Bras-Panon : Jeannick Atchapa préconise le développement d’une filière agro-tourisme

Structuration d’une filière fruits à pin, diversification agricole par de l’élevage et des cultures vivrières, installation des jeunes agriculteurs sur les terrains en friche… Jeannick Atchapa, qui a terminé 2e derrière Daniel Gonthier à l’issue du 1er tour du scrutin, a consacré sa dernière conférence de presse d’avant second tour, à l’agriculture.

Une conférence organisée ce matin à 9 heures à la table d’hôte de Mme Annibal (la spécialiste du canard à la vanille), où Jeannick Atchapa s’est surtout entouré d’agriculteurs à l’instar d’Henri Gossard (Cryptoméria et cannes), de Cédric Faconnier (cultures vivrières) mais aussi des colistiers comme Thierry Henriette (numéro 3 à la Chambre d’Agriculture) et Anselme (Coco) Annibal.

Le raisonnement du candidat est le suivant : « il y a à Bras-Panon 1 900 chômeurs dont environ 300 de moins de 25 ans. Il existe sur le territoire panonnais 103 hectares de terres en friche entre 0 et 600 m d’altitude. Pourquoi ne pas mettre ces terrains à la disposition des chômeurs qui souhaitent travailler la terre ? Ils pourraient ainsi se lancer dans la diversification agricole », préconise-t-il, en donnant l’exemple de la filière fruits à pin. « En sachant que sur un ha de terrain, on peut planter 200 arbres et récolter deux fois par an, en mai et en octobre, environ 500 fruits, à raison de 1,50 € le fruit, ce qui fait 15 000 € par ha. On pourrait également compléter cette culture avec de l’élevage afin de créer des revenus complémentaires. Entre les pieds de fruits à pin, on pourrait aussi planter des avocats marrons pour les cabris ».

Le candidat Atchapa voit encore plus loin. « Si j’arrive aux responsabilités à la mairie, je mettrais tout en œuvre afin de créer des conditions pouvant faciliter l’installation des agriculteurs dans notre commune qui est un véritable terroir agricole en instaurant par exemple un tarif eau agricole pour faciliter l’irrigation. Cela permettrait de développer des filières vivrières, légumières. Dans le prolongement de leur activité agricole, les agriculteurs, jeunes et moins jeunes, pourraient ouvrir une ferme auberge afin de développer l’agro-tourisme ».

Henri Gossard et Cédric Faconnier ont expliqué être obligés de payer l’eau potable pour pouvoir irriguer leurs champs « alors que l’instauration d’un tarif eau/irrigation relève de la compétence du maire comme cela se fait déjà dans d’autres communes de l’île ».

Toujours dans le domaine de l’agro-tourisme, Jeannick Atchapa plaide aussi en faveur du développement de la filière orchidée ou encore en faveur de la culture en intercalaire de la vanille. « Tout ce que je préconise va dans le sens du développement du cycle court. Il existe des financements d’Etat via le Plan Pétrel pour cela. Mon métier c’est justement de conseiller et d’installer des entreprises. J’en ai installées plus d’un millier déjà dans le cadre de mes fonctions à la Chambre des métiers. Je m’y connais quand même un peu dans le domaine du développement économique… Savez-vous que sur les 500 000 touristes qui débarquent chaque année à La Réunion, seulement 35 000 passent par Bras-Panon. Or, nous avons des potentialités qui ne demandent qu’à être exploitées grâce à la mise en place des conditions attractives », dit-il, en pensant « au développement de l’artisanat touristique, de la découverte gastronomique … ». Sa conclusion en dit long sur ses ambitions pour ce dimanche : « c’est le moment de penser au changement à Bras-Panon ! »

Y.M.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

11
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
6 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
10 Comment authors
okochaKiaZean ZackyLe mairepiou piou Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Paul
Invité
Paul

pas de polémique, juste une partie du programme mise avant, pour retrouver notre “ville jardin” vous pouvez compter sur nous pour le changement ce dimanche

Milliaménium
Invité
Milliaménium

A ou costume cravate, panonnais la main dans la terre plante salade ek carotte!
PATHÉTIQUE, franchement… et avec ça Bras panon va sorte dans fénoir????

piou piou
Invité
piou piou

Ferme aou !!! Prend son place ou Aou si présente aou maire ou nora out costume cravate Deja dieux merci li pense lé jeune et les chômeurs même si faut travailler la terre ou est le problème ?

okocha
Invité
okocha

un gars exemplaire

johan974
Invité
johan974

Enfin quelqu’un qui parle de sujet censé!!!

Ti gousse
Invité
Ti gousse

Faut pas ou grand chose alors! Mdrr

okocha
Invité
okocha

dimanche soir jeannick maire!

Anonyme
Invité
Anonyme

Un futur maire qui a des projets pour Bras Panon . Le changement c’est dimanche .

Kia
Invité
Kia

Le changement, c’est maintenant !! Lol !

Le maire
Invité
Le maire

Alors que le monde agricole peine pour trouver de la main d’oeuvre. Alors que les jeunes en grande majorité abandonne la terre, lui il veut les t’envoyer à l’esclavage, aux colonialisme…le sang ne peut trahir, JA est dans la lignée de ses mentors…Attention Panonnais dimanche réfléchissez bien, sinon c’est encore 6 ans de plus pour une même famille et les miettes pour nos enfants…

Zean Zacky
Invité
Zean Zacky

Pas de place pour des projets irréalisables et les embrouilles de gamin entre Atchapa et Ratenon ! Mon choix est fait et c’est Daniel Gonthier, un maire intègre, proche et qui a toujours agi pour le développement de sa commune. VIVE DANIEL GONTHIER !