Arrêt des compétitions et des entraînements à La Réunion : les réactions

5 min de lecture
 Les réactions des responsables sportifs sont très attendues après l’annonce de l’arrêt des compétitions et de entraînements traditionnels à La Réunion par le préfet, pour  limiter la propagation de Covid-19:
Johan Guillou, président de la Ligue de Basket de La Réunion
“Le 17 février 2021 au soir, le monde sportif a reçu un énième coup sur la tête. Le préfet de La Réunion a annoncé la fin de toutes les compétitions sportives et impose des entraînements individuels avec une distanciation de 2 mètres entre les pratiquants. Certes, il y a quelques jours, les services de la préfecture nous avaient indiqué en audio conférence, que la situation sanitaire à La Réunion s’aggrave. En nous expliquant les éventuelles décisions qu’ils pourraient prendre en fonction du seuil atteint de cas positifs(couvre feu à 22h, ou à 18h, probables arrêts des compétitions…).
Néanmoins, jamais je n’aurais cru qu’ils confineraient à nouveau le sport réunionnais. Qu’avons nous fait pour mériter celà? Sur quels critères se base la préfecture pour indiquer que le sport est responsable de la situation actuelle?
Alors que tous les domaines d’activités ne sont pas mis à l’arrêt sur notre île, seul le sport en paye les conséquences! Permettez moi de vous donner quelques éléments qui affirment justement que le sport n’est pas responsable de la situation sanitaire et pourquoi son arrêt sera bien plus problématique:
– depuis la reprise des compétitions il y a quelques mois, il n’y a eu aucun cluster ni aucun cas de COVID 19 contracté à cause du sport
– en milieu scolaire, lorsqu’un enfant est positif à la COVID, la classe est en septaine mais on ne ferme pas l’école. Dans les clubs de sport, il s’agit du même protocole car s’il y a un cas positif, on met en septaine l’équipe et on ne ferme pas le club. Si on ne ferme pas les écoles, alors pourquoi fermer nos clubs?
– arrêter le sport en club, c’est laisser des milliers d’enfants sans activité avec des conséquences néfastes pour leur santé physique mais aussi mentale. C’est un lien social important. Enlever tout cela à notre jeunesse aura des conséquences médicales physiques et psychiques. Cela, provoquera également un risque élevé de dérives comme de délinquance. Le sport doit être considéré comme étant tout aussi important que l’enseignement. Nos enfants doivent pouvoir étudier mais doivent aussi pouvoir pratiquer un sport. L’impact du sport est trop sous-estimé par les autorités!
– il y aura des conséquences économiques irréversibles pour les associations, pour les salariés et pour les emplois indirects comme les magasins de sport.
– ne pas laisser nos licenciés pratiquer leur sport sous notre responsabilité en respectant des protocoles stricts, c’est les pousser à pratiquer de manière “marron”, c’est à dire sur plateau noir. Et sans règles sanitaires.
Depuis le début de saison, le basket, comme toutes les ligues sportives de LA REUNION, connaît une baisse drastique du nombre de licenciés. Rajouter ce coup d’arrêt au sport, c’est tuer nos disciplines!
Pourquoi nous imposer une distanciation de 2 mètres lors de nos entrainements alors que les pratiquants se côtoient déjà dans le milieu privé? Plusieurs font même du covoiturage pour se rendre à leur entrainement. Ils sont capables d’être autour de la même table dans le milieu privé, de rouler dans la même voiture pour se rendre aux entrainement, mais arriver sur place on va leur dire de mettre une distance de 2 mètres entre eux?
Je suis extrêmement en colère et dans l’incompréhension de voir une telle mesure. A croire que les chiffres augmentent à cause du sport! Pour rappel, il y a 0 cas de transmission dans nos disciplines!
N’oublions pas que le sport est absolument nécessaire pour la santé. Il ne faudrait pas que pour des raisons de santé, on interdit le sport!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox