Arrêt de l’activité chirurgicale et de la maternité au GHER de St-Benoit ?

8 min de lecture
7

Le syndicat CGTR tire la sonnette d’alarme et parle d’ores et déjà de “nouveau scandale sanitaire à venir”.  Voici sa lettre ouverte :

“Quelques semaines après le fiasco de l’arrêt de l’activité du service d’urologie au CHU nord, la direction générale s’apprête-t-elle à procéder insidieusement à la fermeture du bloc opératoire et de la maternité du GHER ?

Nous sommes en toute légitimité en droit de nous poser cette question devant la gestion calamiteuse des ressources médicales et notamment aujourd’hui des médecins anesthésistes réanimateurs (MAR) au sein de notre établissement. En effet, alors qu’il n’y aura bientôt plus qu’un seul MAR fixe au sein de l’équipe médicale de ce secteur, ce dernier a alerté depuis de nombreux mois de la nécessité de recruter en urgence plusieurs MAR afin de poursuivre l’activité chirurgicale du bloc opératoire, déjà en grande souffrance depuis plusieurs années. Les mois de juillet et août 2021, sans recrutement supplémentaire, verront un déficit en ressources humaines jusque-là jamais vu au GHER. Le planning des MAR fait en effet apparaître en l’état actuel des choses de nombreuses journées sans ligne de garde ou d’astreinte, ce qui obligera le bloc opératoire à fermer ses portes et la maternité à devoir orienter toutes les femmes parturientes vers d’autres établissements de santé, la sécurité des patient(e)s n’étant plus assurée. Une fois n’est pas coutume, l’attitude de nos dirigeants conduira à un exode massif des patient(e)s de l’est vers les structures privées du nord ou vers le CHU. N’est-ce pas le vœu cher de la direction (avec le soutien de l’ARS) depuis longtemps ? Les praticiens libéraux, notamment, sont très inquiets et en colère du manque de respect à leur égard, eux qui devront annuler bon nombre d’interventions alors qu’ils sont indispensables au bon fonctionnement du bloc. Qu’en pensent le chef de pôle de chirurgie et président du conseil de bloc et le président de la CME ? Quelles sont leurs actions pour dénoncer cet état de fait ?

La CGTR clame depuis longtemps l’absence de considération qu’a la direction du CHU pour notre établissement et son personnel. Malgré de nombreuses promesses, la Direction Générale et la Direction des Affaires Médicales du CHU et par extension du GHT, snobent les demandes de recrutement ou alors proposent des contrats si peu attractifs financièrement que les MAR déclinent leurs propositions et préfèrent se tourner vers d’autres établissements dont les conditions d’embauche sont nettement plus favorables. Ils peuvent être rémunérés ailleurs jusqu’3 fois ce que le GHER leur propose. A ce jour, certains remplaçants, déjà prévus sur les plannings, se demandent même légitimement s’ils viendront dans ces conditions de travail et d’organisation indignes d’un hôpital public, ce qui aggravera encore la situation…

La CGTR se questionne sur les vraies motivations de la Direction à ne pas embaucher de MAR au GHER avec des conditions nettement plus avantageuses lorsque l’on sait que des protocoles de coopération ont pourtant existé il y a peu (2018) entre le CHOR et le CHU nord quand ce dernier était en grande difficulté dans le secteur de l’anesthésie. Le CHU était alors disposé à proposer des contrats de rémunération très attractifs pour combler ses manques. Pourquoi ne pas agir de même lorsqu’il s’agit du GHER ? Enfin, qu’en est-il de la transversalité médicale tant vantée lors de la reconduction de la direction commune ? Des MAR du CHU, pourtant en nombre largement suffisant à notre connaissance, ne peuvent-ils pas venir combler les besoins du GHER ?

Face à cette politique désastreuse, comment continuer à croire la Direction lorsque celle-ci affirme vouloir développer l’activité chirurgicale du GHER alors qu’elle nous prouve le contraire chaque jour : report sans raison valable de l’arrivée d’un ORL, d’un stomatologue, rémunérations beaucoup plus faibles qu’ailleurs, etc…

Le Président du conseil de surveillance n’avait-il pas finalement raison de demander un audit externe sur l’apport de la Direction Commune au sujet de l’activité médico-chirurgicale du GHER depuis sa mise en place ? Nous comprenons encore mieux aujourd’hui les raisons du refus de la Direction Générale d’y avoir eu recours.

Alors que nous constatons une multiplication des postes de directeurs, de métiers de catégorie A au GHER, le budget alloué à ces embauches autant inutiles qu’inefficaces ne pourrait-il pas être détourné vers l’embauche pérenne de médecins anesthésistes, de praticiens médicaux et chirurgicaux, de personnels soignants, beaucoup plus à même de développer les recettes du GHER ?

Avec cette politique et ce management, le GHER va droit dans le mur. De nombreux contractuels (ASH, brancardiers, secrétaires, personnels administratifs, AS, IDE, SF, services techniques, etc…), par le biais de nouvelles fermetures de lits ou d’unités de soin, verront leurs contrats ne pas être renouvelés alors que dans le même temps, les directeurs et autres cols blancs non productifs continueront de s’enrichir sur la dépouille du GHER. La CGTR, syndicat pourtant minoritaire, continuera chaque jour, de toutes ses forces, de dénoncer les agissements aberrants et d’iniquité de la Direction vis-à-vis de notre établissement, de protéger tous les salariés du GHER des injustices qu’ils subissent, et de défendre une offre de soins de qualité pour le territoire Est et sa population, au moins équivalente aux autres territoires”.

Le bureau de la CGTR

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

7 Commentaires

  1. sn président pou prépare zelection poste l’annonce pou recrute des professionnels tte façon o gher il ya que des employés gro doigt

  2. sn président pou prépare zelection poste l’annonce pou recrute des professionnels tte façon o gher il ya que des employés gro doigt

  3. C’est complètement faux , c’est comme
    A chaque avec la cgtr du gher , minoritaire comme il dis lui même qui essaie de faire des adhesions en faisant peur les agents pour se mettre en sauveur après et en même temps de la politique en mentionnant le président du Conseil de surveillance maire de st benoit candidat au régional avec qui qui est soutenu par la Cgtr.

  4. Aujourd’hui la direction du gher a envi une note d’information qui apporte un démenti et une réponse au courrier de la cgtr
    Qui précise que 5 médecins viendront en renfort, également d’un renfort du chu nord et le recrutement d’un nouveau médecin et d’un autre un remplacement.
    Cette note porte un camouflet à la cgtr du gher qui n’existe qu’au gher puisqu’au Chu, CHOR il n’existe pas.
    Un syndicat la di la fé avec à sa tête un illétré.

    • En réponse aux 2 derniers commentaires des avocats de la direction et accessoirement syndiqués FO: ces partenariats ont été signés en toute urgence SUITE à la publication du courrier de la CGTR. Sans ce courrier, la situation n’aurait jamais été prise en compte par la direction, qui ne souhaite que renforcer l’activité du CHU au détriment du GHER. Ouvrez les yeux pour une fois. Fo est le beni oui oui de la direction depuis des années (et du gouvernement, cf SEGUR). La seule chose qui les préoccupe est leur réélection pour bénéficier de leurs absences syndicales.
      Aujourd’hui, après avoir refusé des contrats à des remplaçants susceptibles de venir dans des conditions avantageuses mais jugées trop onéreuses par la direction, elle se retrouve dans l’obligation de rémunérer beaucoup plus grassement des médecins du CHOR et d’ailleurs. Aucune logique ni anticipation!
      Renseignez vous un peu avant de déblatérer des âneries et d’être les portes paroles de la direction.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Ste-Clotilde : une mamie en rémission d’un cancer n’a plus d’eau chaude depuis janvier !

Article suivant

Décès de Lavinia Virapoullé à Saint-André

Free Dom