Certificats de décès : le député Philippe Naillet interpelle le ministre de la Santé… par courrier

1 min de lecture
3

Hier Philippe Naillet a échangé brièvement avec le ministre de la Santé et de la Prévention sur la question des certificats de décès. Aujourd’hui, le député a décidé de faire suivre un courrier à François Braun pour bien lui signifier l’importance de ce sujet.

A ce propos, le député a déjà déposé cette année deux amendements en lien avec l’expérimentation qui pourrait se faire dans le cadre de la délivrance des certificats de décès. Ce, à l’occasion du Projet loi de financement pour la Sécurité sociale pour 2023.

Le courrier que le député a adressé au ministre de la Santé publique

2022-11-29 Courrier PN à Braun sur les certificats de décès

3 Commentaires

  1. Avant l’arrivée du Ministre, un courrier de lecteurs demandait que la Réunion soit inscrite comme terre d’expérimentation suite un amendement d’une députée d’en marche mi octobre. Etiez vous présent à l’assemblée ? Votre courrier est mal venu M. Naillet. Une vérité qui vous blesse sûrement. Honte à vous.

  2. la vérité nos élus sont dépassés par les évènements, depuis la crise COVID les politiques ont enterré pour toujours la crédibilité de la vie politique et geo-politique de l’île a l’assemblée nationale et Bruxelles,au jour d’aujourd’hui les politiques essaye de faire croire à un soupçon d’autorité politique et locaux pour dire que c’est eux la classe dirigeante, alors que eux même savent très bien que leurs pouvoirs politiques est obsolètes depuis la crise COVID qui a porté le coup de grâce a la classe dirigeante et oligarches de l’île,tkt Huguette créoles y aime a toi kan même sans zot nos politiques locaux la politique serait ennuyeux et colonialiste, heureusement zot lé la pou rappel a nous de jamais faire confiance à la classe dirigeante

  3. la vérité nos élus sont dépassés par les évènements, depuis la crise COVID les politiques ont enterré pour toujours la crédibilité de la vie politique et geo-politique de l’île a l’assemblée nationale et Bruxelles,au jour d’aujourd’hui les politiques essaye de faire croire à un soupçon d’autorité politique et locaux pour dire que c’est eux la classe dirigeante, alors que eux même savent très bien que leurs pouvoirs politiques est obsolètes depuis la crise COVID qui a porté le coup de grâce a la classe dirigeante et oligarches de l’île,tkt Huguette créoles y aime a toi kan même sans zot nos politiques locaux la politique serait ennuyeux et colonialiste, heureusement zot lé la pou rappel a nous de jamais faire confiance à la classe dirigeante

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le MPT-U veut « remettre de l’ordre » dans la vie politique locale et « redonner confiance aux citoyens » (VIDÉO)

Article suivant

La première borne Eurocycleur de La Réunion implantée à Ste-Marie

Free Dom