La conductrice, qui effectuait un dépassement sur cette portion à deux voies, était alcoolisée. Les analyses ont établi qu’elle avait plus d’un gramme d’alcool par litre de sang au moment du drame.