Annulation du Schéma Départemental des Carrières : que devient la NRL?

4 min de lecture
20

La nouvelle fait l’effet d’une bombe chez les gestionnaires du chantier de la Nouvelle Route du Littoral (NRL).  Le schéma départemental des carrières (SDC) de 2014 vient d’être annulé. Le conseil d’état vient de rejeter le pourvoi de l’état et de la région.  C’est donc un nouveau revers pour la région et les bâtisseurs de la NRL car il y a une sacrée conséquence : les carrières de roches massives sont à présent exclues du SDC, Bois Blanc inclus entre St Leu et les Avirons. Cette carrière, et la Région l’a maintes fois répété, était indispensable à la founiture des roches notamment pour la partie manquante de la NRL : la Digue entre la Grande Chaloupe et la Possession.

Le site de Bois Blanc, pour lequel des associations se sont mobilisées pendant des mois, est pour l’instant préservé. Une victoire pour les militants qui n’avaient pas vu d’un bon oeil, l’action de la Préfecture de réunir un comité le 30 juillet dernier, pour réclamer l’insertion de Bois Blanc dans ce plan datant de 2014. La préfecture prévoit à présent, de remettre à plat le Schéma Départemental des Carrières pour en présenter un plus actuel et cohérent avec les besoins des grands chantiers. Sauf que ça prendra des mois et autant de retard pour la NRL.

Toute la  procédure redémarre de zéro, écrit notre confrère Franck Cellier du journal Le Quotidien, qui indique que la première roche est bien loin d’être extraite d’une carrière dans l’ile.

Aucune réaction officielle de la Région pour l’instant. Mais du côté de Lataniers Nout Ker d’Vie, qui défend le site  des Lataniers à la Possession, dont on envisage aussi de faire une carrière, on est heureux  :

“Le Conseil d’Etat a rejeté le pourvoi du Ministère de la Transition Ecologique contre l’arrêt de la Cour d’appel de Bordeaux annulant le SDC de 2014. La procédure en était encore à la phase d’admission et le CE a estimé que le pourvoi ne pouvait être admis car les moyens (arguments) développés par le Ministère n’étaient pas assez sérieux. C’est donc un rejet sur le fond et non sur la forme. En résumé, le Ministère ne prouve pas qu’il pouvait se dispenser d’une évaluation environnementale sur cette modification ni que la modification pouvait être considérée comme mineure… Par cette décision, la mise à jour du SDC de 2014, qui y intégrait Bois Blanc, Bellevue, Dioré et l’Ermitage, est définitivement annulée. C’est bien parce qu’ils s’attendaient à cette décision qu’ils avaient convoqué la CDNPS du 1er juillet pour une nouvelle mise à jour spécifique à Bois Blanc… Cette décision vient confirmer que l’Etat a fauté en faisant le forcing sans respecter la règlementation environnementale et le CE rappelle à l’ordre le Ministre sur ce point..” conclut sa représentante Stéphanie Gigan


20
Poster un Commentaire

avatar
10 Fils de commentaires
10 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
Audit de la régionCool cool créoleRamalagasyAF ZMARTIN Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox