Cavadee : Rishi, Ramou et Rouben font un tour de l’île à pied « pour perpétuer une tradition… »

5 min de lecture
9

Ils sont trois pénitents du temple du temple Muruga de Saint-Louis. Ils ont décidé depuis dimanche dimanche d’effectuer un pèlerinage tout autour de l’île. « Ils », ce sont Ramou Savariaye, 47 ans, agro alimentaire; Rouben Savariaye, 49 ans, artiste et Cédric Rishi Hamilcaro, 37 ans, infirmier. Tous trois pratiquent l’hindouisme depuis leur naissance. Ils ont répondu aux questions d’Yves Mont-Rouge. Nous leur souhaitons bon courage. Que la force de Sri Muruga les aide à mener à bien leur initiative spirituelle !

1- Est-ce la première fois que vous faites un tel pèlerinage ? Avez-vous déjà porté le cavadee ?

Pour Rouben, c’est son 1er pèlerinage. Il a porté kavadi (cavadee) à saint louis depuis l’âge de 8 ans. Pour Ramou, c’est le 3e pèlerinage. Il a porté le kavadi à saint louis depuis l’âge de 6 ans. Pour moi, Rishi, c’est mon 1er pèlerinage. J’ai porté kavadi depuis l’âge de 24 ans.

2- Quel est votre circuit : vous êtes partis de quel temple, quel va être le trajet, les arrêts dans quelle commune et vous serez de retour au temple quand ?

Nous sommes partis du temple de Saint louis dimanche. Notre trajet est le suivant : Saint louis, littoral Etang-Salé, montée Bois de Nèfles Piton – nuit au temple Muruga de Portail à Piton Saint-Leu; Descente à Saint-Leu, Montée Panon, temple Vishnu à la Saline Les Hauts, Vue Belle au temple Kāli, nuit au temple Shiva de Tamatave Saint-Gilles les hauts Tamatave, descente Plateau Caillou, Grande Fontaine, Temple Shiva fond jardin, Savannah, nuit au temple Muruga de Saint-Paul, Ashram du Port, temple Kāli rue maréchal Leclerc à saint-Denis, nuit au temple Tiruchendur de Sainte-Marie, nuit au temple Muruga de Saint-André, temple Muruga de Saint-Benoit, nuit au temple Mariamen à Ravine Glissante à Sainte-Rose, saint Philippe,  puis nuit chez Mme Joëlle Valliamé Moutama  à Saint Philippe, passage au temple de Grand Bois, puis temple Vishnu de Saint-Pierre, nuit au temple Tripusundari de la famille Boqui Queni de l’étang Saint-Louis et, temple Muruga de Saint louis pour la grande cérémonie du kavadi le 19 janvier.

3- Vous marchez combien d’heures par jour ? La nuit vous dormez où ? Vous mangez où ?

Nous marchons en moyenne 20 kilomètres par jour. Nous dormons dans les temples. Le repas est offert par les associations qui gèrent les différents temples ou alors par nos amis. Nous bénéficions également tout au long du trajet de la générosité d’anonymes. Nous profitons pour remercier tous nos bienfaiteurs qui encadrent notre pèlerinage de toutes les manières.

4- Pourquoi avoir entrepris ce pèlerinage ? Que recherchez-vous au travers d’une telle démarche spirituelle ?

Ce pèlerinage est une forme de méditation, de prière, de dépassement de soi et de concentration. Nous souhaitons également perpétuer une tradition instaurée par des figures emblématiques de l’hindouisme réunionnais. Bien souvent, lors de telles actions, il est question de dette ou de marchandage entre le dévot et la divinité. Notre démarche quant à elle est totalement désintéressée.

5- Cette année, ce sera un Cavadee « spécial Covid ». Les consignes sanitaires appliquées en raison de l’explosion des cas de contamination ne sont-elles pas trop contraignantes pour une bonne pratique de votre religion et de votre pèlerinage ?

Non. Nous sommes en extérieur et nous sommes pratiquement seuls dans les différents lieux où nous nous arrêtons. Malgré cela, nous respectons les règles sanitaires.

6- Redoutez-vous un confinement durant votre pèlerinage ?

Non. Tout se fait selon la volonté de Dieu.

7- Avez-vous été confrontés à des difficultés particulières durant votre trajet ?

Aucune.

8- Quel est le message que vous souhaitez faire passer via une telle action ?

« La spiritualité ne s’oppose pas à la modernité. A l’heure où le modernisme prédomine, il est toujours possible et nous devons toujours tenter de nous recentrer sur nous ».

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

9 Commentaires

  1. mi espere zot bondie va gagne arrete covid! dire a li degage! tamouls catholique musulmans dit zot bondie fait vite sinon nous sera confiné

    • C’est fait, pas de confinement,bondié idit aussi  » fépa lo kouyon  » respecte le minimum de précaution, .
      Ma akonte aou in zistoir,,
      In boug iprie bondié pou devenir riche, li mars, li trouve in portefeuille, lidit,pas Toudsuite
      Pli loin encore, billet loto, li dit, mi sarpa komans zordi
      Pli loin, li trouve in diamant énorme, 300 000 000 €, lidit, ah, non pas zordi, attend inpé.
      In moment donné, lila faim, li dit bondié, fait ………….
      Bondié réponde ali, tout sek mala donne aou bla bla, bla,

    • Aou mett’ toute out espérance dan l’homme… lé pas faux. Na bien un adage y dit « aide toi et le ciel t’aidera… » Stéphane

  2. Un grand bravo pour votre démarche respectable… Faites nous savoir sur les ondes lorsque vous passerez à Saint Joseph afin que nous puissions vous soutenir.

  3. Toute cet mi constate c’est que la religion malbar la Run lé pas « mort ». Na depuis belle lurette que nous même étant malbar y fait pu toussala… alors mi dit « vive la tradition » !

  4. Je les ai vus à Saint Philippe, ils marchent très vite, sous le soleil et sont très courageux! La foi les fait avancer et surtout ils le font pour le Bien! Puisse Dieu les accompagner dans leur méditation et dans leur avancée spirituelle!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St Louis : fermeture de l’avenue principale pour la procession du Cavadee

Free Dom