Meurtre d’Eric Samy en appel : 30 ans pour “la veuve noire” et 20 ans pour le tisaneur

3 min de lecture
11

Pendant cinq jours, les jurés de la Cour d’Assises se sont repenchés sur une affaire très médiatique : le meurtre d’Eric Samy, un chef d’entreprise de Sainte Marie, en 2013. Ses meurtriers présumés ont déjà été condamnés par le passé et ont fait appel.

Les enjeux sont donc importants pour la principale accusée : son ex compagne, Marlène Oulédi, surnommée la “veuve noire”, condamnée initialement à 30 ans de réclusion, et son présumé amant, celui qui avait préparé le poison, François Chari, tisaneur, sorcier de réputation, condamné lui, à 20 ans de réclusion.

Eric Samy est décédé dans la nuit du 19 novembre 2013

Il avait épousé Marlène en 2009, deux ans après l’avoir rencontrée en discothèque. C’est d’ailleurs ce côté trop festif qu’il reprochait à son épouse et qui créait les tensions. Au moment du décès d’Eric Samy, du à un arret cardiaque pour les médecins, la famille avait émis des doutes, mis en cause l’épouse. Marlène Oulédi,  58 ans, avait presque pensé à tout. Le mariage sans contrat, la visite chez le notaire lui permettant d’avoir l’usufruit des biens de son époux à sa disparition. Et ce poison glissé dans la nourriture d’Eric Samy, son mari. Pas de vomissements, pas de traces suspectes. Pour le médecin, la mort naturelle ne faisait pas de doute.

Au final, l’empoisonnement sera détecté grâce à des analyses toxicologiques plus poussées. La substance utilisée était du bois de rempart additionné d’isopropanol.

Marlène Oulédi sera interpellée dans la foulée et placée en détention ainsi que le tisaneur.

30 ans de prison pour Marlène Oulédi et 20 ans pour François Chari

Le procès a duré 5 jours. Durant celui-ci, Marlène Oulédi n’a cessé de clamer son innocence.

30 ans de prison ont été requis pour Marlène Oulédi et 25 ans pour François Chari, accusé de complicité d’empoisonnement et tentative d’assassinat.

Après délibération, Marlène Oulédi a écopé de 30 ans de prison, comme en première instance et François Chari de 20 ans de prison.

Les avocats de Marlène Oulédi ont l’intention de se pourvoir en cassation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




11 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox