/

Bagarre à Bras Fusil : une trentaine de jeunes âgés entre 14 ans et 18 ans impliqués

1 min de lecture
13

Une bagarre éclair, d’une dizaine de minutes, a eu lieu lundi soir, à Bras Fusil, quartier de Saint-Benoît, devant un lycée.

Une trentaine de jeunes, âgés entre 14 ans et 18 ans, étaient impliqués selon les témoins qui ont appelé la radio. L’un d’entre eux aurait reçu des coups particulièrement violents.   Les forces de l’ordre ont du intervenir, après que des parents aient aussi tenté de stopper la rixe.

PODCAST : 

13 Commentaires

  1. Té bane la po kabri zot na poin rien pou fé ?
    Domin nou vien languete out boyo de mal propre

  2. Saint Benoît la fin arrive la ville de la délinquance le maire ferais mieux occupé ca plutôt que remplir ces poches a la cirest

  3. Incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination raciale
    Vérifié le 21 juillet 2020 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de la justice

    L’incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination raciale est le fait de pousser par son attitude des tiers à maltraiter certaines personnes, en raison de leur couleur de peau, de leur origine ou de leur religion. C’est une infraction punie par la loi. Si vous êtes victime de ces faits, vous pouvez porter plainte. Certaines associations peuvent aussi porter plainte contre les auteurs présumés de cette infraction. Le procureur peut aussi décider de se saisir de l’affaire.

  4. Incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination raciale
    Vérifié le 21 juillet 2020 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de la justice

    L’incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination raciale est le fait de pousser par son attitude des tiers à maltraiter certaines personnes, en raison de leur couleur de peau, de leur origine ou de leur religion. C’est une infraction punie par la loi. Si vous êtes victime de ces faits, vous pouvez porter plainte. Certaines associations peuvent aussi porter plainte contre les auteurs présumés de cette infraction. Le procureur peut aussi décider de se saisir de l’affaire.

  5. N’a point longtemps lavai réunion la mairie pou trouv solution pou delincance in zistoir caméra mais rienc en ville bande zelu là y gingn pa gère ça zot rienc poupète à terla la fé tro promesse done mosqué là après nora la pai continué fait beze zot gueule vot encor pou li

  6. Comme si c’était hier. Jordi médiatisé et qd hier t plus que 15 mais 50 zot t la?
    Marmaille, y bataille, y totoche y languet. Wa si ou le bon ou rode pas l’équipe mais seul!
    Marche en groupe mais seul koe ou donne?
    Jordi pu l’heure groupage, règle le problème deux points deux pieds, et pas pou un zistoir la mer…
    Bref… bras fusil comme tout quartier le pareil, juste faut connaître amener!
    Ns la grandi ter la, ns la été ce bande là, mais un autre version.

  7. Bras-fusil trou canon, surnom d’avant. Commencer il y a plus de 5 ans à évoluer, la ganyardisse avait diminué mais sa redevient un quartier dangereux. Sa a commencé avec cet dame âgée agressé. Il commencer à avoir pas mal de ronde de policiers dans le quartier mais sa à l’air d’avoir cesser depuis lesmunicipales. C’est un quartier qui devenait agréable et qui devenait animé. D’un coup sa retourne en arrière : insécurité, violence. Dommage !!! Je l’ai toujours côtoyer ce quartier et les jeunes de 25 ans aujourd’hui de sont bien sorti, travail pour la plupart… Mais celle qui arrive aura à bien s’accrocher.

  8. On voit que le couvre feu énerve nos jeunes … qui essaient de dégager leurs énergies en se cognant dessus … ces forces devraient être utilisées à bon escient comme surveiller et totocher les pervers qui enlèvent les gamines de Bras Fusil !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

“Il a essayé de l’attraper par la main et a brandi une capote”

Article suivant

Jaloux, il débarque chez son ex avec un fusil harpon pour menacer le nouveau compagnon

Free Dom