Association AGIR DDPME: “Le lagon continue de souffrir”

2 min de lecture
1

L’association AGIR DDPME, une organisation pour la préservation de l’environnement à Saint-Gilles-Les Bains, a lancé que “les résurgences continuent de plus belle. De plus, la mer repart avec le sable en rencontrant l’obstacle artificiel de l’Ex-Bobine”. Ainsi, “Le lagon continue de souffrir et le danger potentiel pour les utilisateurs continue devant la passivité des responsables”.

En complément à ce constat, le collectif de défense du DPM, indique dans sa réflexion sur le constat sur la plage de l’Ermitage au droit des paillotes que “Le doute n’est plus permis et nous nous posons maintenant le rôle de la DEAL dans le cadre de cette pollution systématique.”

“Devons-nous à chaque houle constater ce qui se trouve sous le sable ?Combien de fois, avons-nous dénoncé auprès des autorités le danger pour notre environnement ? Avons-nous une déchetterie ensevelie sous cet espace ? Est-t’il normal de laisser les usagers installer leur serviette sur un sol pollué ?Devons-nous rappeler les obligations du jugement rendu : Que les gérants de paillotes devaient remettre à l’état originel la plage et à leur frais ? Devons-nous engager une procédure judiciaire pour que les autorités face appliquer les décisions de justice ?”

“C’est un vent de révolte qui nous anime ce matin, impuissant face à la nature ou plutôt à la destruction de notre environnement par des voyous qui ont exploité durant plusieurs années notre littoral avec la complicité et le laisser faire des autorités. Devons-nous fermer les yeux sur les autres malversations sur notre littoral?La DEAL, responsable de la protection de notre environnement va t’elle se cacher encore longtemps ou faut-il encore une fois la mobilisation du peuple pour le faire ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox