////

La plate-forme Bareigts et les législatives : l’union de la gauche oui, mais que dans 3 circonscriptions sur 7 !

8 min de lecture
54

« La gravité de la situation politique actuelle réclame de notre part un haut niveau de responsabilité. Face au danger d’un gouvernement d’extrême-droite, le sursaut est impératif. Le rassemblement des forces de progrès, politiques, syndicales et citoyennes peut porter cette voix d’espoir.
Les attentes des Réunionnaises et des Réunionnais sont que nous élisions des députés qui luttent avec détermination pour les protéger des politiques les plus brutales qui risquent d’être mises en œuvre demain par l’extrême-droite.
Nous sommes donc en faveur d’une union que nous voulons sincère et durable. Pour cela, nous apportons d’ores-et-déjà notre soutien aux 3 candidatures sortantes dans les circonscriptions 1, 2 et 7, pour les députés Philippe Naillet, Karine Lebon et Perceval Gaillard. On se félicite donc de l’entretien de ce soir puisqu’un accord sur ces 3 circonscriptions a été conclu.
En revanche, sur les autres sortants, nous refusons d’apporter notre soutien à des candidats qui depuis des mois mènent déjà leur campagne dans l’optique des municipales de 2026. En cela, ils ne respectent pas leurs engagements pris auprès de leurs électeurs. En cela, ils ne pourront témoigner d’un engagement plein et entier au service de La Réunion. Enfin, nous ne pouvons que regretter l’absence d’Huguette Bello et de Patrick Lebreton à une rencontre aussi importante pour l’avenir de notre territoire. L’Histoire nous regarde et retiendra chacun de nos actes ».

C’est le dernier communiqué en date qui nous a été envoyé par la plate-forme présidée par Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis, vice-présidente de la Région et patronne du PS local. Le communiqué est daté du mercredi 12 juin. Il est arrivé dans la soirée de ce mercredi suite à une réunion entre les membres de la plate-forme d’Ericka Bareigts et PLR/Progrès et les autres petits partis de gauche. Mais comme vous avez pu le lire, la présidente de « Pour La Réunion » Huguette Bello et le président du Progrès, Patrick Lebreton, n’ont pas assisté à ladite réunion. Donc, pas d’union des gauches pour ce premier tour des élections législatives, le 30 juin prochain, si ce n’est que dans trois circonscriptions : la 1ère (le sortant étant le socialiste Philippe Naillet); La 2ème (sortante Karine Lebon) et la 7ème (sortant Perceval Gaillard). Dans les autres circonscriptions (3ème, 4ème, 5ème et 6ème), une nouvelle réunion se tiendra vraisemblablement entre les deux tours, c’est-à-dire avant le 7 juillet.

Rappelons que la plate-forme est composée d’Éricka BAREIGTS (Parti Socialiste), Maurice GIRONCEL (Parti Communiste Réunionnais), Patrice SELLY (BANIAN), Geneviève PAYET (EELV), Olivier HOARAU (ANSANM) et de Jacques TÉCHER (PCR/maire de Cilaos). A la lecture des communiqués rédigés par la plate-forme d’Ericka Bareigts et les autres partis de gauche réunis autour d’Huguette Bello, présidente de PLR (Pour La Réunion) et présidente de Région, vous comprendrez aisément que l’accord trouvé en métropole entre les partis de gauche pour la mise en place d’un ‘Front populaire » en vue des prochaines législatives du 30 juin et du 7 juillet prochains, n’est pas encore scellé à l’échelle de la Réunion. Pour l’instant, Huguette Bello et Ericka Bareigts, n’ont échangé que via des communiqués. Voici ci-dessous le communiqué qui avait transmis à notre rédaction par la plate-forme de Bareigts le mardi 11 juin :

« La France connaît depuis ce dimanche une crise politique inédite par son ampleur avec les résultats des élections européennes et l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale. La montée de l’extrême-droite, portée par la colère de nos concitoyens, par les conséquences des crises économique et sociale, la crise du pouvoir d’achat, nous oblige à agir avec gravité et responsabilité.

C’est un moment important pour l’avenir de La Réunion, de la France et de l’Europe. Nous devons répondre aux attentes des Réunionnaises et des Réunionnais. Dans l’esprit des déclarations nationales qui ne s’appliquent pas automatiquement aux Outre- mer, nous bénéficions d’une autonomie de décision pour obtenir un accord sincère dans le contexte politique local.
Nous proposons ainsi un accord, circonscription par circonscription, qui permette de créer un véritable élan d’espoir et de détermination pour mener les combats politiques qu’exige la situation.
Pour cela, il nous faut choisir des candidatures capables de créer un large consensus, en opposition claire au populisme d’extrême-droite, pour offrir de véritables perspectives de succès électoraux pour protéger les familles réunionnaises et notre territoire.

Voici à présent le premier communiqué que la plate-forme avait adressé aux rédactions lundi soir, il était intitulé : « législatives 2024, la nécessité d’une union ».

« Partenaires de la plateforme réunionnaise d’une gauche démocratique, écologique et citoyenne, nous nous sommes réunis en ce jour, suite aux élections européennes de ce dimanche 9 juin 2024. Nous invitons l’ensemble des organisations politiques et mouvements citoyens qui se reconnaissent dans les valeurs de gauche à discuter ensemble de l’union dans l’esprit du « Front populaire ».
En effet, suite à l’expression de la colère d’une partie de nos concitoyens par un vote en faveur de l’extrême-droite, d’un vote sanction contre la politique du gouvernement, le Président de la République a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale. Cela entraîne de facto de nouvelles élections législatives pour les dimanche 30 juin et 7 juillet prochains.
Il ne nous reste que quelques jours pour établir un programme, une offre politique et surtout un mode de gouvernance démocratique qui reçoivent l’adhésion du plus grand nombre. Il ne nous reste que quelques jours pour établir une union forte, progressiste, qui défende nos valeurs.
Nous avons une responsabilité historique de se dresser contre l’arrivée de l’extrême-droite au pouvoir en France. Nous avons surtout la lourde tâche de proposer et mettre en œuvre des politiques de justice sociale, écologique, et économique, pour nous, Réunionnaises et Réunionnais, ici comme aux niveaux national et européen.
Les partenaires de la plateforme appellent, dès aujourd’hui l’ensemble des forces progressistes et démocratiques, à se rejoindre pour faire barrage aux extrémistes qui s’imaginent être à la gouvernance de notre cher pays ».

Le PLR d’Huguette Bello avait lui aussi envoyé un premier communiqué à la presse lundi :

De son côté, Huguette Bello avait réuni lundi les représentants de PLR, du Progrès de Patrick Lebreton, de LFI (La France Insoumise), de Rezistans de Jean-Hugues Ratenon, d’APR de Claude Hoarau… avant de rédiger le communiqué ci-dessous :

« Élections européennes : la gauche unie est le seul rempart face au RN Les résultats des élections européennes de ce 9 juin 2024 ont donné une large place au Rassemblement national. A La Réunion, le vote sanction contre la politique d’Emmanuel Macron s’est lui aussi traduit par une montée du Rassemblement national. Le PLR déplore
naturellement ces résultats et la très forte abstention qui témoignent d’une forte expression de rejet de la politique
d’Emmanuel Macron.
Pour autant, nous nous félicitons d’avoir réussi à porter notre liste menée par Manon Aubry à la deuxième place de ce scrutin. Face au danger que constitue la politique du Rassemblement national, la gauche rassemblée autour de la candidature de Manon Aubry a su porter les aspirations populaires en faveur d’une politique de justice sociale.
Avec plus de 20% des suffrages, la liste soutenue par le PLR et un ensemble de forces de progrès se place en deuxième position, largement au-dessus de la liste conduite par Raphaël Glucksmann (10%). Nous remercions l’ensemble des électeurs et électrices qui ont permis ce beau résultat. Après les Régionales de 2021, la Présidentielle et les Législatives de 2022 et aujourd’hui les Européennes de 2024, c’est le quatrième scrutin populaire d’affilée où les Réunionnais placent le PLR, notre force politique, comme première force politique de Gauche à La Réunion.

Ce résultat montre l’attachement des Réunionnaises et des Réunionnais aux valeurs de justice sociale et de progrès que nous défendons avec cohérence et conviction depuis de nombreuses années. Il est d’abord le fruit de la reconnaissance par les électrices et électeurs de la constance de nos valeurs et de notre engagement à travers les années pour l’amélioration du quotidien des Réunionnais.
Néanmoins, nous ne pouvons que regretter la place de l’extrême-droite tant au niveau local qu’au niveau national.
Le PLR a la conviction que le score de l’extrême droite est surtout la conséquence d’une colère que les Réunionnais ont voulu exprimer et non le partage des valeurs véhiculées à travers les années par ce parti aux relents
nauséabonds.
C’est aussi la conséquence d’une politique de régression sociale menée depuis par le Gouvernement d’Emmanuel Macron. Le faible score de la majorité macroniste à La Réunion est un avertissement que notre île envoie au Gouvernement quant à la politique de déstructuration sociale continue menée depuis des années. C’est également un signal fort lancé par nos concitoyens pour une meilleure prise en compte des préoccupations réunionnaises, de la création d’emplois au logement, du pouvoir d’achat à l’avenir de la jeunesse en passant par la santé, l’éducation et le désenclavement de notre île.
Ce constat nous oblige à conduire, dans un esprit de responsabilité, un travail de fédération et d’union des forces de progrès sur le territoire. Au niveau national la gauche rassemblée cumule plus de 30% des voix et se place désormais comme le seul rempart face au Rassemblement national.
En annonçant la dissolution de l’Assemblée nationale, Emmanuel Macron a répondu à la demande du Rassemblement national et organise le chaos à l’échelle nationale. Nous formulons de nos vœux l’espoir d’une démarche unitaire qui conduise à la victoire des progressistes, pour La Réunion, aux prochaines élections législatives. Seul ce rassemblement des forces de progrès pourra contrer la montée de l’extrême-droite et répondre aux attentes des Réunionnais. En ce moment charnière de notre histoire, chacun se doit de
prendre ses responsabilités. Les Réunionnais peuvent compter sur notre engagement. Le combat pour la justice sociale et la solidarité, pour le respect des droits et de la dignité continue ».

Puis, un deuxième communiqué (PLR) mardi 11 juin, intitulé « Nouveau front populaire : Pour plus de justice sociale »

« Dans la nuit de lundi 10 juin à mardi 11 juin, les principales forces de gauche du pays se sont réunies et, face à la gravité de la situation, sont parvenues à conclure un accord en vue de la “constitution d’un nouveau Front populaire”, rassemblant “toutes les forces de gauche humanistes, syndicales, associatives et citoyennes”.
Le PLR, qui avait appelé au rassemblement dès le dimanche soir, se félicite de ce sursaut qui permet de constituer une véritable alternance politique et d’éviter le piège tendu par Emmanuel Macron avec cette dissolution.
Dans le prolongement logique de cet accord et en responsabilité, le PLR mettra tout en œuvre pour que l’ensemble des forces de gauche réunionnaises porte les valeurs de ce “nouveau Front populaire” en soutenant les députés sortants ou les candidatures les mieux placées au regard des résultats des dernières élections ».

La suite du feuilleton au prochain communiqué ?…

(Crédit photo de Une : Yves Mont-Rouge)

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

54 Commentaires

  1. La France est un doux pays où le ridicule ne tue pas, fort heureusement pour nos politiciens sauveurs de l’économie. Malgré de nombreux signaux alarmants, l’humeur reste à la fantaisie et à la fête du sport. Standard & Poor’s a rendu son verdict : la La France est un doux pays où le ridicule ne tue pas, fort heureusement pour nos politiciens sauveurs de l’économie. Malgré de nombreux signaux alarmants, l’humeur reste à la fantaisie et à la fête du sport. Standard & Poor’s a rendu son verdict : la note de la dette française a finalement été dégradée. Faisons le « Front des Droites » pour éradiquer les gauchistes qui font honte à Mitterrand !note de la dette française a finalement été dégradée. Faisons le « Front des Droites » pour éradiquer les gauchistes qui font honte à Mitterrand !

  2. La France est un doux pays où le ridicule ne tue pas, fort heureusement pour nos politiciens sauveurs de l’économie. Malgré de nombreux signaux alarmants, l’humeur reste à la fantaisie et à la fête du sport. Standard & Poor’s a rendu son verdict : la La France est un doux pays où le ridicule ne tue pas, fort heureusement pour nos politiciens sauveurs de l’économie. Malgré de nombreux signaux alarmants, l’humeur reste à la fantaisie et à la fête du sport. Standard & Poor’s a rendu son verdict : la note de la dette française a finalement été dégradée. Faisons le « Front des Droites » pour éradiquer les gauchistes qui font honte à Mitterrand !note de la dette française a finalement été dégradée. Faisons le « Front des Droites » pour éradiquer les gauchistes qui font honte à Mitterrand !

  3. un gros bordel du coté de la gauche ici où chacun veut sauver son siège…. quel est votre programme à part faire barrage au RN ? Quel est le bilan des élus nupes à l’assemblée nationale ???? les militants sont déjà entrain de faire pression sur les plus vulnérables la honte pour la gauche ici

      • Faire barrage a la bande LFI et MACRON, le député de la 5eme circonscription il faut changer, qui que soit sauf lui c’est un gros gourmand qui ne cherche qu’à s’empiffrer, déjà son mandat est sur la balance, il se présenter maire de Saint Benoît , bilan zéro pointé,si j’étais lui je ne me représente plus, les politiques qui le soutiennent sont de la même catégorie que lui, a bon entendeur salut

  4. Les grandes magouilles de la gauche comme d’habitude,à chaque fois. Avec les régionales et les municipales dans le viseur. Une question : où est GLUCKSMANN et son très bon score? Les français sont encore méprisés. J’ai des amis socialistes qui en ont marre de ces combines d’arrière-cour. Devinez où ils vont? Voilà le résultat des ces indignités politicardes.

    • Le peuple c’est un sbir qui vote pour ces raptouts a vomir de leur pouvoir et richesse ! Bientôt nous allons mieux respirer si marine nous donne un petit peu d’oxygène mais c’est vrai ce n’est pas la mère noël !!! Il faut qu’elle se démarque de l’étiquette colèe ! Et bien envie de voir une femme présidente de la France comme berkel et tchacher qui ont su donner l’envie de vivre a leur peuple ! Allez marine dernier tournant pour briguer et protège la France , un pays où on était fier d’être français et beaucoup d’histoire inoubliable

  5. Nous avons été tous surpris de la victoire du Front National aux dernières élections européennes et cela prouvent bien que les Français veulent du changement. Ça bien été un vote sanction contre la politique actuelle du gouvernement Macron. Ce sont bien dans les urnes que citoyens français se sont exprimés et à rideau tiré et en toute liberté et conscience. C’est cela qu’on appelle la démocratie. Après un ralliement des divers parties de gauches qu’on a appelé la Nupes pour faire pour renverser Macron, ce fut un échec et ce même partie à bien tourner sa voile vers la gouvernance de l’actuel président pour faire reculer Marine Lepen. Aujourd’hui, on remet un bis répétitita pour créer un nouveau partie dénommée Front populaire pour faire barrage au Front National. Ils savent plus comment se tourner pour empêcher ce partie de rentrer au pouvoir. Si chacun de vous hommes politiques avaient un peu de bon sens, vous aurez compris que les Français ont besoin qu’on regarde leurs difficultés au quotidien. Combien d’entre nous doivent compter leurs euros pour manger à leur faim. La classe modeste, les petits retraités, les personnes âgées, les personnes handicapées souffrent de plus en plus de mauvaises conditions de vie dû à l’inflation. Le panier de la ménagère maigrit de jour en jour et on peut même plus s’octroyer des petites fantaisies. Tout est chère. Ici, à la Réunion, on est plus un peuple solidaire. Ceux qui s’enrichissent ont toujours le ventre creux. plus ils en ont, plus ils en veulent. Les embauches dans les grandes administrations se font par voie copinnage. Et les hauts postes sont réservés pour ceux qui viennent de l’Hexagone et nos jeunes très diplômés les regardent avec dégout passer sous leur nez bien qu’on a mis en place un CIMM pour l’égalité des chances pour les mutations. Le prix de l’électricité augmente de jour en jour et on privilégié de plus en plus les voitures électriques. Si Mr. Paul Vergès a voulu mettre un tramway pour mieux circuler et ce projet à été classé et les embouteillages sont devenus notre petit déjeuner du matin. Et sa s’aggrave de plus en plus. Alors que ce soit Nupes, Front populaire, ce sera du pareil au même. Mais prochainement dans l’urne, personne n’aura ma liberté de penser… On a tous besoin de changement. Tout le temps carry canard, demain mi veut mange un tit pintade… Hé elle est pas belle la vie.. Ma liberté de choisir…. reste ma Liberté….

  6. la perché et grand-mère la la figuire lé en tranches papaye,y manque le gros rat de Ratenon, et Selly le sorcier de St Benoît le lèche cul de Macron goutte le goût de l’échec et prend zot retraite bande de collabo, la suppressions de l’octroi de mer serait une bonne chose pour nous les réyoné et surtout Selly avec vos élus bras- casser avant 2026 oubli pas remboursé l’argent SPL estivale rembourse l’argent des bénédictins et bénédictines ke banian la bien fait la fête dedans,vive le RN vive Mme le Pen vive bardella, réyoné y veut pu de socialiste ni de la gauche politiques responsables de la d’échéance de notre île transformer en poudrière avec la vie chère, l’insécurité, la délinquance, l’immigration,fini le droit de sol,si zot veux continuer vole de moune aller dans un autre pays, la Réunion veut de vrai politiques compétents à l’écoute de la population et non vous les gauchistes collabo à la chute des outre-mer

  7. La gauche est responsable de ces résultats. Le programme de LFI était intéressant mais certains élus LFI font honte, ils se comportent comme des bêtes, comment avoir confiance en eux, ils n arrêtent pas de faire du grabuge (a l assemblée nationale), Aucun respect des autres, C dommage, mais je ne voterai pas pour un candidat de Mélenchon. Remettez vous en cause candidats LFI et arrêtez de vous comporter comme des sauvages.

  8. La gauche a mis Selly au pouvoir et il a viré ses amis de gauche! Qu’il compte sur Macron maintenant! Qu’il présente un candidat de droite et qu’il gagne les élections législatives avec la droite! Bareigts et Selly sont deux grands macronistes! Il faut voter contre leur candidat! Mais on ne s’inquiète pas! Le peuple réunionnais n’attend plus de consignes de vote! Le peuple est libre et vote en âme et conscience! Le peuple profite des fêtes municipales faites avec l’argent de nos impôts et il vote pour qui, il veut! Nous ferons le bon choix!

  9. Un document avec la signature de patrice selly n à aucune valeur.il devait passer la présidence de la cirest mais ne l à jamais fait.La plate forme de bareigt est une bouse dans un près.selly va présenter un élu contre ratenon.Apres issa aux législatives, vital aux sénatoriales il a viré mariaye et shekmeera
    il va envoyer un piou piou de banian se faire humilier à sa place

  10. Le piège est là. Le budget 2025 sera injouable et des acteurs influents prennent officiellement position contre le RN, arguant encore de sa non-appartenance aux valeurs universalistes et humanistes de la République. De même, les réalités à gérer sont catastrophiques, l’héritage apocalyptique dans de très nombreux domaines : les finances, la justice, l’éducation, la santé, la police et la sécurité, mais aussi la situation dans certaines régions : Marseille, Nantes, Rennes, la Seine-Saint-Denis, la Guyane, Mayotte et la Nouvelle-Calédonie par exemple.

    Personne ne peut accepter d’exercer le pouvoir dans ces circonstances sans exiger un audit indépendant et rationnel pour établir les faits, apprécier la situation et les responsabilités des ministres et hauts fonctionnaires en exercice durant ces 7 années. Car on ne sort pas d’une telle période de chaos par quelques décisions et coups de baguette magique. Il faut donc partager avec les Français un diagnostic très étayé, ne rien cacher, et établir les responsabilités, pour éclairer, sanctionner puis décider sereinement.

  11. Madame bareigts..je suir de Saint denis….mais punaise comment vous faites pour faire confiance à l équipe banian?????
    Mais punaise pas possible…..
    Moi je suir très déçu de vos ralimant….
    Cet équipe a peine élu à coule une société la sem estival transformé par la suite en spl et gère par un bagagiste………
    J uska quan zot prend à nous pou couillon?????oui te un bagagiste à ces élus de banian…..

    • Bareigts a embauché à la mairie pendant longtemps le frère de Selly, à son Cabinet! Il faut tirer la chasse d’eau pour évacuer la M…de! Entre ces élus, c’est je protège tes intérêts, tu protèges les miens! Ils détournent les fonds publics en bande organisée! Annette a détourné pour le PS, pour Fruteau et comparses, pour les membres du Parti Socialiste, pour toute la clique! Il a été condamné individuellement pour une action collective…
      Selly est de droite, il a viré ses compagnons de gauche et il veut tourner en bourrique les électeurs en se faisant passer pour la gauche? Que la droite : Hans Dijoux, Patrick Dalleau, Chane Kaï Bone, Catan, Damour Odile, Serrano, Salahaly lui apportent des voix lors des législatives! C’est là qu’il faut montrer ce qu’ils valent! Mariaye et Sheimeera n’étaient plus bons! Catan s’est fait malmené lors du marché de nuit parce qu’il a fait embaucher et titulariser ses filles à la Cirest!

  12. Selly devrait se présenter! Ah mais non, il se marie à Maurice (la Réunion i suffit pu, il faut aller loin!).Et si le candidat i perde, i sera pas Selly l’auteur! C’est jamais son faute! Néna l’argent pou finance la campagne astèr! La fini volé pou paie les législatives et les municipales, avec l’argent la SPL!

  13. Malgré la fanfare qui entoure chaque élection européenne – chacune d’entre elles étant fastidieusement décrite comme « les élections les plus importantes de l’histoire de l’Union européenne » – la réalité est que le Parlement européen n’est pas un parlement au sens conventionnel du terme. Cela impliquerait qu’il ait la capacité d’initier une législation, un pouvoir que le Parlement européen n’exerce pas. Ce pouvoir est exclusivement réservé à l’organe « exécutif » de l’UE, la Commission européenne – ce qui se rapproche le plus d’un « gouvernement » européen – qui s’engage à « ne solliciter ni accepter d’instructions d’aucun gouvernement ni d’aucune institution, d’aucun organe, d’aucune fonction ni d’aucune entité ».

    Et cela inclut inévitablement le Parlement européen, qui ne peut qu’approuver, rejeter ou proposer des amendements et des révisions aux propositions législatives de la Commission. La Commission elle-même n’est en aucun cas élue démocratiquement. Son président et ses membres sont proposés et nommés par le Conseil européen, composé des dirigeants des États membres de l’UE. Même dans ce cas, le Parlement ne peut qu’approuver ou rejeter les propositions du Conseil. D’où le paradoxe d’Ursula von der Leyen qui mène une campagne électorale (comiquement dérangeante) pour un second mandat alors qu’elle ne brigue aucun siège.

  14. Le journal allemand « das Bild » rapporte ce jour qu’Ursula #VonderLeyen , « encore elle… » , a été mise dans la confidence par Macron de son projet de #dissolution et qu’il lui a expliqué sa stratégie (un piège, des divisions , des recompositions, le chaos, … ) .
    Elle a tout confié dans une réunion interne de la CDU !

    « Le calcul de Macron est simple. Prendre tout le monde de court en annonçant des élections et une campagne très courte. Le contexte ne sera pas le même que pendant les élections européennes. Selon Macron, dans le meilleur des cas, la sidération générale empêchera le RN de gagner. Et si dans le pire des cas pour Macron, le RN réussit à gagner les élections et à disposer d’une majorité : il s’agira alors d’installer #Bardella à Matignon et de ‘griller le RN’ en le forçant à gouverner sans qu’il puisse obtenir de résultats conformes à son programme, le tout accompagné d’un chaos social, de façon à ce que Marine Le Pen n’ait plus aucune chance de l’emporter en 2027 » !

  15. Tout a fait d’accord avec Mme BAREIGTS: « nous refusons d’apporter notre soutien à des candidats qui depuis des mois mènent déjà leur campagne dans l’optique des municipales de 2026. En cela, ils ne respectent pas leurs engagements pris auprès de leurs électeurs. En cela, ils ne pourront témoigner d’un engagement plein et entier au service de La Réunion. Enfin, nous ne pouvons que regretter l’absence d’Huguette Bello et de Patrick Lebreton à une rencontre aussi importante pour l’avenir de notre territoire. L’Histoire nous regarde et retiendra chacun de nos actes »
    Une personne un mandat… Les arrivistes BASTA…

  16. Le peuple c’est un sbir qui vote pour ces raptouts a vomir de leur pouvoir et richesse ! Bientôt nous allons mieux respirer si marine nous donne un petit peu d’oxygène mais c’est vrai ce n’est pas la mère noël !!! Il faut qu’elle se démarque de l’étiquette colèe ! Et bien envie de voir une femme présidente de la France comme berkel et tchacher qui ont su donner l’envie de vivre a leur peuple ! Allez marine dernier tournant pour briguer et protège la France , un pays où on était fier d’être français et beaucoup d’histoire inoubliable

  17. Après la suspension des soignants non vaccinés, la réforme des retraites, du chômage, et la crise des gilets jaunes, Darmanin affirme que Macron a la plus belle politique sociale.

    « La plus belle politique sociale, c’est Emmanuel Macron qui l’a faite ! »

    Un bilan de la macronie :
    -explosion de la pauvreté et du chômage
    -record de dette , +1000 milliards
    -record de déficit commercial
    -record des prélèvements obligatoires
    -record de défaillance des entreprises françaises battu en 2024
    -paupérisation accentuée
    -inflation qui a explosé.
    -dégradation des services publics
    -recul de toutes les libertés fondamentales
    -Pénuries de médicaments vitaux
    -fascination pour la guerre et les vaccins
    -Matraquage de tous les mouvements sociaux (gilet jaune, contre le vaccins, convoi de la liberté, réforme retraite, mobilisation écolo etc)
    -Suspension des soignants non vaccinés.
    -Crise en Nouvelle-Calédonie et en Guadeloupe.

  18. Maria Zakharova (13 Juin 2024)

    L’OTAN, à la veille du sommet de Washington, multiplie les discours de propagande à l’égard de notre pays. Les responsables de l’Alliance et les dirigeants des pays membres parlent constamment de la « menace d’une attaque russe contre les États baltes et la Pologne » dans les prochaines années et de la nécessité de se préparer à la repousser.

    En fait, l’Alliance de l’Atlantique Nord se prépare depuis longtemps à un éventuel affrontement armé avec la Russie. Dans le concept stratégique 2022, notre pays est déclaré par l’OTAN comme « la menace la plus importante et la plus directe pour la sécurité des États membres de l’OTAN, ainsi que pour la paix et la stabilité dans la région euro-atlantique ».

    Ils ont approuvé les plans de défense régionale et formulé des tâches spécifiques pour tous les commandements militaires du bloc. Les options possibles pour un conflit avec notre pays sont constamment étudiées. Des itinéraires logistiques permettant de transférer des troupes et des armes à travers l’Atlantique vers le « flanc oriental » sont en cours de test. Dans le scénario des manœuvres Steadfast Defender, les plus importantes depuis la fin de la guerre froide, qui se sont déroulées du 22 janvier au 31 mai, pour la première fois, non pas un État fictif, mais directement la Russie est apparue comme un ennemi. Les budgets militaires augmentent et les économies des pays de l’OTAN sont complètement militarisées.

    ☝️ Une fois de plus, nous tenons à souligner que la Russie n’avait pas et n’a pas de plans agressifs contre l’OTAN et ses pays membres. Les déclarations provocatrices des hommes politiques et militaires occidentaux sur la « menace imaginaire de l’Est » visent à endoctriner leur propre population.

    ❗️ Nous comprenons parfaitement que Washington n’a pas besoin d’une Europe apaisée. Le concept de « chaos contrôlé » est allé trop loin, et maintenant les idéologues de « l’État profond » aux États-Unis exigent littéralement encore plus de sang. Ils poussent les Européens vers une falaise, vers quelque chose qui les aidera à survivre à l’effondrement politique et économique actuel des États-Unis. Je ne parle même pas de l’idéologie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Revivez un moment inoubliable avec la Flamme Olympique St-Denis ! (Vidéo-Photos)

Article suivant

Accident sur la 4 voies de St-Benoît en direction de Ste-Rose

Free Dom