Canton 23 (Ste-Marie) : Rémy Lagourgue-Valérie Rivière, « le binôme de l’union de la droite et du centre ».

10 min de lecture
9

Rémy Lagourgue est conseiller départemental sortant. Il avait été au Département en décembre 2015 avec sa binôme Marie-Line Soubadou. Changement de binôme cette fois pour le fils du sénateur Jean-Louis Lagourgue. Depuis qu’il a démissionné de ses délégations au sein du conseil municipal de Richard Nirlo à Sainte-Marie, Rémy Lagourgue a pris du recul avec la majorité municipale et a choisi de rester simple conseiller. Pour ces nouvelles élections départementales des 20 et 27 juin prochains, il fera équipe avec une « non politique », à savoir Valérie Rivière, issue de la société civile.

La jeune femme est mariée, maman de 3 enfants (de 5 si on compte ceux de son compagnon dans le cadre d’une famille recomposée). Elle est infirmière libérale depuis une dizaine d’années à Sainte-Marie et a décidé de s’engager en politique afin de venir en aide autant que se peut aux familles les plus démunies socialement et aux personnes les plus vulnérables comme celles qu’elle côtoie quotidiennement via son travail. « Force, envie et présence », c’est le triptyque qui l’anime aussi bien dans son métier que dans son engagement dans la vie de tous les jours, elle qui est également, tout comme son mari, une passionnée du sport (trail).

Les remplaçants du binôme Rémy Lagourgue/Valérie Rivière sont Audrey Victorine, secrétaire médicale depuis plus de 20 ans. Mariée, deux enfants et Sandrik Minatchy, 39 ans, marié 2 enfants, comptable au centre de rééducation de Sainte-Clotilde (Clinifutur).

Des ténors de la droite locale tels que Michel Fontaine (maire de Saint-Pierre et président de Les Républicains), Didier Robert (président de Région et d’Objectif Réunion), Cyrille Melchior (président du Département) et le sénateur Jean-Louis Lagourgue (ancien maire de Sainte-Marie et ancien 1er vice-président de Région) ont fait le déplacement. Sans oublier par ailleurs René-Paul Victoria (secrétaire national LR), Julien Hoarau et plusieurs délégués de circonscription : Rosaire Moriscot, Richenel Hubert, Emmanuel Virin

 

Une conférence de presse qui s’est déroulée à Duparc, dans une cour, avec des tables et des bancs dressés sous une tente et installés dans le gravier. « Un lieu original », a précisé Rémy Lagourgue saluant au passage « le travail important des mains invisibles, celles des militants, des zarboutans ».

Rémy Lagourgue s’est engagé dans la vie politique en 2008 aux côtés de son père à Sainte-Marie avant de postuler au Département en 2015. Au cours de cette conférence de presse, l’élu délégué au Patrimoine a rappelé quelques grandes lignes de son bilan de 6 ans au conseil départemental : réalisation de structures d’accueil pour la petite enfance à Sainte-Marie, de Case, pose de la première du collège privé qui d’ici à 2 ans accueillera des centaines de jeunes de la commune, de trottoirs, facilitation de l’accès via l’insertion à de nombreux jeunes de Sainte-Marie. Sans compter son bilan à l’échelle départementale : gîte du volcan, hôtel des Thermes à Cilaos, Villa du préfet à Hell-Bourg qui deviendra un hôtel… « Nous sommes passés en 6 ans de 15 millionsd’euros d’investissement à 55 millions d’euros », dira-t-il. Avant de souligner « qu’il y a encore beaucoup à faire ». Il s’y attèlera au cours d’un second mandat si les Sainte-Mariens lui font confiance. « J’interviendrai notamment dans le domaine agricole pour la mise en place des circuits courts de consommation et le développement des produits péi dans la restaurant scolaire, dans celui de la réhabilitation de l’habitat insalubre… », a indiqué le candidat dont le projet « vise à sortir des sentiers battus car il s’inscrit dans une démarche à casser les codes. Un projet qui mettra tout en œuvre pour faciliter les démarches administratives en faveur du public encore trop écrasé par le poids de la machine administrative. J’ai la volonté de bien faire », a insisté Rémy Lagourgue.

« Rémy, c’est quelqu’un d’ouvert, il est simple et disponible. Quand il prend un dossier, il va jusqu’au bout, c’est un travailleur acharné qui connaît ses dossiers. Tu représentes l’avenir de Sainte-Marie au Département », a dit de lui Cyrille Melchior.

« Nous sommes là pour montrer l’union entre la droite, le centre et les Républicains, une union qui sera aux côtés du binôme Rémy Lagourgue/Valérie Rivière », a rappelé Michel Fontaine en saluant le travail des délégués de circonscription.

Bien qu’engagé aux départementales, Rémy Lagourgue n’a pas pour autant oublié l’élection régionale. « J’ai connu d’autres présidents de Région, comme mon oncle Pierre Lagourgue ou encore Paul Vergès, mais Didier Robert a toujours répondu présent. C’est un bon président et c’est aussi le meilleur candidat à ces régionales. Sous ses deux mandatures, la Région a toujours répondu présente pour Sainte-Marie. Je le soutiendrai ».

Didier Robert a quant à lui mis l’accent sur « la démarche d’unité, d’union » qui prévaut à cette occasion. « C’est une union qui nous permet d’être dans une logique de construction réunionnaise. Nous avons su mettre nos petits égos de côté. Nous sommes la seule force politique réunionnaise à être en capacité de présenter cette force unie contrairement à d’autres qui sont complètement éparpillés », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : « nous sommes dans un moment d’urgence : économique (les entreprises asphyxiées), social (les CCAS submergés) et sanitaire (Covid, dengue… ). Plus que jamais il faut cette logique et cette cohérence de travail entre la Région et le Département dans le respect de nos compétences, mais porté par un projet commun pour les Réunionnais. La droite est la seule force politique à pouvoir travailler ensemble et à porter ce projet ».

Le mot de la fin est revenu au sénateur Jean-Louis Lagourgue : « je suis aux côtés de Rémy, j’ai vu ce qu’il a fait au niveau de la mairie, il avait toute sa place en tant que conseiller municipal, puis au Département. Le binôme Rémy Lagourgue/Valérie Rivière a mon soutien indéfectible ». Concernant Didier Robert, l’ancien 1er vice-président de Région a souligné : « j’en ai connu des présidents mais jamais un président de Région n’a autant fait pour la Réunion et pour Sainte-Marie. Il faut de nouveau lui accorder ce nouveau mandat pour parachever ce qu’il a commencé ».

Y.M.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

9 Commentaires

  1. Valerie RIVIERE était candidate en 2015 avec Mario lechat Mr Mont-rouge. Ce n’est pas sa première expérience politique…

  2. Lagourgue casse noisettes VS Nirlo bois sans soif .
    Les deux lascars bien connus des services de la Police soutiennent Didier Robert qui soutient les deux binômes de Sainte Marie, l’un soutenu par Nirlo et L’autre par Lagourgue. Comment faire ? La solution, il faut voter pour madame Sitouze et Madame Bello au premier tour et là au moins le problème sera résolu. Les dinosaures ventrus qui viennent du Jurassique, la plupart sont des repris de justice et en voie de l’être ainsi que les traites qu’il ne faut plus nourrir dixit Didix, réintegreront leurs ephads respectifs.

  3. Un bel exemple de Ré-Union, c’est bien l’Objectif de cette campagne et du projet pour La Réunion
    La Région et le Département doivent aller dans le même sens, ainsi que les communes, c’est ce que défend Didier Robert, c’est la seule façon de faire véritablement avancer notre développement, dans la cohérence et dans l’efficacité ! Bravo Didier Robert

  4. Il est où Richard Nirlo. Y fait pitié. Rémi Lagourgue aurait dû se présenter en tant que Maire de Sainte-Marie. Vive Lagourgue

    • Nirlo a tout intérêt de faire voter pour madame Sitouze sinon son pois lé au fait. Lagourgue casse noisettes va certainement replacer son fils pour conserver son patrimoine municipal et préserver ses intérêts familiaux de gros propriétaires terriens.

  5. Didier Robert le matin avec Nirlo et l’après midi avec Lagourgue lol allez marcher don ! Un vrai manger cochon !

    Pire que vacoas i coupe 5 côté la sardine lol

  6. Énigme: qui suis je ?

    Le matin je vais avec R Nirlo et j’affirme que je soutien à 100 % Marie Lyne Soubadou et l’après midi je soutien à 100 % Rémy lagourgue ?

    Je comprends mieux les comptes de la Région lol !

    Il est à 200 % pour lui lol !

  7. Je suis Rémy lagourgue je ne me présente plus au élection municipale, c’est la faute des gilets jaune 2018.
    Je suis Rémy lagourgue Richard nirlo est l’homme de la situation 2020.
    Je suis Rémy lagourgue je quitte la majorité nirlo m’a volé mon camion et mi la di papa pou li 2021….ben Rémy c’est quoi ton problème il faut consulter mon chérie ( un psy pas un banquier ou un notaire)

  8. Je veux me démarquer de mon père et mettre fin à affiliation familiale qui suis je….je suis je suis demi môle.
    RL C’est ROUTE DU LITTORAL ou Rémy lagole

Répondre à Thierry Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Découvrez les binômes Boisedu/Cordebœuf à Ste-Marie, Bemat/Labenne à St-Pierre et Moutama/Venaissin à St-Paul

Article suivant

Olivier Hoarau préconise un « train express régional » entre Saint-Benoit et Saint-Joseph

Free Dom