Attentats du 13-Novembre : les frères Clain jugés lors du procès

1 min de lecture
8

C’est un procès hors norme qui s’ouvre ce mercredi 8 septembre à Paris : celui des attentats du 13 novembre 2015. Au total, ce sont vingt personnes qui seront jugées devant la cour d’assises spéciale de Paris. Parmi elles, les frères Clain originaires de La Réunion. Ils ont débuté en tant que djihadistes à Toulouse avant de rejoindre la Syrie en 2014.

Fabien et Jean-Michel Clain avaient enregistré le message de revendication de Daesh au lendemain des attentats du 13-Novembre. La justice française estime même qu’ils étaient au courant des projets d’attaque avant leur exécution.

Visés par une frappe de drone en février 2019, les deux hommes seraient morts. Une information qu’a confirmé Daesh.

8 Commentaires

  1. Là où j arrive pas à comprendre avec ce gouvernement qui arrange a sa sauce quand ça lui plaît bien sur, ne dit on pas que lorsque les responsables d un délit si ils sont morts ben les procès etc deviennent caduques, on ne peut pousser personne en justice et la on fait le procès des « Clain » décédés, par contre au lieu d indemniser tous les victimes collatéraux à cet attentat en temps et en heure je pense que certains n ont pas été indemnisé encore et au lieu de construire une salle spéciale dans le tribunal même et je me demande le comment du pourquoi ? Car si c est pour une question de sécurité ben dis donc ça prouve que tous nos institutions ne sont pas aux normes et tout ça à un prix j imagine !!! Ah elle est belle notre république

    • Li la grandi en charmante compagnie que la bien inculque à li les bases de la vie (prendre au 2nd degré) li té noré grandi su l’ile que la vu à li naitre avec notre esprit de tolérance et notre bien vivre ensemble n’est ce pas ? Ii noré eu un autre vision de la vie… A Bolo

  2. Tous ceux qui ont perdu un être cher lors de cet attentat n’attendent plus rien de qui ce soit. Ils sont là avec leur souvenir et le coeur meurtri à tout jamais…

  3. Et pendant ce temps le zemmour est relaxé, il faut comprendre que ce sont eux qui font les lois, une enseignante qui a juste écrit des noms sur une pancarte à été condamnée

  4. C’est vraiment idiot … notre justice perd son temps à juger des morts par drone ! et bien sûr , elle laisse les voyous en liberté … Que de cinéma pour le buzz !

  5. et les amis je crois qu’il faudra encore beaucoup de temps pour vous faire comprendre que il n’y a pas de justice en France désolé c’est comme çà

Répondre à Bolo Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Disparition inquiétante : Jean Fabrice Sinazie introuvable depuis février

Article suivant

Mort de Jean-Paul Belmondo : ses obsèques se déroulent aujourd’hui

Free Dom