Association des Alumni de Sciences Po et Chaire Outre-mer : « un lien à valoriser ! »

4 min de lecture

Guillaume Govindin Ramassamy, président des Alumni de Sciences-Po à La Réunion, a rencontré Mikaa Mered, secrétaire général de la nouvelle Chaire Outre-Mer de la prestigieuse école parisienne. Retour sur cette rencontre qui a permis de dessiner les contours d’un partenariat à venir.

Lors d’un déplacement à Paris début septembre, Guillaume Govindin, président de l’Association des Alumni de Sciences Po a rencontré le secrétaire général, Mikaa Mered, de la Chaire Outre-Mer nouvellement installée. Cette Chaire a été instituée dans le cadre de la loi Égalité Réelle Outre-Mer (EROM). Elle poursuit son développement et organise notamment des levées de fonds publics et privés afin de pérenniser son activité.

Guillaume Govindin Ramasamy, diplômé de la prestigieuse école parisienne, est directeur de cabinet du maire de Saint-André depuis 2020.

La Chaire Outre-Mer se caractérise par sa double compétence à la fois d’enseignement et de recherche. Comme le rappel son titulaire, le professeur Martial Foucault, « cet enseignement permet aujourd’hui de mieux incarner les territoires d’Outre-Mer au sein de l’école parisienne. L’approche de la chaire est transversale et permettra d’étudier la nature des enjeux ultramarins. L’objectif central reste de valoriser ces territoires à potentiel. Les étudiants de Sciences Po vont pouvoir, désormais, travailler sur les territoires d’Outre-Mer, avec notamment l’opportunité de lever certains préjugés qui peuvent exister. Quand j’étais en étude, on me posait souvent des questions absurdes sur La Réunion, qui prouvaient bien le manque d’information qui persiste sur les territoires ultramarins », raconte le Réunionnais.

Lors de cette rencontre qui a eu lieu en début de ce mois, rue de l’Université, les deux collègues ont évoqué l’objectif d’établir un partenariat durable avec la section locale des Alumni. Il s’agit entre autres de proposer un cycle de conférences, des recherches thématiques sur le dialogue social, la relation entre élus locaux et l’État. «Cette collaboration revêt des avantages multiples notamment pour mieux comprendre notre écosystème et faire valoir nos spécificités. La Réunion est un vivier d’expérimentation en matière d’énergie durable et cela pourrait être le cas sur la thématique de l’hydrogène. La partie recherche pourrait concerner le sujet de la départementalisation dont la pertinence n’est plus à prouver à l’échelle locale », explique Guillaume Govindin Ramassamy.

La Chaire Outre-Mer est une opportunité pour les Réunionnais d’appréhender le territoire et les politiques de manière trans-disciplinaire. Les 6 axes de travail sont : les institutions et les faits politiques, la citoyenneté et les cultures, la cohésion sociale et les territoires, la géopolitique et l’intégration régionale, les transitions écologiques et, enfin, les trajectoires économiques. La Chaire adopte une stratégie innovante et pourra proposer des séminaires in-situ, des programmes certifiants, du learning expedition sur le territoire réunionnais. Ce lien nouveau entre Sciences Po et l’Outre-Mer est à valoriser.

« L’enjeu pour le territoire d’un tel partenariat est vraiment conséquent et j’entends mener ce projet à bien », conclut le jeune Président.

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Piton des Neiges : le volcan endormi pourrait-il se réveiller bientôt ?

Article suivant

« Comment développer notre territoire en tenant compte du dérèglement climatique ? »

Free Dom