Bertrand Dubuc, nouveau patron de la police nationale à Saint-André

dans Actualités/Collectivités/Infos Réunion/Saint André

Il a 51 ans, est célibataire, arrive de Verdun où il a été commandant au commissariat de police après avoir fait quasiment toute sa carrière dans l’investigation où il avait dirigé le groupement des Stup’. Il a également été adjoint au commissariat d’Epinal. Bertrand Dubuc (à gauche de Jean-Paul Virapoullé sur notre photo de Une) est en poste à Saint-André depuis le 1er mars où il a succédé à Pascal Ravenel, parti à la retraite. Epaulé par le capitaine (bientôt commandant) Frédéric Lefèvre (à gauche du commandant Dubuc sur notre photo ci-dessous), le nouveau patron de la police nationale à Saint-André aura sous sa responsabilité pas moins de 104 policiers. Lesquels devraient d’ici à un an rejoindre le nouveau commissariat de police, actuellement en cours de construction à l’emplacement de l’ancienne brigade de gendarmerie, rue de la Communauté, près du lycée Sarda.

Au cours d’une cérémonie solennelle aux environs de 10 heures sur la place de la mairie de Saint-André, le commandant Dubuc (commissaire divisionnaire fonctionnel, grade 5) a été officiellement installé dans ses fonctions par Jean-François Lebon, le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) en présence de la sous-préfette de Saint-Benoit Christine Geoffroy, du maire de la commune Jean-Paul Virapoullé, des policiers des différents services du commissariat de Saint-André, du chef du Sdis à Saint-André, le capitaine Léonce Vilandeuil et des élus du conseil municipal.

Une minute de silence a été observée en mémoire du lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame tué vendredi dernier lors d’une attaque terroriste dans le Sud de la France. Après le dépôt de gerbe devant le monument aux Morts, place du 2 décembre 1982, est venue l’heure des discours dans la salle du conseil municipal.

« Un moment fort », a dit Jean-Paul Virapoullé, qui a d’abord salué le travail effectué par Pascal Ravenel, avant de souhaiter la bienvenue au nouveau big boss de la police nationale avec lequel la municipalité espère également travailler en étroite collaboration comme cela a toujours été le cas pour une meilleure politique de prévention dans la commune où la délinquance sur voie publique est en baisse. « La police n’est pas qu’une force de répression. Elle est là pour faire prévaloir la loi mais nous ne devons pas oublier que dans la police il y a des gens d’expérience, d’humanité car la police est avant tout une force de conseils, de dialogue avec la population ».

Le maire de Saint-André a d’ailleurs profité de l’occasion pour émettre l’idée de l’organisation régulière des « opérations de connaissance » avec la population qui consisteraient à se rendre dans les quartiers de la commune et à faire de la prévention, de la sensibilisation en expliquant ce qu’est la police « qui n’est pas là uniquement pour mettre des PV ou envoyer des gens en prison ». Ces opérations se feront de façon commune avec la police nationale, la police municipale mais également les représentants du SDIS (pompier), sans oublier les associations et les élus municipaux. « Les autorités municipales mettront les moyens nécessaires », a-t-il précisé. Avant de passer la parole au directeur départemental Jean-François Lebon, Jean-Paul Virapoullé a indiqué que les travaux du nouveau commissariat de police dont la 1ère pierre a été posée fin de l’année dernière devraient démarrer en mai prochain pour une livraison en 2019.

Jean-François Lebon a lui aussi beaucoup insisté sur la nécessité de la prévention « qui est une instruction du Président de la République » ainsi que sur le lien « police/population » qui doit toujours prévaloir. « Nous devons encore plus renforcer les relations avec nos concitoyens ». Le DDSP a souhaité également la bienvenue au commandant Dubuc tout en saluant le travail du capitaine « bientôt commandant » Frédéric Lefèvre, numéro 2 du commissariat de police de Saint-André. Sans oublier tous les autres policiers qui servent dans cette commune.

Dans son discours, le nouveau commandant de police, Bertrand Dubuc, a d’abord eu une pensée pour Thierry Mahavande, fonctionnaire de police à Saint-André, qui se remet actuellement d’un infarctus dont il a été victime la semaine dernière. Sa nouvelle mission à La Réunion qui est «une totale découverte » pour lui, le commandant Dubuc la résume en trois mots : « modestie, concertation et détermination ». Il mettra tout en œuvre avec ses hommes et aux côtés de sa hiérarchie pour répondre aux enjeux de la sécurité « qui est l’affaire de tous ». La sous-préfette Christine Geoffroy a également salué le travail des fonctionnaires du commissariat de police de Saint-André ainsi que celui effectué dans le cadre du CLSP entre les élus et les forces de sécurité « dans l’intérêt général ». Après les discours, le maire a convié tous les invités à prendre le pot de l’amitié.

Y.M.

([email protected])

 

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
SABUCO AlexisSextanORBITEINFOLARUELLEmarie 97 Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
marie 97
Invité
marie 97

Mr virapoulle le en l air a coter. La buffet ouvert a volonte. Ek l argent contribuable.

ORBITEINFOLARUELLE
Invité
ORBITEINFOLARUELLE

Pauvre bougue i sa fait pitié st andré …..fo être Vogiens pou rentre dans un mail comme la cressonniér ….i aime la chaleur …va gagné ..tombe bien la brigade des stups….. parole Brigade Des Stups – Serge Gainsbourg paroles officielles ♪ Brigade Des Stups ♪ À la brigade des stups, Je suis tombé sur des cops, Ils ont cherché mon splif, Ils ont trouvé mon paf À la brigade des stups, Y’a un ancien mateuf, Qu’est complètement louf, Toujours à moitié paf. À la brigade des stups, Idée-fixe de la chnouf J’ai la moule je flippe, C’est pas mon genre… Lire la suite »

Sextan
Invité
Sextan

À la gauche du nouvel arrivant se dresse le binoclard, celui qui a tout manigancé pour que la violence et tous les problèmes sociaux que nous connaissons aujourd’hui s’installent durablement dans notre île. Fayard en est un exemple frappant et c’est justement là-bas qu’il compte envoyé BD en mission de reconnaissance. Comme si l’heure était encore au dialogue !

SABUCO Alexis
Invité
SABUCO Alexis

Pour sûr que ce ne sera pas des vacances pour lui avec la délinquence qui ne cesse de se développer, les crimes, les vols les viols qui sont l’apanage du quotidien à La Réunion contrairement au propos de “reyzolatail” qui cache son vrai nom derrière ce pseudonyme comme beaucoup d’autres qui n’ont pas le courage de venir écrire ici sous leur vrai nom….