« Bèsement » au sein de l’association de l’Ecole militaire de La Réunion

4 min de lecture
19

L’ancien président René-Claude Carassou (2016-2019) vient d’écrire à la préfecture (service des associations) pour une demande de médiation sur « un litige lié aux élections relatives au changement des dirigeants » de l’EMPR dont l’assemblée générale avait eu lieu le 1er juin dernier. Avec d’autres de ses collègues, il demande l’annulation de l’AG du 1er juin dernier ainsi que l’élection du nouveau bureau et du nouveau président Dominique How Pan Hie, ancien collaborateur de cabinet de la Région (2010-2017).

Freedom vous en parlait déjà dans l’édito du lundi 10 juin dernier. Lors de l’AG du 1er juin, de nombreux anciens élèves sont arrivés avec une longue liste de procurations et ont repris, à la surprise générale, les commandes de cette association. Des membres de l’ancien bureau avaient qualifié ce comportement de « dégueulasse ». D’aucuns prétendent en effet que parmi ces anciens élèves ayant opéré une « OPA » (pour ne pas dire un putsch) sur l’association, se trouveraient des proches de l’actuel président de Région, lui même ancien élève de l’EMPR, établissement qui a existé de 1972 à 1992 au Tampon. Des personnes présentes lors de l’AG du 1er juin dernier nous expliquaient que Dominique How Pan Hie, ancien collaborateur de cabinet à la Région (2010-2017), s’est fait élire à la présidence de l’association afin d’en avoir le contrôle juste avant les élections régionales de 2021. Mais quel rapport entre cette association et les élections régionales ? « Tous les anciens élèves de l’EMPR occupent aujourd’hui des postes clés dans toutes les strates de l’administration publique et même au sein de la police, de la gendarmerie, de la justice… C’est toujours bon d’avoir la main à tous les niveaux ».

Le 9 juin dernier, nous avons appelé le président How Pan Hie concernant « l’OPA » qu’il aurait fomentée. Voici ce qu’il nous répondait : « « Les statuts de l’association autorisent les anciens à présenter une liste et un projet. C’est ce que nous avons fait. Nous avons présenté une liste de 10 membres et avons laissé une ouverture pour 5 jeunes. Nous avions 22 procurations contre 19 à l’équipe d’en face. Tout a été fait de façon réglementaire. Nous avons comme projet l’ouverture d’un lycée militaire au Tampon. Dès 2020, nous préconisons une EMPR numérique. Notre association ne pouvait pas seulement organiser des pique-niques comme c’était le cas ces derniers temps. Nous devons préparer comme il se doit les 50 ans de cette association d’ici au 22 septembre 2022… Oui, je sais que les perdants disent que nous sommes des proches de Didier Robert. Didier est un ancien élève comme nous autres. Je ne vois pas où est le problème… »

Aujourd’hui, les membres de l’ancien bureau du conseil d’administration contestent l’AG du 1er juin 2019 ainsi que l’élection des nouveaux membres, y compris le président, survenue le 8 juin. Ils portent l’affaire devant le représentant de l’Etat, comme vous pourriez le voir sur les documents ci-dessous :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




19 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox