/

Les Vrais Fraternels : Abolition de l’esclavage à l’île Maurice : le combat de Les Verts Fraternels et sa résonance à La Réunion”

4 min de lecture
1

Lundi 1er février, la République de Maurice a commémoré le 185ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Alors colonie britannique, l’esclavage a été aboli en 1830 à l’île Maurice, soit 13 ans avant l’île de La Réunion. Cette célébration est l’occasion pour le collectif «Lanzistisman Maintenant !» de saluer très
chaleureusement le combat mené par l’organisation écologiste mauricienne Les Verts Fraternels et son dirigeant, l’ex député et ministre des pêches Sylvio MICHEL, qui depuis des décennies ont engagé un long combat en faveur de la compensation de l’esclavage à Maurice.

A l’image d’organisations et personnalités issues de nations anciennement britanniques, Les Verts Fraternels de l’île Maurice mènent une active campagne judiciaire et politique pour la réparation de l’esclavage. Sylvio MICHEL et Les Verts Fraternels mènent la bataille depuis 1989 sous différentes formes (conférences
de presse, grève de la faim, manifestations et autres rassemblements,procédures judiciaires, campagnes internationales) pour obtenir une compensation financière pour les descendants d’esclaves sur l’île. Ainsi le parti écologiste a porté ce débat sur la réparation de l’esclavage auprès de l’opinion publique des
anciennes puissances coloniales de l’île Maurice. A savoir l’Angleterre, la France et les Pays Bas pour que les dirigeants et/ou les tribunaux de ces pays européens accordent le paiement d’une compensation aux descendants d’esclaves.

Le leader des Verts Fraternels a ainsi déclaré qu’il faut ramener ce débat au Royaume-Uni, en France, aux Pays Bas et à Maurice. Il ne demande pas vengeance mais simplement sortir de la misère grâce à cette compensation.

Au titre de la compensation de l’esclavage, Les Verts Fraternels militent également pour la promotion et la reconnaissance officielle de la langue créole qui est née de l’esclavage et qui est la langue des descendants d’esclaves.

La date du 1er février n’est pas très éloignée de la première abolition de l’esclavage par la France le 4 février 1794. C’est sous la Révolution que fut proclamée par la Convention Nationale l’abolition de l’esclavage. Mais, l’abolition ne fut pas appliquée dans les colonies françaises de l’Océan Indien. Elle ne concernera pas
les Mascareignes : l’ile de France (actuelle Ile Maurice) et l’île Bourbon (aujourd’hui La Réunion). Il est important que les forces vives s’unissent et portent ensemble ce combat digne pour la réparation de ce mal qui aujourd’hui encore cause tant de haine, de dévalorisation et de différence dans notre société.
Unissons nos forces pour défendre notre identité, notre patrimoine humain, foncier, historique… Batissons ensemble cette Réunion solidaire, digne et victorieuse de ce sombre passé.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



1 Commentaire



  1. Madagascar il y a la richesse mais le pays est pauvre. Nous les Afro on est toujours télé guider dans la mauvaise direction. Faite comme les musulmans à Mada. De rien ils ont presque tout maintenant. Ils bâtissent des Empire en travaillant dure. Nous les Afro on montre nos enfants seulement comment pleurnicher dans n’importe quel pays on est .

Free Dom
WordPress Video Lightbox