L’affaire de 5 000 cachets d’ecstasy au Port jugée le 23 avril prochain

1 min de lecture

Les trois personnes impliquées dans l’affaire d’importation de 5000 cachets d’ecstasy, découverts la semaine dernière, dans un conteneur au Port, ont été placées en détention provisoire. L’importateur et ses deux clients ont été déférés devant le tribunal de Champ-Fleuri samedi.

Ils devaient être jugés hier, pour trafic de stupéfiants,  mais la date du procès a été décalée au 23 avril 2021.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Bras-Panon : 6 mois ferme pour le chauffard qui a foncé sur les gendarmes

Article suivant

Les vols d’Air Mauritius retournent à vide chaque semaine

Free Dom