/

Air Austral annule ses vols Réunion-Tamatave

3 min de lecture
2

La compagnie Air Austral est contrainte de devoir procéder à l’annulation de ses vols de/vers Tamatave, pour lesquels elle n’a pas reçu l’autorisation, initialement prévue, des autorités Malgaches. Elle regrette les désagréments occasionnés à sa clientèle. 

 Alors que la compagnie Air Austral reste toujours dans l’attente de l’approbation formelle de son programme de vols pour la saison IATA qui s’est ouverte le 27 mars dernier, la compagnie est contrainte de retirer la desserte de Tamatave de ses opérations pour les prochaines semaines.

Conséquence du durcissement des mesures de contrôle douanier et de la politique de lutte contre les trafics illégaux qui touchent toutes les compagnies aériennes et, par voie de conséquence, tous les passagers, Air Austral est finalement toujours autorisée à n’opérer que deux vols par semaine dans la limite de 132 passagers par vol, entre La Réunion et Antananarivo.  Cela ne lui permet pas  de répondre à la demande de voyage de et vers Madagascar qui est aujourd’hui très forte et qui continue de se renforcer.

  Air Austral reste actuellement dans l’attente d’une approbation de vols additionnels sur Antananarivo ainsi que celle de tout son programme de/vers les provinces Malgaches. Afin de répondre à la demande importante de et vers Madagascar, La compagnie propose d’opérer un retour  à la période pré-crise, qui comptait jusqu’à 16 fréquences par semaine et de desservir les 6 destinations  qu’elle desservait avant la crise du Covid  à savoir:

– Tananarive

– Tamatave

– Nosy Be

– Tuléar

– Fort Dauphin

– Diego Suarez

La compagnie s’est par ailleurs déclarée prête à établir un accord de code-share avec Madagascar airlines afin de maintenir un équilibre et une réciprocité.

Air Austral souhaite qu’un calendrier de déploiement de tous ces vols puisse être proposé afin de mieux planifier l’utilisation de ses appareils, la programmation de ses équipages, l’information des agences de voyages et des opérateurs touristiques et, en conséquence, mieux répondre aux attentes de la clientèle, tant en termes de vols qu’en termes de tarifs.

Enfin, consciente des contraintes liées aux politiques de lutte contre les trafics illicites poursuivies par l’Etat de Madagascar, elle s’est proposée, afin de ne pas pénaliser, ni le trafic de passagers et la demande de voyage, ni l’activité économique des deux territoires, de travailler avec les autorités malgaches et les aéroports concernés, à la recherche de procédures permettant de mener cette démarche vertueuse à Madagascar comme à la Réunion.

2 Commentaires

  1. Pas trop grave…bien au contraire renvoi toute la plus par pou fait trotoir sur st denis sans respect pour les autres …la maire complice
    Creole va arrette allé fait le touriste sexuel labas…
    Mette le billet a 900 eu ,le malgache pas content retourne ou ca li sorte

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le Bouclier Qualité Prix 2022 s’applique dès aujourd’hui : prix bloqués pour 153 produits à 348 € dans 63 supermarchés

Article suivant

La Maison Isautier étend son usine pour tripler sa capacité de production

Free Dom