André Thien Ah Koon réagit au décès de Jacques Chirac

dans Collectivités/Tampon

“Le décès de notre Ami, Jacques Chirac ancien président de la République, me bouleverse et touche sans aucun doute possible tous les Réunionnais. Eu égard à son état de santé,
j’appréhendais cet instant. C’était un gaulliste de premier ordre, un homme politique majeur de la 5ème République qui a consacré une bonne partie de sa vie à lutter contre la fracture sociale et à préserver l’unité des Français.
Son action à l’échelle internationale, forçait le respect. Il restera dans l’histoire celui qui a eu le courage de dire « Non à la guerre en Irak », dans la fidélité au principe gaulliste de l’indépendance de la France. Il a été aussi l’un des premiers Chefs d’Etat de la planète à marquer sa sensibilité face au défi du changement climatique. « La maison brûle mais nous regardons ailleurs » avait–il déclaré au sommet de la Terre, à Johannesburg en 2002.
Il bénéficiait aussi d’une grande estime, d’une grande audience, en Asie et dans de nombreux pays africains. Il a été aussi le grand artisan de la réconciliation franco-malgache.

Nous, Réunionnais, ne devons surtout pas oublier qu’il mena à terme le projet d’égalité sociale à la Réunion par l’alignement du SMIC.
Quant à nous, Tamponnais, nous serions impardonnables d’oublier, qu’à une certaine période tragique de l’histoire de notre commune pendant laquelle nous n’étions plus
approvisionnés en eau de source, que Jacques Chirac, Premier ministre de l’époque ordonna aux autorités locales de nous accorder les autorisations nécessaires pour la réalisation du captage du pont du diable; ce fut notre salut. Sa gentillesse, sa sapience, lui ont valu d’être très apprécié dans notre île, et, personnellement, sa disparition me touche profondément. C’est peut être par prémonition que j’avais déjà pris la décision de proposer à mes collègues que la future extension de l’avenue du Général de Gaule, porte le nom du Président Chirac.

Sur ce sujet, le Conseil Municipal sera amené à délibérer après demain le 28 septembre 2019.

En de pareille circonstance, au nom des Tamponnais, et au-delà, des Réunionnais, je présente à sa famille l’expression de notre profond respect.

A son épouse Bernadette et en particulier à sa fille Claude, nous adressons nos plus vives condoléances.”

 

Poster un Commentaire

avatar