Action d’Extinction Rebellion contre le futur zoo de l’Etang-Salé

8 min de lecture
17

Extinction Rebellion a mené ce samedi une action contre le Zoo d’étang Salé qui prévoit d’ouvrir prochainement ses portes.

« Nous, citoyens réunionnais, demandons à tous les habitants de La Réunion et en particulier à la communauté éducative locale, de boycotter le ZOO Parc d’Etang Salé. La création d’un zoo à La Réunion est anachronique par rapport à la législation française et elle a été permise par une série de connivences locales qui interrogent.

Les Zoos sont une imposture et les piliers éducatifs, scientifiques, de conservation sur lesquels ils tentent de fonder leur légitimité sont mensongers. Leur objectif n’est ni la préservation ni la sensibilisation mais le business sur le dos des animaux. Les zoos sont tout simplement des entreprises commerciales

Les zoos disent contribuer à la préservation des espèces alors qu’ils font perdurer une image rétrograde de l’animal enfermé pour le plaisir des humains.

Ces pratiques d’un autre temps sont contraires aux objectifs annoncés à l’heure où nous demandons un référendum pour les animaux et où la transition écologique est enfin devenue une évidence. La détention en captivité des animaux génère des comportement anormaux, des dépressions, des morts prématurées (17% des animaux meurent chaque année dans les ZOO).

Vous souvenez-vous des quelques semaines de confinement que vous avez vécu non sans peine? Pour eux, c’est toute la vie. Les animaux développent des stéréotypies, ils tournent en rond, se balancent, s’automutilent. Il est plus que fréquent qu’ils soient sous calmants ou antidépresseurs pour faire bonne figure sur la photo.

Ici, il y est prévu 680 animaux en captivité ,47 espèces d’oiseaux, une soixantaine de mammifères et plus tard des félins, 270 reptiles, tous répartis dans des cages, volières et bassins, le tout sur une superficie de 4.5 hectares pour commencer, il y a au total 8.5 hectares concédés.

Ce parc, contrairement à ce qui est avancé par le directeur, Mr Gougache, n’a pas vocation à préserver des espèces menacées car il n’est prévu ni réintroduction d’espèces dans la nature ni partenariat scientifique avec la SEOR (Société d’Etudes Ornithologiques de la Réunion) ou l’Université de la Réunion, deux structures qui ont démenti les propos de la direction du zoo.

Des spectacles de fauconnerie déjà existants (entreprise de fauconnerie AREF crée par Mr Gougache en 2013) seront proposé et on peut légitimement se poser la question de son utilité sur notre île. Ces rapaces ont ils leur place ici ? Sont ils adaptés au climat tropical ? Quelles seraient les conséquences en cas d’évasion de l’un d’eux sur la faune endémique déjà si fragile? Le directeur du zoo s’est il posé la question avant de vouloir nous imposer sa passion de la fauconnerie ? On se souvient que l’AREF avait demandé à obtenir un couple de papangues. Après une enquête publique, cette demande avait été refusée.

Qu’apprenons-nous à nos enfants en les emmenant au zoo ? La captivité animale est une pratique d’un autre âge au regard du respect et de la considération que nous devrions porter à d’autres êtres vivants sensibles.

Les zoos disent avoir un rôle pédagogique et éducatif. Est ce donc cela que nous voulons montrer à nos marmay ? Des animaux soumis, malades, déracinés, croupissant dans des cages et des volières? Le zoo n’éduque pas, il divertit et fait perdurer l’idée que l’homme est au sommet de la pyramide et peut soumettre tous les autres êtres vivants. Les animaux sont des êtres sensibles qui éprouvent des sentiments, peuvent souffrir de la privation de liberté. La vraie pédagogie consiste à apprendre à observer et analyser le comportement des espèces en milieu naturel en respectant sa liberté et son environnement.

Nous appelons solennellement le Rectorat de La Réunion à ne pas organiser de sorties scolaires avec ce type d’établissement et de ne pas cautionner un message qui va à l’encontre de l’enseignement à la préservation de l’environnement et de la biodiversité, si crucial pour l’avenir des générations futures

Nous avons la chance de vivre sur une île encore en partie préservée mais aussi menacée par la pollution, la bétonisation qui détruit les habitats naturels. Plusieurs espèces endémiques sont en grave danger d’extinction. La seule façon efficace et durable d’aider les espèces animales fragiles est de protéger leurs habitats naturels en créant des sanctuaires, des lieux où l’être humain n’est pas là.

A La Réunion, nous avons déjà perdu une vingtaine d’espèces d’oiseaux dont une grande part d’endémiques. Emmenons nos marmay bat karé dans la forêt pour découvrir et observer le tectec, le tui tui, le papangue, le Pétrel Noir et le Pétrel de Barau pour ne citer qu’ eux. Il suffit de lever la tête et de s’ émerveiller.

Défendre la nature c’est nous investir dans des associations et des collectifs qui agissent pour la préservation des espèces menacées. Défendre la nature c’est refuser que des animaux d’ici ou d’ailleurs finissent dans des volières ou derrière les barreaux.

Est ce donc cela la transition écologique à la Réunion ? 8.5 hectares de forêt domaniale concédée dans des conditions douteuses et opaques pour en faire un zoo qui propose de la nature en boîte en se cachant derrière des faux arguments scientifiques, de préservation ou encore de pédagogie ?

Alon réyoné, rouv out zié ! »

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

17 Commentaires

  1. demain, le bande même kouyon va insurge à zot que le chien y traine dan chemin !!!! va di a ou ke le chien faut pas laisser dehors, faut li lé dans la caz, fo li na un toit !!! téééééééééééééé, ben lo chien là pas zanimau aussi ça ???? donc son place les + dehors que dedans non ??? alors pour faire les choses bien la, avant de donne des leçons, commence par tire la laisse dan cou zot chien bande gatèr !!!

    • bien dit bientot va di a nou dort dehor et mette le chien dan la kaz c n importe kouer , bin dans ce cas feme parc tortue st leu et feme l aquarium st gilles, bin non fo pas car la bas na rienk touriste fo laisse rouvert, zot la point travail pou fai? bin attend 31 ou 24 pou allez ramasse toute zot bordel ke zot y laisse dsu la plage o moins la zot va fait un bon zaffaire et tout le monde sera d accord.

    • Tout a fait d accord, dans notre enfance il y avait le zoo du chaudron et le parc oiseaux de l etang salé, endroits qui étaient bondés de parents et enfants le week-end. Pourquoi, vous association, n allez pas en metropole, et demander la fermeture de tous les zoos. Vous voulez priver les reunionnais de tout. Par contre quand vous, vous allez en metropole., vous avez le droit de visiter les grands zoos, et nous ici, nos enfants qui ne peuvent pas partir ils n’ont que le peu de ferme pédagogique pour découvrir les animaux

  2. Les fermes pédagogiques et les particuliers disent avoir un rôle pédagogique et éducatif. Est ce donc cela que nous voulons montrer à nos marmay ? Des animaux soumis, malades, déracinés, croupissant dans des cages et des volières, attachés et promenés en laisse. La ferme pédagogique ou le particulier n’éduque pas, il divertit et fait perdurer l’idée que l’homme est au sommet de la pyramide et peut soumettre tous les autres êtres vivants. Les animaux sont des êtres sensibles qui éprouvent des sentiments, peuvent souffrir de la privation de liberté. La vraie pédagogie consiste à apprendre à observer et analyser le comportement des espèces en milieu naturel en respectant sa liberté et son environnement.

  3. l’enlèvement, la déportation et la séquestration est indigne de l’homme, pourquoi devrions nous faire subir cela aux animaux ? Votre zoo sera une parfaite vitrine pour dire aux inconscients qui ont financé ça, regardez l’ampleur de ma bêtise et de ma cruauté ! voyez comme vos petits enfants sont heureux de voir nounours tourner en rond, comme fou. Comme je l’ai vu quand j’avais 10 ans, quand on se félicitait de voir des animaux en captivité faire des petits ! c’est dire si ils étaient heureux !

    • et pour l’enlèvement, la déportation et …. la dégustation d’une bonne entrecôte de boeuf à la terrasse d’un resto à St Gilles avec vu sur la mer….????
      Depuis des années que ça dure mais……personne !!!! bizarre quand même hein !!! mdr
      les enfermer, les nourrir, les soigner et les montrer à la population = « c’est Cruel !!! »
      Les enfermer, les gaver, les abattre, déporter leur cadavre partout sur la planète et les bouffer : « C’est …???? » je vous laisse répondre à ça, car visiblement il y a plusieurs réponses possible !!

      Arrêtons d’être faux-cul svp…

  4. Les revoilà les goyaves de France
    Arrive à la Réunion avec un sac à dos
    Qui traînent entre le rond point du tampon et st gilles
    Zot y veut faire ici
    Tout sac zot y fe pas chez zot
    Nous les assez emmerdé avec les jejes, et les politiciens voler /menter
    Cossa la Réunion y devient

  5. Et pour ceux et celles qui font de leur estomac un cimetière de morceaux de cadavres d’animaux morts cuits ??? On ne fait rien contre ces cannibales ?

  6. Vivement le zoo
    Extinction rebellion fo les enfermer ils degradent les biens publics … pensent patler pr les reunionnais alors qu ils sont une 20 taines de couillons

  7. Toujours ces cons en train de faire chier au lieu de créer de l’emploi et de faire le système ils ne sont jamais contents en plus toujours les zoreils
    Si vous n’êtes pas contents retournez chez vous

  8. Toujours ces cons en train de faire chier au lieu de créer de l’emploi et de faire le système ils ne sont jamais contents en plus toujours les zoreils
    Si vous n’êtes pas contents retournez chez vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Contrôles du week end : conduites sans permis, alcool, caillassage et stupéfiants…

Article suivant

Maurice : des longues heures d’attente et pas assez de vaccins

Free Dom