Académie de la Réunion : 76 élèves et 9 personnels testés positifs cette semaine, 3 classes fermées

Point de situation hebdomadaire Covid-19 pour l’académie de La Réunion ce vendredi 25 septembre (données arrêtées au jeudi 24/09 à 15h).

En application du protocole sanitaire et en concertation entre la préfecture, l’ARS, la mairie et le rectorat, voici les décisions prises pour des écoles ou des établissements scolaires, lorsqu’au moins une classe est concernée :

COVID-19 : Bilan journée vendredi 25 septembre 2020

Les écoles et établissements scolaires de l’académie ont procédé aujourd’hui, au signalement de 8 élèves Covid positif : 3 dans des écoles (élémentaire Joinville, élémentaire Eugène Dayot) et 5 dans des collèges (collèges Juliette Dodu, Émilien Adam de Villiers, Jean Albany, Hégésippe Hoarau) . 3 personnels sont également signalés Covid positif (école élémentaire Espérance, école élémentaire Louis Aragon, lycée Jean Joly).

En application du protocole sanitaire et en concertation entre la préfecture, l’ARS, la mairie et le rectorat, voici les décisions prises pour des écoles ou des établissements scolaires, lorsqu’au moins une classe est concernée :

Saint-Denis

Lycée Mémona Hintermann Afféjee : l’ARS a organisé ce vendredi matin 25 septembre un dépistage de l’ensemble des élèves et des personnels. 933 prélèvements ont été réalisés et sont en cours d’analyse. Dès que les résultats des laboratoires seront disponibles, des mesures de gestion seront décidées quant à l’isolement de certains élèves et à la reprise des cours dans l’établissement.

Suite à l’avis du Haut Conseil À la santÉ publique, les modalitÉs sanitaires pour le 1er degrÉ ont ÉvoluÉ

L’avis du Haut Conseil de la santé publique, rendu le 17 septembre 2020, précise :

–        Qu’« En milieu scolaire les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission de la Covid. Le risque de transmission existe surtout d’adulte à adulte et d’adulte à enfant et rarement d’enfant à enfant ou d’enfant à adulte » ;

–        Et que « Les transmissions surviennent surtout à l’intérieur du cercle familial ou lors de regroupements sociaux avec forte densité de personnes en dehors des établissements scolaires ».

Par conséquent, les modalités sanitaires dans les écoles maternelles et élémentaires ont évolué depuis le mardi 22 septembre 2020.

Lorsqu’un enfant sera confirmé cas positif à la Covid-19 dans une classe, la classe pourra désormais continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts.

Le protocole d’identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d’écoles, sera toutefois appliqué  lorsque qu’il y aura au moins trois cas confirmés dans la même classe (enfants ne venant pas de la même famille ou ne vivant pas dans le même foyer).

Le professeur du premier degré, parce qu’il porte un masque qui constitue une mesure de protection efficace ainsi que l’a reconnu le HCSP, n’est plus considéré comme un « cas contact » et n’est pas invité à s’isoler, s’il a côtoyé un élève non masqué positif à la Covid-19.

Ces nouvelles dispositions sanitaires vont permettre, tout en continuant de garantir la protection maximale des écoliers  et des personnels, une continuité pédagogique plus stable pour un plus grand nombre d’élèves.

la page de référence relative au protocole sanitaire et aux modalités pratiques de la rentrée 2020 permet d’accéder à l’ensemble des documents actualisés.

 

LE PROTOCOLE SANITAIRE

Les grands principes

–       Respect des gestes barrière.

–       Port du masque pour les adultes, les collégiens et les lycéens.

–       Hygiène des mains.

–       Nettoyage et aération des locaux.

Le protocole sanitaire de l’éducation nationale impose le port du masque obligatoire pour les personnels, y compris dans les classes de maternelle et ce, “tant dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs”.

Le port du masque est également obligatoire pour les collégiens et les lycéens ” dans les espaces clos ainsi que dans les espaces extérieurs”, lors des récréations par exemple. Il n’est pas obligatoire “lorsqu’il est incompatible avec l’activité (prise de repas, nuit en internat, pratiques sportives, etc.).

De plus, l’aération des locaux doit avoir lieu toutes les 3 heures et durer “au moins 15 minutes”.

Ces dispositions permettent d’être plus précis et circonscrit lors de la survenue d’une situation dans un établissement scolaire. L’enquête immédiate sur le respect des gestes barrières peut ainsi cibler et circonscrire le périmètre des personnes à considérer comme « cas contacts ».

Ainsi, le port du masque obligatoire pour tous les personnels, tous les collégiens et tous les lycéens, pendant toute la journée, aussi bien dans les salles de classe que pendant la récréation, permettra de mieux identifier et cibler les cas contacts, et limiter ainsi les isolements au nombre de personnes strictement nécessaire.

 

Informations sur la continuité pédagogique

La continuité pédagogique est activée dès qu’un élève est maintenu à domicile. Elle repose sur un lien social établi par l’enseignant avec l’élève et sa famille, le groupe ou la classe, selon la situation rencontrée, et sur la mise à disposition de ressources et d’activités pédagogiques afin d’assurer un rythme d’acquisition similaire aux élèves qui seraient en présentiel. Les systèmes d’information du rectorat et les outils numériques utilisés, comme les espaces numériques de travail ou les blogs d’école, sont les supports de cette continuité.

Pour les familles qui le souhaitent, des documents pédagogiques sont mis à leur disposition sous format papier dans les écoles et établissements concernés.

Les parents sont acteurs de cette continuité pédagogique en prenant connaissance des travaux demandés à leurs enfants et en les mobilisant sur les apprentissages selon les recommandations des enseignants.

 

Rappel de la procédure mise en œuvre en cas de détection d’un cas Covid avéré positif

Dès qu’une école ou un établissement scolaire est informé d’un cas Covid-19 avéré positif chez un élève ou un personnel :

–       Prise en charge et isolement de la personne (si elle est encore dans les locaux).

–       Enquête immédiate sur le respect des gestes barrières et identification des éventuels cas contact

–       Information immédiate de l’ARS et mise en œuvre des recommandations faites en retour.

 

Tous mobilisés

–       Les parents d’élèves s’engagent à ne pas mettre leur enfant à l’école, au collège ou au lycée, en cas de fièvre (38°C ou plus), ou en cas d’apparition brutale de symptômes évoquant le Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Ils s’engagent à fournir un masque à leurs enfants collégiens et lycéens.

–       Les personnels ne doivent pas venir sur leur lieu de travail en cas de fièvre ou de symptômes évoquant le Covid-19. Ils portent un masque pendant toute la journée, dans les espaces clos comme à l’extérieur.

–       Les accompagnateurs et les intervenants extérieurs peuvent entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage et désinfection des mains. Ils doivent porter un masque de protection.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

7
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
4 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
J'analyse la situationJe porte plainteNoahDes questions à se poserMarie Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Avatar
Invité
Avatar

Les classes d’un Lycée à St Benoît sont aérées une fois le matin et le soir à la fin des cours.
Hyper suivit le protocole sanitaire…… bravo.

Des questions à se poser
Invité
Des questions à se poser

A d’accord il y a des clusters dans les lycées alors ? Je me trompe ? Se sont pas des jeunes adultes ? Donc contaminants ?

Marie
Invité
Marie

Et ces jeunes adultes ont des frères et sœurs qui fréquentent d’autres écoles, d’autres enseignants qui ont eux aussi des enfants, des parents âgés, nous ne sommes pas sortis de l’auberge………..

Des questions à se poser
Invité
Des questions à se poser

Merci pour votre réponse Marie .

Je porte plainte
Invité
Je porte plainte

C’est dans quel lycée le cluster?

Noah
Invité
Noah

Sur 200 000 élèves et 22 000 personnels , ça fait microscopique comme nouveaux cas ! Pas de quoi fouetter un mimi !

J'analyse la situation
Invité
J'analyse la situation

D’accord avec vous