Brigitte Ligney disparue au volcan : au final, on continue les recherches “différemment”

6 min de lecture
49

L’espoir de retrouver la maire de la commune de la Chenalotte en métropole, portée disparue depuis juillet au volcan n’a pas quitté les guides de montagne et les trailers. Interpellés par cette triste histoire, ces derniers, malgré l’abandon “officiel” des recherches, poursuivent leurs efforts pour tenter de localiser Brigitte Ligney. La mère de famille est portée disparue depuis lundi 26 juillet alors qu’elle faisait le tour de la Vallée Heureuse, en passant par  les remparts du piton de la fournaise avec son compagnon. C’est ce dernier qui a donné l’alerte.

Sauf qu’ils utilisent actuellement une nouvelle méthode :  se concentrant autour de zones en cercles faisant 2 kilomètres de diamètre, des chevauchements qui permettent de n’occulter aucun endroit selon eux.

Ils ont ainsi déjà passé en revue toute la partie allant du  sentier Jacques Payet depuis la piste Foc Foc. Cinq personnes sont actuellement mobilisées sur cette disparition non élucidée. Ils seront aussi présents sur le site samedi toute la journée.

Fin officielle des recherches depuis le 19 août 2021

Ce jeudi 19 août, les autorités ont lancé une ultime recherche pour retrouver Brigitte Ligney. Une vingtaine de gendarmes et des cordistes du PGHM ont ratissé le secteur du piton de Bert, qui n’ont malheureusement rien donné. “Toutes les pistes ont été épuisées.” annoncent les gendarmes.

La famille annonce qu’elle arrête les recherches

Ce jeudi 12 août, la famille de Brigitte Ligney annonce qu’elle arrête les recherches. Dans un post publié sur la page Facebook “Recherches Brigitte Ligney 974”, celle-ci écrit : “Après de très nombreuses discussions, c’est avec tristesse que nous avons décidé d’arrêter les recherches de notre mère”. 

Les recherches ont duré plusieurs semaines

Un groupe Facebook a été créé pour les recherches : Recherches Brigitte Ligney 974. Celui-ci a pour but d’échanger des informations pouvant aider à retrouver Brigitte Ligney et d’organiser des battues.
Une cagnotte en ligne a également été ouverte par les habitants de la commune de La Chenalotte pour soutenir les proches de leur maire, Brigitte Ligney.
Les recherches se concentraient toujours sur le dernier sentier où elle a été vue, sur la portion GR-R2 vers le piton de Bert au Volcan. La nouvelle pourrait être dramatique, un papangue aurait été vu tournoyant anormalement autour d’une zone, où pourrait être tombée la randonneuse.
Les recherches rendues difficiles par le mauvais temps n’ont pas encore abouti.

Le village de Brigitte Ligney sous le choc

L’EST Républicain, explique ainsi que “l’annonce des recherches entreprises à La Réunion pour retrouver son maire, Brigitte Ligney a plongé le village de La Chenalotte dans la stupeur et la détresse“.

Disparition de Brigitte Ligney au volcan

Depuis le 26 juillet 2021, Mme Brigitte LIGNEY, âgée de 62 ans, en vacances sur l’île et résidente dans le Doubs, est portée disparue. Cette dernière avait entrepris une randonnée au départ de la commune de Saint-Philippe, empruntant une partie du GR R2. Après trois jours de recherche, une information judiciaire va être ouverte. Un important dispositif a été déployé dès vendredi 30 juillet avec plus de 50 gendarmes.

“Brigitte LIGNEY en compagnie de son compagnon, effectuait une randonnée “Le tour de la vallée heureuse”. Ils avaient pris le départ d’un gite situé à Basse Vallée à Saint-Philippe pour atteindre le piton de Bert situé à 2274 mètres d’altitude.

A ce jour, les recherches menées par le peloton de gendarmerie de haute montagne et des gendarmes de la compagnie de gendarmerie de Saint-Pierre, appuyés par un aéronef de la section aérienne gendarmerie et une équipe cynophile, dans des conditions météorologiques très difficiles (pluie, brouillard, vent et froid), se sont malheureusement restées vaines.

Le 30 juillet à l’instar des autres jours, un important dispositif opérationnel sera déployé dans le secteur du piton de Bert et constitué de plus de cinquante de gendarmes appuyés par la section aérienne gendarmerie ainsi qu’un drone. L’objectif premier est de ratisser une zone située aux abords du piton de Bert où la disparue aurait pu chuter.

Parallèlement aux recherches opérationnelles une enquête judiciaire est diligentée par la gendarmerie et confiée à la brigade des recherches de Saint-Pierre.

Description physique :

Taille 1m62, 62 kilos, chevelure mi-long de couleur blanc/gris. Porte un t-shirt à manches courtes de couleur jaune de marque CRAFT, une veste à capuche grise, un bermuda de couleur marron/orange, des chaussures de randonnée de couleur turquoise et de marque Millet. Elle est porteuse d’un petit sac à dos jaune.

Si vous avez le moindre information, merci d’appeler la gendarmerie de St-Philippe au 02-62-37-00-54 ou faire le 17.

49 Commentaires

  1. C’est de l’inconscience de faire une marche aussi difficile, TOUTE seule, surtout pour une FEMME de cet âge, sur un itinéraire en forêt (pour une grande partie du parcourt) & ne connaissant pas assez la Réunion.
    Je souhaite tout de même qu’on va la retrouver saine & sauve, on y croit

  2. Pkoi s’inquiéter pour une personne qui ne se souci pas d’elle même? Pkoi mettre la vie des autres en danger pour des gens qui bravent en connaissance de cause les dangers. Tu ne connais pas un lieu tu n’y vas pas seul l’aventure pour se transformer en mésaventure. Si elle est à la recherche de sensations forte j’espère qu’elle sera servi et surtout que sa lui servira de leçon

    • c’est une honte de mettre ce genre de commentaire quand la famille peut lire toutes ses informations. Vous ne savez pas qui elle est, si elle avait de l’expérience mais votre commentaire facile écrit comme un enfant de 9 ans reflète bien votre niveau intellectuel…

      • Je suis d’accord avec vous! On ne juge pas dans de telles situations !! La famille est dans un tel état moral qu’elle a besoin d’encouragement et non des critiques ! Gens lamentables avec une mentalité bien basse !

  3. Et bien vous êtes méchant ! Elle est peut être pas partie bien loin. La famille s’est inquiétée. Espérons que les gendarmes la retrouve vite. L’âge pfff!!! Qu’est ce que ça avoir? Parce qu’un jeune bien qu’étant sportif risquerait pas de s’perdre? Arrêtez un peu avec vos préjugés de bas étages hein…

  4. Elle a fait une chute dans le rempart à proximité la zone du Piton de Bert. Descendre en rappel au point GPS: 21•16’26”S 55•41’44”E

  5. Réponse à Dim
    C’est le résultat de ma recherche par le biais de la radiesthésie, je n’ai aucune certitude, juste un ressenti.

  6. vêtue d’un t-shirt à manches courtes et d’un bermuda, en plein hiver austral et seule depuis deux jours dans la montagne par 0 degrés ? la pauvre. J’espère qu’on va vite la retrouver

  7. vêtue d’un t-shirt à manches courtes et d’un bermuda, en plein hiver austral et seule depuis deux jours dans la montagne par 0 degrés ? la pauvre. J’espère qu’on va vite la retrouver

  8. Qui vous dit que c’est la 1ere fois qu’elle fait cette randonnée et je ne vois pas ce que l’âge à avoir? Je connais des jeunes qui se fatiguent vite et beaucoup moins en forme que des “vieux” comme vous dîtes.aujourd’hui on vit jusqu’à plus de 100 ans..Elle est partie légèrement vêtue mais elle a peut-etre ce qui lui faut dans son sac contre le froid.Arrêtez de faire ceux qui savent mieux que les autres! @Alix75 j’espère que personne de sa famille vous lira!Vous êtes d’une délicatesse!Elle n’est pas partie seule puisque son compagnon était avec elle et c’est lui qui a donné l’alerte.Elle marchait plus vite que lui et lui aussi s’était perdu.

  9. Elle n est pas partie seule. Il faut bien lire les journaux. Elle est partie avec son mari. Un peut comme un certain militaire parti disant à ces collègues de partir devant. Là c est elle qui a dit je parts devant.
    Madame La MAIRE d un petit village du Doubs d environ 450 habitants était une fan de rando. Article lu dans le DNA Du Doubs.
    J espere qu on la retrouvera. Pareil faut si froid.
    Et comme le disparu… qui dit vrai… son mari? Elle est partie devant… c est lui qui le dit.
    Bon courage madame.

  10. Ben là, en ce moment, c’est pas la bonne période pour effectuer une telle randonnée, la pluie, le froid…

    J’espère que rien de fâcheux ne lui est arrivé, et qu’on la retrouve saine et sauve.

    Courage aux proches !

  11. Comme dit la Monique c’est pas qu’on voudrait être pessimiste mais ça en a tout l’air… On fait une randonnée à deux et on rentre seul. Si c’était une sortie pour s’éclaircir les idées ; y a pas meilleur endroit. Comme dirait la Monique !

  12. éventuellement tenter de voir s’il n’y pas de tunnel de lave dans lequel elle aurait put tomber dans les environs de la zone de disparition. Les tunnels de lave sont de vrai piège qu’on ne pense pas toujours à vérifier.

  13. Ben voila… un terrain pas si conquis que ca
    Faudrait peut etre regarder du coté de compagnon non ? Qui va payer ttez ces operations ? Occupez ces gendarmes a cela au lieu d aller verbaliser le non port du masque

  14. ça leur permet de se faire une ptite randonnée malgré eux. Ça leur change les idées de la routine à tout l’temps verbaliser les têtes de crapules sans port du casque !

    • Sfsc : suis en vacance. Faut l’ pass et mon temps je l’ passe ainsi. Là au moins y a pas besoin d’pass ! Mais avec toi mon comm. a du mal à passer. C’est la vie. On n’ peut pas plaire à tout l’ monde !

  15. Il faut faire appel l’association du grands raids pour aider de retrouver cette personne , tout personnes de bonnes volontés , les associations des marcheurs du dimanche , des randonnées , allons donne la main , soyons solidaires réunionnais , réunionnaise , les associations de chasseurs de tang avec zot chien , il fo faire un geste de solidarité. Pour aider la famille.

    • Créole la cour ou na raison. Faut toute y mette ensemb. Y faut entourer. A plusieurs nora un chance trouve à elle. Espérons que na d’autre fine mette ensemb la pas attendu out message…

    • A Roc Hamilton : effectivement mais tu la longes pas comme ça sans aucune préparation au préalable genre à la “bonne franquette” c’est qu’elle a ses petites “fourberies” notre île. L’ile est petite avec une végétation très dense, des remparts avec des crevasses mais une fois pris à travers ses lianes tu n’ fais plus corps avec elle. Ce n’est pas dû à de la peur mais beaucoup de créoles ne s’aventurent pas sans une connaissance approfondie des lieux. Ils prévoient de rentrer avant la nuit tombée à cause de certains endroits “dits” plus “attirants” que d’autres. Cela fait partie de ses charmes, de ses mystères. C’est à nous d’être à son écoute.

  16. A Roc Hamilton : effectivement mais tu la longes pas comme ça sans aucune préparation au préalable genre à la “bonne franquette” c’est qu’elle a ses petites “fourberies” notre île. L’ile est petite avec une végétation très dense, des remparts avec des crevasses mais une fois pris à travers ses lianes tu n’ fais plus corps avec elle. Ce n’est pas dû à de la peur mais beaucoup de créoles ne s’aventurent pas sans une connaissance approfondie des lieux. Ils prévoient de rentrer avant la nuit tombée à cause de certains endroits “dits” plus “attirants” que d’autres. Cela fait partie de ses charmes, de ses mystères. C’est à nous d’être à son écoute.

  17. ns réunionnais i perdre i mets pa tout ce dispositif la g ne suis pas contre qu’on recherche la dame mais des questions se posent quand on a des disparitions inquiétantes et introuvables et personne ne fait rien sauf la famille qui propose une patu

    • Lili les recherches se feront pendant un certain temps mais tu vois bien qu’ils ne pourront pas à la longue déployés tout un tas de dispositifs pour la retrouver. Elle sera porté personne disparue lors d’une randonnée. Faut pas montrer du doigt son mari mais il est à “surveiller”. Allons bat’ un ti carré volcan ta war comment la vue lé magnifique….

  18. Lili les recherches se feront pendant un certain temps mais tu vois bien qu’ils ne pourront pas à la longue déployés tout un tas de dispositifs pour la retrouver. Elle sera porté personne disparue lors d’une randonnée. Faut pas montrer du doigt son mari mais il est à “surveiller”. Allons bat’ un ti carré volcan ta war comment la vue lé magnifique….

  19. Depuis tout ce temps, il faut se rendre à l’évidence. Les recherches ne vont rien données. C’est triste mais si elle est tombée amoureuse du site alors elle a trouvé son paradis. C’est ce qu’il faut se dire.

    • Dans ces endroits les papangues sont pas de bons signes. Ils annoncent rien de bon. Entre les corbeaux qui croassent en France et nos papangues pleureurs ou rieurs. A la Run nous en avons en horreur le cris de ces bestioles. Nous ne les aimons pas quand ils pleurent et ni lorsqu’ils rient. Leurs cris sont annonciateurs de mauvaises nouvelles. Paix à son âme.

  20. La gendarmerie ferait bien de faire une enquête plus approfondie… au-delà de la simple disparition… qui n’en est pas forcément une… La famille a déjà abandonné les recherches ? bizarre … Dès l’annonce de sa disparition, j’ai su que ça n’en était pas une !

  21. Pourvu qu’ ce bande moun qui veut pas accepte l’inacceptable y ar remett’ pas d’aut’ à zot recherche.. sera lo bouquet d’ trop !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

OM/Nice : les premières sanctions tombent, les autres en délibéré au 8 septembre

Article suivant

Joëlle de St-Benoît collectionne des flacons de parfums miniatures !

Free Dom