Canton 14 (St-Leu et Trois-Bassins) : “Notre programme pour un vrai changement !”

3 min de lecture
2

Le binôme Sandrine Lambert-Mareuil et Claude-Bernard Etale ainsi que leurs remplaçants Marie-Céline Marinier et Jean-Rosaire Maillot, tous candidats soutenus par Huguette Bello (PLR) réclament le changement dans ce canton.

Sandrine Lambert-Mareuil avec un militant sur le terrain.

Voici leur communiqué de presse :

“A trois semaines désormais du premier tour des élections départementales, les habitants du canton 14 de Saint-Leu et Trois-Bassins peuvent légitimement s’interroger sur la stratégie de leurs maires. Alors qu’ils avaient des élus de confiance au Conseil Départemental depuis 2015, ils leur ont subitement retiré tout soutien pour ce nouveau scrutin. Et se sont mêmes portés candidats à leur place. Bruno Domen comme candidat titulaire et Daniel Pausé comme candidat remplaçant. Est-ce à dire que les élus sortants ont échoué ? Qu’ils ont démérité ? Que leur mandat n’a servi à rien ? Les deux maires auraient sans doute du s’en expliquer auprès des électeurs.

Quels projets nos deux maires en exercice ont-ils porté sur le dernier mandat en collaboration avec leurs conseillers départementaux ? Ont-ils pesé sur les débats pour favoriser les initiatives des élus en fonction ? Ce n’est pas l’impression qu’ils dégagent. Et cela n’apparaît pas vraiment dans le bilan de la mandature.

Cette alliance mairie-département a-t-elle amélioré le quotidien des habitants pendant 6 ans ? Et en particulier des personnes les plus en difficulté ? En aucun cas. La situation des personnes porteuses de handicap s’est-elle améliorée dans nos quartiers ? Bien sûr que non. L’accueil de la petite enfance a-t-il progressé autour de chez nous ? Absolument pas. L’insertion des jeunes en difficulté s’est-elle développée à la hauteur des besoins ? Certainement pas non plus.

Comment penser que ces combats seront réellement menés pendant le mandat à venir si les maires de Saint-Leu et de Trois-Bassins viennent à être élus ? Le rôle d’un conseiller départe- mental reste de travailler au quotidien au contact de la population, pour écouter ses besoins et tenter d’y apporter des réponses. Ce n’est pas dans le bureau du maire qu’on pilote les compétences du Département.

Bien des chantiers restent en suspens dans nos quartiers. Ils méritent des élus pleinement concentrés sur leur mission.

Place donc au renouveau, place à des élus déterminés à servir véritablement la population du canton 14. Voici les grandes lignes de leur programme pour les habitants de notre canton et pour tous ceux qui attendent un vrai changement au Conseil Départemental”.

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

2 Commentaires

Répondre à Dagober Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Canton 16 (St-Louis 2) : l’ancien maire Patrick Malet apporte son soutien à Bachil Valy

Article suivant

Le binôme Virgine Sallé et Alexis Poïnin-Coulin dans le canton 19 (St-Paul 3) : ” le bilan des fantômes”

Free Dom