/

Altervélo : les vélos en libre-service accessibles à St-Pierre et à St-Louis (VIDEOS)

5 min de lecture
4

Ce jeudi 12 août a eu lieu le lancement « d’Altervélo Libre-Service » à La Capitainerie du port de plaisance de St-Pierre. À travers ce projet, la Civis entend mener une politique cyclable volontariste autour du développement de solutions vélos attractives et innovantes, d’un réseau cyclable continu, et d’actions de promotion et de sensibilisation liées à la pratique du vélo. En effet, à l’heure des engorgements routiers, il devient primordial de favoriser d’autres modes de déplacements dits doux, notamment pour les trajets de courtes distances. En ce sens, le vélo, et plus spécifiquement le vélo électrique, constitue une véritable alternative de mobilité à l’automobile.

Les vélos en libre-service à St-Pierre et à St-Louis

Au total, sept stations sont désormais accessibles à St-Pierre (Bois d’Olives, Avenue Laurent Vergès, Eglise Bon Pasteur, Mairie de Terre Sainte, Stade Casabona, Pôle d’échanges Marché Couvert, le port) et trois à St-Louis (Roche Maigres, Mairie de la Rivière, Pôle d’échanges). Soit 80 vélos à disposition des usagers.

Ces stations sont composées de 12 à 20 places de stationnement équipées d’arceaux dotés chacun d’un point d’attache fixe, soit 152 places qui seront offertes aux clients. Le positionnement des stations qui répond également à l’objectif de complémentarité des offres avec le réseau Alternéo (pôles d’échanges), facteur important pour la multimodalité.

Ces stations fonctionnent sans borne de recharge comme c’est le cas dans plusieurs villes en métropole (Nice, La Rochelle, Grenoble etc.). Les batteries sont chargées de manière centralisée et changées par un opérateur dans les stations dès lors que le système d’exploitation signale un niveau de batterie faible.

© Sinusoïde / Hassàanah Patel

Comment utiliser un vélo en libre-service ?

Le président de la Semittel, partenaire historique de la CIVIS sur les questions de mobilité et qui s’est vu confier le déploiement de ce nouveau service, nous explique comment faire pour utiliser un vélo en libre-service :

Le président de la Semittel

Il déclare également que ces vélos peuvent être utilisés grâce à un abonnement alterneo. L’accès au service n’est possible qu’aux utilisateurs en possession d’un smartphone sur lequel ils auront téléchargé l’application mobile dédiée.

En voici une démonstration : 

Des tarifs attractifs

La structure tarifaire du service encourage les locations de courte durée pour aider à maximiser le nombre de trajets effectués par vélo et par jour ainsi que le nombre d’utilisateurs.

Le tarif est fonction du temps d’utilisation.

Le client devra s’acquitter d’un droit d’accès et du montant correspondant à la durée d’utilisation du vélo (du déverrouillage au retour en station).

Droit D’accès :
• Formule 1 jour : 3 €
• Formule 7 jours : 11 €
• Formule 1 mois : 15 €
• Formule 1 an : 30 €

Droit d’Usage (utilisation du vélo) :
• Gratuit de 0 à 15 min
• 1,5 € de 15 min à 1 h
• 2€ de 1h à 24 h par tranche de 30 min

4 Commentaires

  1. Bonjour Madame bravo pour ton message free. Dom. Et super cool pour la vidéo et photo et merci beaucoup et bonne journée à vous bisous

Répondre à Antipode Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Houle : baignade interdite aux Roches Noires et à Boucan

Article suivant

Un centre de vaccination éphémère s’ouvre aujourd’hui au Bernica

Free Dom