Affaire Dupont de Ligonnès: les tests ADN ont parlé

3 min de lecture
22

Seul survivant de la tuerie qui avait lieu en 2011, le suspect n°1 de ce drame familial a souvent été signalé en 8 ans de cavale.

En effet, les corps d’Agnès, 48 ans, et de ses enfants Arthur, 21 ans, Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans, et Benoît, 13 ans, avaient été retrouvés en plusieurs morceaux le 21 avril 2011, enterrés dans le jardin de la maison familiale. Au moment d’exhumer les dépouilles, un corps manquait, celui du père.

Incroyable rebondissement!

Après des années de cavale, il aurait voyagé sous l’identité de Guy JOAO, grâce à un passeport volé en 2014, et avait changé d’apparence.

Une dénonciation anonyme dans l’urgence vendredi après-midi et proche de l’enquête avait donnée à la police judiciaire française à Glasgow  que l’homme s’apprêtait à prendre un avion pour Glasgow, avec un billet retour. Il était trop tard pour l’interpeller à Roissy, c’est donc en Ecosse que le suspect avait été arrêté, n’opposant aucune résistance.

Les empreintes digitales recueillies par la police écossaise avaient été envoyées en France à la DCPJ (Direction centrale de la Police judiciaire), et bien que ne correspondant que “très partiellement”, elles avaient suffi à l’arrestation.

Côté français, des investigations et des perquisitions étaient menées depuis vendredi soir en région parisienne, où Xavier Dupont de Ligonnès pourrait avoir eu un point de chute, pour en savoir plus.

Cependant, le procureur de la République de Nantes avait appelé à la “prudence” en attendant la confirmation de l’identité du suspect.

Les voisins incrédules

Les voisins de l’homme qui a été interpellé vendredi soir à Glasgow n’en revenaient pas, à l’image de celui interrogé dans ce village des Yvelines. C’est ici que vit le vrai Guy JOAO, 69 ans, 1m85 pour 90 kilos, « crâne dégarni, un peu bedonnant et visage joufflu », selon le descriptif de ses voisins. Pour eux, il n’y a aucun lien possible avec Xavier DUPONT DE LIGONNÈS.

Un élément, toutefois, pouvait laisser songeur. «Je me souviens que Guy s’est fait voler son passeport il y a plusieurs années, partage Mario VIERA, son ami proche. Cela s’est passé à l’aéroport de Roissy. C’était autour de 2014».

Les tests ADN ont parlé

Finalement, plus d’une dizaine heures après l’arrestation de Guy JOAO, les tests ADN ont fait la lumière sur cette arrestation et surprise: l’homme n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès!

Voilà qui confirme l’importance de la science dans les enquêtes policières de nos jours.

Le mystère autour de ce drame familial reste cependant entier. Xavier Dupont de Ligonnès fait toujours l’objet d’une fiche rouge d’Europol.


22
Poster un Commentaire

avatar
15 Fils de commentaires
7 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
MierdaPrivatisation suiteTurquie - KurdesNiveau de la presseRejet de Goulard Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox