Anaïs Patel lance un appel au financement participatif pour le film “Sombres Couleurs”

dans Actualités/Infos Réunion

Anaïs Patel lance un appel au financement participatif pour le court-métrage “Sombres Couleurs”. Dans un communiqué, cette cheffe d’entreprise et non moins personne ressource de la Task Force Outre-Mer LREM, indique que “j’apporte tout mon soutien au projet de court-métrage” porté par la réalisatrice réunionnaise Opéhlie Galant.

“Sombres Couleurs” est un film  qui se déroule entre la Réunion et Madagascar. Il est financé par la Région Réunion mais il reste une part résiduelle à financer pour que le court-métrage puisse être réalisé. “J’en appelle donc à tous les Réunionnais pour aider cette réalisatrice réunionnaise à réaliser son rêve : ce court-métrage sur lequel elle travaille depuis de nombreuses années”.

En effet, un appel au financement participatif a été lancé il y a quelques  jours sur la plateforme Kisskissbankbank pour la partie du tournage qui se déroulera à Madagascar.  Une partie de la contribution sera versé à une ONG qui s’occupera de l’hébergement, des repas et de la figuration. L’autre partie servira à financer le reste de la production malgache et la distribution du film.

Selon Anaïs Patel, “le projet est une belle opportunité de faire vivre le cinéma français dans le bassin Océan indien et permet de créer des connexions en apprenant les uns des autres. Il s’agit, en effet, d’une belle collaboration évidemment professionnelle mais surtout humaine”.

“Sombres Couleurs” porte sur le sujet grave du trafic d’organes. Il raconte l’histoire de Lana une jeune trentenaire d’un milieu aisé, tout à fait avenante et altruiste, mais souvent timide. Un jour sa sœur Hélène, femme au fort tempérament, la convainc de se rendre dans un pays pauvre de l’océan Indien. Le but : aller régler les soucis administratifs concernant le fils d’Hélène, 5 ans, qui ne peut pas se permettre d’attendre plus longtemps sa seconde greffe.

Là-bas, Lana découvre un autre monde, confrontée à la misère du pays et à l’illégalité des trafiquants d’organes. Lana rencontre malgré elle une très jeune prostituée, Soa. Leur relation gagnera d’abord en simplicité et en confiance… mais, loin de son cocon doré, Lana finira par ouvrir les yeux sur une réalité lourde en conséquences et en culpabilité.

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Jean Frédéric MINATCHYRépublique en marcheRabdoulilaPaterneSITARANE Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
SITARANE
Invité
SITARANE

Elle n’a qu’à demander à sa communauté qui s’est beaucoup enrichi au fil des décennies…………Trés peu pour moi…….Ophélie GALANT devrait en faire autant avec les GDF…………..Je paie suffisamment d’impôt……….

Paterne
Invité
Paterne

bah faut demander au LREM

Rabdoulila
Invité
Rabdoulila

Ça me rappelle une chanson d’Enrico Matias

donnez….donnez… donnez … donnez donnez moi…….

République en marche
Invité
République en marche

alé marché !! ahahaha

Jean Frédéric MINATCHY
Invité
Jean Frédéric MINATCHY

Très belle initiative.