///

Chambre des métiers : Pass Liberté et Web-TV pour les artisans de la Réunion (VIDÉOS)

7 min de lecture

Ce sont deux projets parmi tant d’autres annoncés, ce matin, par Bernard Picardo, le président de la Chambre des Métiers de la Réunion, lors de la présentation de ses vœux à la presse. L’occasion pour le patron des artisans de faire un point sur ce secteur d’activités qui, malgré la crise sanitaire, essaye de résister et continue à faire vivre pas moins de 52 000 familles réunionnaises.

En tout cas Bernard Picardo, largement réélu fin de l’année dernière, poursuit son petit bonhomme de chemin à la tête de cette chambre consulaire. Une élection qui ne souffre d’aucune ambiguité puisqu’en dépit d’un recours déposé par l’un des vaincus de la consultation, le Tribunal administratif a confirmé Bernard Picardo dans son fauteuil de président et donné quitus à l’équipe majoritaire pour la gestion de la CMAR.

Entouré d’une majorité de ses élus – les absents sont directement ou indirectement touchés par le Covid – Bernard Picardo a parlé avec optimisme de l’avenir. Concernant plus précisément de la crise sanitaire, il attend les résultats d’une étude qu’il va lancer pour connaître l’impact réel du Covid sur les 23 000 entreprises artisanales que compte notre département. En attendant cette étude, Bernard Picardo, bien que conscient « des difficultés des entreprises », « des problèmes de trésorerie », « de la disparition des aides publiques », « des problèmes d’approvisionnement de matières premières et surtout de l’augmentation de leur coût », préfère regarder l’avenir avec optimisme en appelant ses collègues es artisans à ne pas baisser les bras.

Raison pour laquelle, il a préféré mettre en avant les projets de la Chambre des métiers pour 2022 et les années à venir en privilégiant toujours, comme par le passé, « la proximité, notre axe essentiel », « la numérisation de nos entreprises », sans perdre de vue « l’économie circulaire ».

Le président Picardo l’a dit et répété : « l’artisanat réunionnais se porte relativement bien, malgré la crise sanitaire. Nos 23 000 entreprises emploient plus de 30 000 salariés et apprentis. Pour un chiffre d’affaire de 2 milliards d’euros qui continue à augmenter. 2 480 entreprises ont été créées en 2021. Nous avons accueillis en apprentissage 2 200 jeunes en 2021 contre 1800 en 2017/18 et 19». La CMAR continue par ailleurs à développer son Pôle d’innovation, à développer l’économie digitale , à privilégier les visites dans les entreprises pour écouter de vive voix les artisans, à développer les partenariats avec les maires et les responsables des EPCI, tout en travaillant en étroite collaboration avec les banques, les partenaires du social (CGSS, CRR…), sans oublier évidemment les organisations professionnelles.

Mais s’il y a bien un domaine qui tient à cœur le président Picardo, c’est sans conteste celui de la communication avec, cette année, la création d’une Web-TV à l’image de ce qui a été fait par la CMA de la région Nouvelle-Aquitaine. « Notre objectif étant de donner des informations en temps réel à tous nos ressortissants », explique Bernard Picardo, qui est par ailleurs adjoint au maire du Tampon et conseiller régional de l’opposition. Il souhaite également mettre en place au sein de la CMAR une commission de la Communication et du Marketing, toujours au service des artisans. Autre projet qu’il pense concrétiser prochainement avec ses élus et l’équipe administrative, c’est « un Pass Liberté ». En clair, pour 30 € mois soit 1 €/jour, les artisans auront droit à un seul référent pour les guider dans toutes leurs démarches. Ils bénéficieront également de la formation. Une sorte de package pour un seul tarif. Cela existe déjà dans la région de PACA (Provence Alpes Côte d’Azur. Sur ces deux projets, écoutez Bernard Picardo. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

 

Enfin, parmi les nombreux projets du président de la CMAR et de son équipe, il est prévu aussi un spécialiste en ingénierie de projets. Ecoutez Bernard Picardo :

 

Bernard Picardo a ensuite annoncé « les évènements » pour l’année 2022, à savoir : la semaine nationale de l’apprentissage qui commence demain, le 28 janvier et qui s’achèvera le 4 février ; La semaine nationale de l’artisanat du 3 au 10 juin ; La journée européenne des métiers d’art ; La journée portes ouvertes de la CMAR et la soirée d’excellence artisanale. Une autre bonne nouvelle pour finir : l’actuelle salle de réunion laissera place prochainement à des bureaux et un amphithéâtre sera construit sera construit juste à côté, dans la cour de la CMAR, à Champ-Fleuri. « Donc, contexte sanitaire et économique pas évident, début d’année compliqué, mais nous gardons espoir et continuons à faire preuve d’optimisme », a conclu, serein, le président de la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Y.M.

([email protected])

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Grève du 27 janvier : les parents appelés à prendre leurs dispositions

Article suivant

Conseil municipal : ouverture d’école et vote du budget primitif à l’ordre du jour

Free Dom