Budget du Département : unanimité politique et applaudissements pour Cyrille Melchior

4 min de lecture
4

On ne peut pas ne pas faire un parallèle entre les deux principales collectivités de l’île. A chacune des assemblées plénières de la Région, Didier Robert se fait tirer dessus à boulets rouges par les membres de l’opposition.

Sa gestion est systématiquement remise en cause par les élus de PLR (Pour La Réunion), mouvement présidé par Huguette Bello, et par le LPA (La Politique Autrement). Joé Bédier, Karine Nabeneza, Virginie Gobalou, les socialistes et d’autres encore critiquent vertement la politique menée par le président de Région. Ce fut encore le cas, vendredi dernier, lors de la session plénière consacrée au compte administratif 2018, c’est-à-dire au bilan pour l’année écoulée.

Au Département, l’ambiance est toute autre, reposante, bon enfant. Tous les dossiers sont examinés dans le calme et la sérénité. Souvent même avec le sourire. Les débats ont bien lieu, parfois sur un ton ferme mais les interventions restent toujours courtoises.

Nous l’avons encore vu et entendu, hier, lors de l’assemblée plénière qui s’est déroulée au palais de la Source. Une réunion consacrée à l’examen du compte administratif 2018, au budget supplémentaire 2019 et à d’autres dossiers tels que la recentralisation du RSA (voir article par ailleurs), le Plan pauvreté et l’étude Agri Péi 2030 (voir Entretien avec Serge Hoareau).

Les rôles sont bien répartis. Daniel Gonthier, maire de Bras-Panon et vice-président chargé des Finances, fait une lecture des comptes synthétisés avec projection des chiffres sur écran géant. « Nous avons su limiter la hausse de nos dépenses de fonctionnement tout en maîtrisant notre taux d’endettement ; Tout cela en maintenant un haut niveau d’investissement de l’ordre de 140 millions d’euros. Nous avons par ailleurs réussi à faire face à l’inexorable hausse des dépenses relatives aux allocations individuelles de solidarité qui représentent près de 53% de nos charges de fonctionnement ».

Pour le compte administratif 2018 et le budget supplémentaire, Jean-Jacques Morel (opposition), rapporteur de la commission des Finances, a émis un avis favorable. Jean-Claude Lacouture (opposition), candidat de Didier Robert à la présidence du Département en décembre 2017, battu par Melchior, prend la parole pour féliciter le président Melchior pour le travail accompli sur tous les dossiers à l’ordre du jour. Nassimah Dindar dit haut et fort « bravo » à Cyrille Melchior et à Jean-Marie Virapoullé pour la proposition faite au gouvernement par le Département pour l’insertion des allocataires du RSA.

Les élus socialistes, communistes, centristes, républicains, tous votent ensuite comme un seul homme tous les rapports examinés et débattus. Tout cela, dans un calme olympien. C’est la raison pour laquelle, Cyrille Melchior a pris soin de préciser que « le Département n’avait pas de leçon de gestion à recevoir des autres collectivités » et que « le Département était très content de soutenir tous les maires de l’île sans exception, sans favoritisme aucun dans le cadre du PST ». Qui pouvait-il bien viser en tenant de tels propos ?

(Crédit Photo : Bruno Bamba)


4
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
PopolnoeSimpletKafrinelaclass97412 Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox