Avortement clandestin aux Comores : une jeune fille de 15 ans perd la vie

dans Mayotte / Océan Indien

L’avortement clandestin a fait une nouvelle victime. Une jeune fille de 15 ans a perdu la vie aux Comores, où l’IVG est interdite. La mineure est tombée enceinte après avoir été violée par son fiancé. Sa belle-famille l’a ensuite obligée à avorter dans de mauvaises conditions. À cinq mois de grossesse, la mineure a été contrainte de prendre un médicament, qui aurait été mélangé à de l’acide, afin d’éviter le déshonneur.

Après avoir ingéré le mélange, la jeune fille a vu son état se dégrader. Elle a été hospitalisée mais n’a pas survécu.

Ce tragique événement survient alors que l’avortement fait actuellement débat aux États-Unis. Toute IVG vient d’être interdite en Alabama, un état américain.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Boina Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Boina
Invité
Boina

Pourquoi,elle a faît ça faillait prendre
un kwassa,et descendre,a mayotte
comme,ça elle aurai,pu se faire soigner