/

Affaire SODEGIS : la CASUD n’est pas satisfaite des peines prononcées

2 min de lecture

Communiqué d’André Thien Ah-Koon, président de la CASUD

La CASUD est l’actionnaire majoritaire de la SODEGIS (Société de Développement et de Gestion d’Immobilier Social) qui est un outil indispensable pour construire de nouveaux logements au bénéfice de notre population.

La SODEGIS, patrimoine réunionnais, a été créée en 1990 à l’initiative des maires du Sud (Le Tampon, Etang-Salé, Les Avirons, l’Entre-Deux, Saint-Joseph) et gère aujourd’hui près de 4500 logements.

Les dérives et les abus commis entre les années 2009 et 2016 ont très lourdement affecté la santé financière de la SODEGIS et bien failli compromettre son avenir. Depuis 3 ans et à ma demande, un plan de redressement a été engagé par le nouveau directeur et la nouvelle gouvernance. Aujourd’hui, grâce à l’engagement de tous, l’entreprise commence à sortir du coma financier dans lequel elle avait été plongée.

La CASUD prend acte des peines prononcées ce jeudi 25 novembre 2021, par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre, qui marquent nettement la culpabilité des responsables. Elles ne sont cependant pas à la hauteur des préjudices financiers, techniques et sociaux subis par l’entreprise et ses salariés. Nous allons maintenant étudier la possibilité d’engager toutes les poursuites nécessaires pour obtenir les réparations financières qui s’imposent et pour que
la SODEGIS récupère ce que les personnes condamnées ce jour lui ont fait perdre.

La CASUD accompagne le redressement de la SODEGIS et continuera de veiller à la préservation des intérêts de cette société qui, il faut le rappeler, est la dernière Société d’Economie Mixte de logement, indépendante dans tous les Outre-Mer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Créer son entreprise : un forum au Tampon pour tout savoir

Article suivant

Le Tampon : inauguration des tribunes du Stade de Bras Creux

Free Dom