Agression homophobe : vague de soutien pour Samuel Perche

4 min de lecture
6

Après l’agression de Samuel Perche à Saint-Pierre, les réactions se sont multipliées. Les élus et les politiciens réagissent et annoncent leur soutien au président de Requeer.

Ericka Bareigts, maire de St-Denis

C’est avec beaucoup d’eff roi, que j’apprends l’agression de Samuel Perche-Jeannet, président de l’association Requeer et trésorier de l’association OriZon, suite à la Marche des Visibilités qui s’est tenue ce samedi à Saint-Pierre.
Alors qu’il fêtait la fin du mois des Visibilités LGBTQIA+, Samuel s’est violemment fait agresser et s’est retrouvé au sol, sans même pouvoir voir ses agresseurs.
Je condamne fermement ces actes homophobes qui ne devraient plus avoir lieu, que ce soit sur notre territoire réunionnais ou ailleurs.

Nous poursuivrons plus fort notre engagement à Saint-Denis pour cette cause. Un centre d’accueil pour les personnes Lesbiennes ; Gays ; Bis ; Trans ; Queers indiférencié.e.s a
notamment ouvert ses portes au coeur de Saint-Denis en novembre dernier.

Chaque personne devrait être libre de pouvoir vivre comme elle le souhaite. L’accès aux droit et la lutte contre les discriminations font partie des priorités de notre mandature. Le
combat pour l’égalité, la f raternité, l’Humanité, est encore long et cette situation le prouve malheureusement une nouvelle fois.

Mais il faut que les choses changent. Soyons fiers de nos différences, elles font notre force. J’apporte tout mon soutien à Samuel Perche-Jeannet, ainsi qu’à ses proches et à toute la
communauté LGBTQIA+, une nouvelle fois durement touchée par cet acte scandaleux.

Giovanni Payet, La voix citoyenne

“Ras le bol, la violence, l’intolérance et l’injustice” Assez des violences d’un autre temps ! Assez des discriminations qui gangrènent notre société !

Une nouvelle fois, des coups ont été assénés à l’un des membres de la communauté LGB-TQIA+ réunionnaise, à la sortie du Mois des visibilités sur notre île.
La voix citoyenne – La Réunion témoigne de toute sa sympathie et de son soutien indéfectible à Samuel Perche, président de Requeer et à l’ensemble de la communauté LGBTQIA+.
Nous rappelons qu’en France, la situation est plus qu’inquiétante. En 2018, 1378 personnes ont été victimes de violences en raison de leur orientation sexuelle. En 2020, SOS homo-
phobie a encore reçu 1 815 témoignages de violences LGBTIphobes. Ces chiffres témoignent de la persistance des actes de violences physiques et verbales et du courage
des victimes à porter plainte contre leurs agresseurs. Et une nouvelle fois, La Réunion en est le triste et méprisable exemple.

Aucune société n’existe sans différence !

Nous sommes convaincus que le contrat social et écologique que nous souhaitons construire pour La Réunion doit revendiquer l’amour de soi-même et le respect de l’autre.
Sur notre île, depuis des années, des associations se mobilisent et se battent pour faire reconnaître les droits des personnes LGBTQIA+ et leur émancipation. Elles luttent au quoti-
dien contre le poids des traditions, les stéréotypes et les discriminations. Nous devons féliciter les actions portées par OriZon, Requeer, SOS Homophobie, Reborn, Le Refuge et
leurs partenaires. Conformément à nos valeurs d’inclusion et de respect, nous soutenons avec vigueur leurs revendications qui portent sur le respect des droits humains.

6 Commentaires

  1.  » Agression homophobe : vague de soutien pour Samuel Perche  »
    Ericka baregt, Giovanni payet ( on peut appeler ça microscopique vaguelette alors )

    Aucune société n’existe sans différence !

    Il n’existe aucune autre avec autant d’exhuberances et fanatismes non plus.

  2. De toute façon pour tous politiciens de tous bords si il faut aller combattre un fantôme voire Dieu pour avoir les voix de tout le monde ils iront combattre même si au fond de leur cœur il n y a rien de vrai dans leur sentiment, au delà de ça j aurais aimé qu ils combattent pour que les réunionnais restent chez eux même si ils ont passé un concours national ça Mme Bareig ce sont les vrais combats pas votre bande de guignol dont la plupart viennent d ailleurs et entraînent nos enfants dans leurs travers

  3. Mais pour lui si il est agressé il faut intervenir de suite la procureur car un personnage important un zoreil qui connaît la loi connard

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Paul : l’accès à la Débarcadère interdit à partir de 9h

Article suivant

En 2019, 8 600 personnes résident dans une communauté à La Réunion

Free Dom