//

Bras-Panon : Michel Lénia dit « Minuit » est décédé

4 min de lecture
11

Lui, c’était un peu la mascotte de Bras-Panon. Un homme d’apparence pas très abordable pour celles et ceux qui ne le connaissaient pas. Mais Dieu sait s’il était gentil, « bon cœur » toujours prêt à donner un coup de main. Ce ne sont pas les serveuses de la Pâtisserie.Boulangerie Paris, au centre-ville, qui diront le contraire, même s’il est vrai que, parfois, le patron des lieux, Frédéric, était contraint de venir le remettre un peu à l’ordre tant il pouvait se montrer trop « attachant » pour ne pas dire un tantinet collant, surtout lorsqu’il avait exagéré sur le « jus de canne » fermenté ou sur la Dodo. C’était un « farceur ». Il aimait « casse lé cuit ». Il lui arrivait de se filmer sur Facebook en train de faire semblant de manger un cafard. Il était aussi adepte de contorsions multiples à même le bitume ou, alors, se retrouvait-il assez souvent « en croix » allongé en travers de la rue après avoir forcé sur le « Charrette » quand il ne donnait pas des coups de tête à un poteau de STOP. Tout ça pour amuser la galerie. C’était un « bon vivant » mâtiné d’un comique. Un « vive-la-joie » !

Tout le monde à Bras-Panon le surnommait  « Minuit ». Il s’appelait en réalité Michel Lénia. Il a tiré sa révérence ce jeudi matin, 20 janvier 2022, depuis l’établissement spécialisé pour les personnes âgées où il avait été placé depuis  plus d’un an. En fait, depuis qu’il avait fait un AVC (accident vasculaire cérébral). Il avait d’abord été hospitalisé, puis placé en EHPAD, avant d’habiter dans un  appartement mais toujours sous contrôle médical. Mais suite à un deuxième AVC, il a été reconduit en EHPAD.

« Minuit » était un septuagénaire (plus de 70 ans) même s’il ne faisait pas vraiment son âge. Avant ses problèmes de santé, il était très au fait de l’actualité politique et sociale. Il nous arrivait souvent d’échanger sur un peu tous les sujets. Il s’exprimait même – notamment quand il était en état d’ébriété -dans un français parfait. Lorsqu’il était en colère contre quelqu’un, par exemple un élu et, plus précisément le maire qui était en fonction jadis, il disait à haute voix tout en faisant le geste qui va avec : « celui là, je vais l’écraser sous mes talons ! ».

Que ton âme repose en paix camarade !  Tu nous manquait déjà depuis plus d’un an, depuis ton hospitalisation et ton installation en EHPAD. Tu vas, cette fois, nous manquer définitivement. Sincères condoléances à sa famille. La veillée mortuaire devrait avoir lieu sur le champ de foire de Bras-Panon à partir de ce soir.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

11 Commentaires

  1. Mr Yves Mont rouge,

    Lé bien déguelasse cet ou la écrit su li. T pas la peine fai un article pou li et di li t mange cancrela et di li t met sur facebook. Depuis kan minuit na facebook ? C demoune t fai fai ali nimporte koe kan li t saoul et c le ban meme moune t met ban nafer koma su internet.

    La rédaction freedom y valide un article comme ça ? Lé déguelasse pou son famille. Michel c’était un bon moune que t abuse un peu su la bouteille lé vrai mais li mérite pas un article comme ça pou rend ali hommage.

  2. Manquait plus que ça, un article célébrant la mort d’un alcoolique notoire, harceleur sexuel et fauteur de troubles sur la voie publique. Bravo, vous n’aviez vraiment rien d’autre à dire aujourd’hui?

  3. YMR la pi rien pou di, dont met zafer menter si domoun mort, okip 1 peu sorcié tren tué tout domoun dans mairie la, à oui son fam fini allé la retraite okip pes fam té ec gonthier aster y grat grat 1 pé pou gain 1 money, fé lastreinte reçoit domoun li coné pas dans Bras-panon, y apel sls, tellement nana lé zazou tension panga y pren zot place adjointe côté malbar la
    Nana pou di, cossa sa, la mairie fantôme, zélus pourri ,

  4. Rip! condoléances à la famille,franchement ce redacteur d’article à toucher le fond là ! c’est dégueulasse de rendre hommage de cette façon

  5. Ce se s’ra certainement pas moin pou critique un journaliste. Mi suppose que lu la dû mener eïn ti l’enquête su lo boug’ en question. En kossa y dérange à zot? Au moins li la su « redore lo blason » de « ti minuit » ; puisque n’avait un tas déconneurs té fait n’importe kossa su li. Sans maginer un seul instant que toussa lé vu du monde entier. Et quel image zot y véhicule de l’île en déconnant coma? Faut zot réfléchit un peu….

  6. Si c’est la vériter je ne vois pas ou cela peux choquer, si tout le monde le connaissais et le reconnais à travers ces quelques ligne ou est le problème. « AUX MOIN LUI IL AS UN HOMAGE » et en dérision comme l’homme qu’il était. Rip

Répondre à Papaye Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Route du volcan : un homme fonce volontairement en 4×4 sur deux chiens

Article suivant

« Je n’en peux plus, mon voisin fait des murs moellon sans arrêt, dès 7h du matin »

Free Dom