Bras-Panon : l’élection d’Atchapa validée; La lettre de Mario Edmond à Daniel Gonthier

6 min de lecture
7

Le Tribunal administratif a validé l’élection de Jeannick Atchapa jeudi dernier en rejetant le recours déposé par le maire sortant et vaincu Daniel Gonthier. Ce dernier avait en effet perdu les élections municipales face à Jeannick Atchapa. 76 voix ont séparé les deux hommes. Dans un communiqué, le maire en place se félicite de cette décision du T.A qui, selon lui, “confirme ainsi le choix des électeurs de Bras-Panon et établit que cette victoire ne peut souffrir d’aucune contestation”. Il ajoute : “après l’expression démocratique, la justice vient donc à son tour confirmer que Bras-Panon a tourné la page le 28 juin 2020. C’est dans la plus grande sérénité que poursuivons ainsi la mise en œuvre de notre programme politique et que nous engageons à servir avec détermination les intérêts de notre ville et de sa population”.

Le 2e adjoint Mario Edmond demande à Daniel Gonthier de “faire à présent son deuil de sa défaite”

Lui aussi se réjouit de cette décision du Tribunal Administratif “qui vient de rendre son verdict et de conclure au rejet du recours de Daniel Gonthier et à la validation des résultats des élections municipales à Bras-Panon, consacrant ainsi définitivement la victoire de la liste de Jeannick Atchapa”. Mario Edmond s’est fendu d’une lettre dans laquelle il demande à l’ancien maire de “faire son deuil”. Voici sa lettre à Daniel Gonthier :

“On s’y attendait puisque le rapporteur public avait déjà demandé le rejet du recours mais mieux encore, depuis le début et pour avoir pris connaissance des mémoires tout au long de la procédure, les griefs putatifs présentés par Daniel Gonthier étaient surtout le fruit de son imagination malveillante et n’avaient pas d’autre destin que la décision proclamée par le tribunal.

La démocratie n’a pas pires ennemis que les mauvais perdants. L’histoire même très récente témoigne de bon nombre de psychopathes qui s’accaparent du pouvoir de manière démocratique mais une fois élus règnent en maîtres sans partage, ne veulent plus s’en séparer et lorsqu’ils finissent par être battus, ne reconnaissent pas leurs défaites et s’installent dans une posture de total déni de la démocratie.

Est-il besoin de rappeler que c’est dans le cadre d’une triangulaire face à un député et à un Maire sortant que Jeannick Atchapa a remporté cette élection en toute légitimité par la seule volonté des électrices et des électeurs de Bras-Panon.

Bien malgré tous les moyens déployés, les mensonges proférés et les faits inventés par ce mauvais et de surcroît méchant perdant, nous n’avons nullement l’impression d’avoir altéré l’élection dont Daniel Gonthier avait lui-même la charge d’organiser, de lui avoir volé sa victoire puisque c’est la population qui a voté, encore moins de lui avoir dépossédé d’un bien familial car la commune est le bien de tous, quand bien même elle fut administrée par une même famille durant des décennies.

Aux quelques employés communaux peu nombreux qui vivaient d’espoir d’un retour de Daniel Gonthier, ils sont invités à vivre désormais de raison et à cesser d’entraver les actions de la nouvelle majorité et le fonctionnement de la collectivité depuis notre élection.

Aux très nombreux employés communaux qui craignaient un retour de Daniel Gonthier, vous n’avez plus aucune raison d’être inquiets, il est vraiment et définitivement parti et il n’y a plus lieu de redouter des représailles pour le libre choix que vous avez fait lors des élections.

A la population de notre commune, je voudrais dire que Bras-Panon n’est pas l’Amérique. Nous n’avons pas de capitole qui risquerait d’être envahi par des « followers » aigris de Daniel Gonthier et que nous sommes là pour toute la durée de la mandature, pour travailler en toute sérénité pour la population, ensemble, avec vous et pour tous.

A Daniel Gonthier enfin, vous qui avez contesté le choix des électrices et des électeurs, vous qui avez refusé de reconnaitre le vote démocratique de la population, nous espérons qu’avec la décision du Tribunal Administratif, vous disposez à présent d’assez d’éléments pour vous résigner à accepter votre défaite ainsi que de suffisamment de raisons si cela vous était nécessaire pour pouvoir faire votre deuil”.

(Sur notre photo de Une : le maire Jeannick Atchapa et son 2e adjoint Mario Edmond. Crédit photo : Yves Mont-Rouge)


7
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
TyberDoudouJe s'appelle grootsConnait pas76 voix Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
La tourterelle
Invité
La tourterelle

Bravo à vous monsieur le maire avec 70 voix d’écart c’est logique la question ne se pose peut être même pas . Mais là où le bas blesse , c’est sur la commune de l’étang salé où il y eu tricheries ( bourrage d’urne ) et preuves à l’appui , qu’avec une voix d’écart que Monsieur Mathieu Hoareau c’est fait jeter même pas une deuxième chance pour la moitié des électeurs de l’étang salé qui l’ont voté pour lui , leurs votes à été balayer d’un revers de main , quel magouille !! là il y a quand même quelques… Lire la suite »

glouss
Invité
glouss

Je reconnais là le plumeau et le discours taquin du 2ieme adjoint ! C’est quelqu’un avec beaucoup d’humour, je serais vraiment très heureux de voir son effigie dans KLB. Sur ceux, je souhaite a toute l’équipe municipal une très bonne réussite.

Connait pas
Invité
Connait pas

Connait pas

76 voix
Invité
76 voix

76 voix c’est très peu.
En plus une triangulaire

Y a pas à rouler les mécaniques non plus.

Doudou
Invité
Doudou

Très belle la foto mais la distance de sécurité bande de con… Preuve à l’appui il fait des amendes svp
Qu’ils donnent l’exemple

Je s'appelle groots
Invité
Je s'appelle groots

Bravo Ladjoint “mario” , ou la gain prend out revanche, ou la jamais gain prend l’écharpe lo maire la met dans out colet, ben essaye a li touzour, ban zemployé lé tan pléré parce que y gain coup baton la, inkiet pi, nena 1 sel famille y rent dans la commune la, famille boug gros bras l’insertion met lo soeur, la fille lo cousine toute, allé alon met ensemb, ban gra moune la vend zot voix pou un colis ou bien pou un money pou paye dolo ou la limiere, gout a nou, rest zot 2 zieu pou pléré

Tyber
Invité
Tyber

Ouh gonthier trop mal placer pou crier move perdant lo boug la gagner la gagner ca les pas un bien fond .
Par contre l etang sale nore du recommencer ca la magouille mm avec representant gouvernement

Free Dom
WordPress Video Lightbox