Cap Business Océan Indien : prise de poste de la nouvelle Présidente Joséphine ANDRIAMAMONJIARISON

4 min de lecture
1

Dans un communiqué, Joséphine ANDRIAMAMONJIARISON s’exprime sur sa prise de poste au sein du Cap Business Océan Indien : « Je considère qu’à travers mon élection à la présidence de Cap Business Océan Indien, plateforme régionale réunissant les entrepreneurs et les opérateurs économiques des territoires de la zone du sud-ouest de l’océan Indien, au titre de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo (CCIA) : c’est Madagascar et son Secteur Privé qui sont mis à l’honneur.

Je tiens à remercier chaleureusement les membres de Cap Business Océan Indien de m’avoir accordé leur confiance pour diriger cette association dont la mission principale est de promouvoir et faciliter la coopération économique régionale par le biais du Secteur Privé. Les défis qui attendent le Comité Directeur nouvellement élu, dont j’ai l’honneur de coordonner les activités, sont nombreux, car nous sommes à une période charnière pour Cap Business OI, marquée par la mise en œuvre du « Livre Blanc » pour la période 2021-2025 dont le thème central est « Cohérence pour l’Avenir et le Progrès de l’océan Indien ». Ce dernier a pour ambition d’approfondir et d’élargir la coopération économique dans notre région, en renforçant la voix des entreprises à travers le dialogue public-privé et en soutenant les entreprises privées et les organisations auxquelles elles appartiennent.

Cap Business Océan Indien compte sur les autorités régionales emmenées par la Commission de l’océan Indien (COI) et sur ses partenaires historiques que sont l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Union Européenne, à travers Interreg V OI, pour soutenir le plan d’actions dérivé du Livre Blanc, en cette période difficile où les entreprises doivent faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire de la Covid-19.

Le soutien de Cap Business Océan Indien à la résilience des entreprises devra s’inscrire dans les thèmes essentiels pour nos territoires insulaires pour lesquels des actions communes sont déjà en cours, à savoir l’économie circulaire, l’économie bleue, ainsi que la connectivité à travers notamment le développement du transport maritime.

Les efforts de relance économique post Covid-19 devront également montrer notre capacité à œuvrer ensemble et à mener des actions communes, notamment dans le secteur du tourisme où les opérateurs des « Iles Vanille » devront, plus que jamais, montrer leur solidarité. Je suis confiante, qu’ensemble, nous développerons notre région à travers la coopération économique, dans un esprit de partenariat et de solidarité, mais également dans le respect de la singularité de chaque territoire. »

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Voyager de La Réunion vers la Métropole : on fait le point sur les modalités avant les vacances !

Article suivant

Bois d’Olives : « Je n’en peux plus des égouts qui débordent dans ma rue ! »

Free Dom