/

JP Virapoullé (CIREST) et Gérald Maillot (Cinor) s’attaquent au tribunal aujourd’hui

2 min de lecture
5

Un bras de fer judiciaire  va opposer aujourd’hui la  Cirest et la  Cinor respectivement dirigées par Jean Paul Virapoullé et Gérald Maillot. Les deux présidents se donnent rendez-vous au tribunal administratif.

A l’origine de cette bataille judiciaire,  le marché du futur centre de traitement multi-filières, accordé par Cinor à  Inovest (Suez), avec à la clef, 242 millions d’euros.

Avant que leur relation ne se dégénère, Cinor et Cirest avaient fondé le  syndicat mixte de traitement des déchets du nord-est (Sydne) en  2014.  Cela, afin de créer ce centre de traitement multifilières.  Mais l’attribution du marché du tri  optimisé des  déchets ménagers à Inovest  n’a pas plu à Cirest.

Le contrat signé entre Cinor et Inovest porte sur la construction et l’exploitation d’un centre sur  une surface de 18 400m² à Sainte-Suzanne. L’objectif est de réduire à 70% les volumes de déchets qu’on ne peut  recycler ou valoriser économiquement parlant. Il est également question de production du combustible solide de récupération pour produire de l’énergie pour 22 000 foyers.

Mais pour Cirest, cet accord est « mauvais », aussi bien sur le fond que sur la forme. Les conditions d’attribution du marché seraient illicites. La Cinor aurait brûlé des étapes et que le projet ne profiterait pas au contribuable. Outre le recours en annulation qu’il a déposé au tribunal,  Jean-Paul Virapoullé  de la Cirest demande également qu’on lui communiqué le contrat.  Mais Cinor refuse. Une affaire à suivre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




5 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox