/

Affaire des athlètes « disparus » à la Réunion : Le ministre des sports comorien veut les traquer sans relâche

3 min de lecture
9
Dimanche 31 juillet 2022, lors d’une conférence de presse, Djaanfar Salim Allaoui, ministre de la Jeunesse et des Sports de l’Union des Comores a déclaré : « si ces 54 athlètes ne se ressaisissent pas pour revenir d’ici 15 jours, des poursuites seront engagées aux Comores et des mandats d’arrêt seront lancés à leur encontre. Ils seront traqués, pour être extradés vers les Comores. Ils ne seront jamais régularisés administrativement, ni à l’Ile de la Réunion, ni ailleurs. Cette conférence de presse est aussi un appel que je lance à ces 54 athlètes pour leur demander de saisir cette dernière occasion pour revenir à la raison, en respectant leurs engagements ».

Pour rappel, les handballeurs comoriens se sont « volatilisés » à La Réunion, pendant le Tournoi des clubs champions de handball de l’Océan indien, qui s’est déroulé du 26 juin au 4 juillet 2022 à Saint-Denis.

Djaanfar Salim Allaoui, ministre de la Jeunesse et des Sports de l’Union des Comores a ajouté : «cette affaire a éclaté alors que je me trouvais en France. Je ne me suis pas non plus exprimé à Moroni, mais j’ai choisi de le faire ici, à Ndzuani, où il y a eu le grand nombre d’athlètes ayant fui à l’Ile de la Réunion. Nous étions quatre parties agissantes dans cette affaire : les athlètes, mon ministère, celui de l’Intérieur et l’ambassade de France. Les autres parties se sont exprimées, c’est mon tour».

Rappelons en effet que deux membres du club Kazampasani ont donné une interview après leur retour au pays pour donner des éclaircissements sur ce qu’il s’était passé au département français de La Réunion, et qu’un représentant de l’ambassade de France aux Comores a «déploré  cette situation» dans les colonnes de nos confrères de La Gazette des Comores.

Sur les 57 restants, 3 seulement sont revenus aux Comores, alors que le visa de séjour à La Réunion expirait le 12 juillet.

9 Commentaires

  1. OK OK…..pas de blabla…des résultats…….des ex forces speciales peuvent résoudre ce léger problème……on discute du tarif..ensuite…2 millions d euros sous couvert d immunité.
    Je serais tout les jours au Jardin de l état à 14h …un journal à la main.

  2. Commence déjà à retrouve les 54 premiers depuis les jeux des iles 2015 !!!..( mi lé sir ke la fine peuple au moins 700 ).. ici la Réunion, les élus lé complices de ce fléau dans zot intérêt !! L’avenir nous diras ce ki en sortiras !!!!……( à médité)..

  3. Il va les « traquer »? Meilleur que la police française alors, qui n’en a retrouvé aucun. Pourtant,croyez-moi,c’est très facile. Il suffit de retrouver ceux qui s’étaient portés garants. comme normalement celà aurait dü être fait.

  4. Carrément quoi… volatilisés à l’ile de la Reunion. Pas possible… une si petite ile. Qui l’aurait crû ? La réunion là un bon nid papangue même… (pas rienk pou zot)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Antibes : une jeune femme aurait été heurtée par un train

Article suivant

Cas de variole du singe : point de situation au 2 août 2022, 2 239 cas confirmés ont été recensés en France

Free Dom