C’est quoi Halloween, « la fête le diable » ?

6 min de lecture
12
C’est quoi Halloween ? A cette question, nombreux sont les plus jeunes qui répondront : « c’est la fête des bonbons ». D’autres pourraient ajouter : « c’est la fête de la citrouille ». Certains adultes,pour ne pas dire les anciens,  notamment à la Réunion diront que « c’est la fête lé diable ». Aussi, en guise d’éclairage, sur cette fête, je vous propose ces quelques lignes écrites par Jean-Yves Covindin, retraité de l’éducation nationale. Il a terminé sa riche carrière en tant que proviseur. Mais il y a quelques années de cela, il a été mon professeur de mathématiques au collège Mille-Roches à Saint-André. Ça ne nous rajeunit pas mais, rassurez-vous, on n’a pas encore une tête à la Halloween. Pour revenir à cette fête, on peut dire qu’elle fait « bien marcher le commerce » aujourd’hui, y compris à la Réunion.
Photo d’archives datant d’un peu plus de 2 ans : Jean-Yves Covindin (à droite), en compagnie de l’essayiste et écrivain Vincent Cespedes.
Voici la tribune de M. Covindin : « De nombreuses personnes se demandent la raison de fêter ou pas Halloween à la Réunion… Avec l’arrivée du christianisme, les cathos décidèrent à partir du IX è siècle, de fêter tous les saints d’où  » la Toussaint « . Le mot Halloween est un raccourci de l’expression  » All Hallows Eve  » ce qu’il signifie  » le soir de tous les saints, i-e la veille de la Toussaint 1er novembre donc le 31 octobre qui à l’origine était le dernier jour de l’année celte, qui était la nuit du dieu de la mort chez eux nommé Samain ou Samhain.
Une de leur légende racontant que les fantômes venaient taquiner les vivants, ces derniers décidèrent de s’habiller d’habits effrayants … pour faire peur aux fantômes. Ils se réunissaient donc le 31 octobre pour cette fête NON PAÏENNE mais bien religieuse, n’en déplaise ! Cette fête rappelle celle des mexicains appelée  » El dia de los Muertos « magnifiquement représenté dans le film de Pixar  » Coco « …

Cette fête a commencé à être célébrée en Bretagne en 1950

Cette fête a commencé à être célébrée en Bretagne en 1950, et l’on creusait des lanternes dans des betteraves et des rutabagas, puisqu’à l’origine en Irlande c’était un navet qui était utilisé… La citrouille vient des USA car elle est le fruit le plus répandu en ce mois d’octobre au pays de Uncle Sam tout simplement. En outre le 11 novembre en France, jour de la saint Martin, les enfants passaient de maison en maison pour recevoir des bonbons, après avoir creusé dans des betteraves et en chantant une chanson aux grandes personnes en échanges des bondons… Comme quoi tout peut arriver…
A la Réunion, il ne tient qu’à nous de faire de cette nuit celle de la Nuit de KAL !!! Cela pourrait faire taire bien des contradicteurs soi-disant plus croyants que d’autres.
D’ailleurs depuis quinze ans voire plus, les gamins d’ici passant de case en case, de cage d’escaliers en porte d’appartement, demandent des bonbons et  » menacent  » de jeter un sort si on ne leur en donne pas…N’EST-CE PAS chers contradicteurs ???
Grand-mère KAL, jeteuse de sorts, est ici bien dans nos nouvelles traditions portées par nos enfants, nos petits-enfants…tous bien plus connectés aux nouvelles réalités de la vie que vous ne l’imaginez ou refusez de le faire..
Le préfet de Région a eu raison de suspendre la vente d’alcools pendant ce week-end pour éviter des incidents passés trop souvent ici ou là oubliés, à savoir les voitures brûlées…
Les panneaux signalant par arrêté cette interdiction étaient apposés partout aux abords des lieux de vente de ces si précieux breuvages qui font de la Réunion la championne du monde des buveurs de Whiskies et le deuxième département français le plus buveur !!! Le tout assorti du record de France Réunion diabétique !
Cessons de pleurnicher sur cet arrêté juste et justifié et les pleurnicheurs se comptent sur quelques orteils puisque la majorité des vivants sur cette île sont sortis avec des caddies remplis à ras bord de Whiskies, Champagne vendu par lot de trois bouteilles, Dodo, rhums, punches, Souhaitons que ces stocks pour ce long week-end de fin octobre soient sans conséquences mortelles sur nos circuits routiers… Car les pleurnicheurs sauront y faire si des morts sur nos routes venaient à ternir les libations, auquel cas, ils pourraient boire le calice jusqu’à la lie… Passons une paisible soirée comme aimait à le dire le super journaliste télévisuel Moncef Zarrouck ! »
Let it be ! Koman zot i ral sa zot ?

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

12 Commentaires

  1. Sauf M. Covindin, en temps que citoyen français dans un pays « démocrate » j’ai envie de faire les courses que je veux et quand je veux.
    Si les citoyens doivent courber l’échine à cause d’une poignée de crétins et pour pour une « fête qui n’a rien à voir avec notre culture, la FRANCE n’est plus une République.

  2. Sauf M. Covindin, en temps que citoyen français dans un pays « démocrate » j’ai envie de faire les courses que je veux et quand je veux.
    Si les citoyens doivent courber l’échine à cause d’une poignée de crétins et pour pour une « fête qui n’a rien à voir avec notre culture, la FRANCE n’est plus une République.

  3. Sauf M. Covindin, en temps que citoyen français dans un pays « démocrate » j’ai envie de faire les courses que je veux et quand je veux.
    Si les citoyens doivent courber l’échine à cause d’une poignée de crétins et pour pour une « fête qui n’a rien à voir avec notre culture, la FRANCE n’est plus une République.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Halloween, fête traditionnelle ou fête commerciale ? On vous a posé la question ! (VIDEO)

Article suivant

Démolition du magasin « Le Voyageur » à St-Denis : la rue Jean Chatel fermée jusqu’au 2 novembre

Free Dom