Accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles à l’encontre de François Asselineau

1 min de lecture
2

François Asselineau,  président de l’UPR (Union populaire républicaine), ex candidat à la présidentielle, a été placé en garde à vue ce mercredi 3 février 2021 dans le cadre d’une enquête pour harcèlement moral, sexuel et agressions sexuelles, ouverte le vendredi 15 mai 2020 par le parquet de Paris.

C’est la Brigade de répression de la délinquance à la personne de la police judiciaire parisienne qui est chargé de l’enquête .

Deux plaintes ont été déposées par deux victimes présumées et anciens salariés de l’UPR, l’une dans l’Allier, l’autre à Paris, et un ancien cadre avait fait un signalement au procureur de la République. Ces accusations révélées par Libération avaient alors été qualifiées de «calomnies» par François Asselineau.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




2 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox