Meurtre de Ziyaad Mohammad Poomun : Johan Maruejouls condamné à 20 ans de prison

4 min de lecture
4

Une affaire de meurtre commis en 2017 dans le quartier de Prima est jugé depuis lundi 30 septembre devant la cour d’assises. Le verdict est tombé aujourd’hui. 20 ans de prison ont été requis à l’encontre de Johan Maruejouls. Une réquisition suivie puisqu’il écope finalement de 20 ans de prison.

Les faits remontent à juin 2017. Le corps de Ziyaad Mohammad Poomun est retrouvé dans la baignoire de son tortionnaire. La victime a eu le visage carbonisé, les doigts sectionnés à la scie et des plaies sur tout le corps. D’après le médecin légiste, le Mauricien de 36 ans serait décédé suite aux coups de poing et des coups de couteau donnés par Johan Maruejouls, qui aurait ensuite tenté de brûler le corps dans la salle de bain. Ne parvenant pas à se débarrasser du cadavre, il va demander à son dalon une scie. Lorsque ce dernier fait la macabre découverte, il prévient immédiatement la police.

“Sa mère a vu le corps dans la baignoire. Elle l’a bougé pour voir s’il était toujours vivant. Il gisait dans une mare de sang”, déclarait la tante de la victime sur nos ondes.

Johan Maruejouls est déjà connu des services de police. Le Dionysien de 25 ans a été condamné pour violences conjugales et pour avoir blessé son colocataire avec un tournevis.

Le procès de Johan Maruejouls pour meurtre s’est ouvert lundi

Lors de son premier jour de procès, Johan Maruejouls a expliqué aux jurés avoir perdu le contrôle après avoir beaucoup bu. Il présentait 3,46 grammes d’alcool par litre de sang au moment de son interpellation. L’accusé est alcoolique depuis plusieurs années déjà.

Deuxième jour de procès : le passé torturé de Johan Maruejouls

Lors de la deuxième journée de procès, les jurés découvrent le passé de l’accusé. Johan Maruejouls a été abandonné enfant par sa mère, qui a été condamnée pour agression sexuelle sur mineur et proxénétisme sur mineur, puis adopté à l’âge de 5 ans. Il va s’envoler pour la métropole mais à l’adolescence, il rencontre de nouveaux problèmes. Il se montre violent au point de faire plusieurs séjours en hôpital psychiatrique. Des circonstances non atténuantes selon l’avocat de la défense, Me Jean-Jacques Morel :

Comme l’explique Me Jean-Jacques Morel, le mobile du crime reste toujours inconnue. La relation entre Johan Maruejouls et Ziyaad Mohammad Poomun est également floue. Ils étaient au minimum amis mais la victime aurait tenté de séduire Johan Maruejouls.

Meurtre de Ziyaad Mohammad Poomun : un quartier sous le choc

À l’époque de ce terrible meurtre, le quartier était sous le choc. “J’étais chez moi et j’ai appris qu’il y a eu un meurtre. C’est un climat sous tension car le meurtrier habitait depuis quelques mois seulement dans cet appartement. Ce terrible crime salit l’image du quartier”, déclarait une riveraine au micro de radio Free Dom. Réécoutez le témoignage des gens du quartier :

Johan Maruejouls encourt 30 ans de réclusion criminelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




4 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox