Collecte de la banque alimentaire des Mascareignes : plus de 35 tonnes récoltées

5 min de lecture

Chaque année, la collecte de la Banque Alimentaire est un rendez-vous important à La Réunion comme au national. Ce samedi 27 novembre, les dons ont été particulièrement conséquents sur notre île puisque les 66 points de collecte ont permis de rassembler 35,3 tonnes de denrées et produits de première nécessité. Ces dons vont directement venir en aide aux 90.000 réunionnais, bénéficiaires des associations partenaires de la Banque Alimentaire des Mascareignes.

La Banque Alimentaire des Mascareignes (BAM) récolte et ramasse des denrées et produits afin de constituer des colis de première nécessité à 90.000 réunionnais à travers 49 associations partenaires tout autour de l’île et tout au long de l’année. La grande collecte annuelle permet de mobiliser les citoyens et de remplir les stocks de la BAM. Cette collecte constitue une mobilisation conséquente. Ce samedi 27 novembre, les 66 points de collecte situés dans des grandes et moyennes surfaces ont permis de récolter 35,3 tonnes de denrées alimentaires et de produits de première nécessité. De nombreux bénévoles ont renforcé l’équipe de l’association afin de mener à bien cette grande opération.

Présents à proximité des caisses de tous ces magasins, les bénévoles ont récoltés et remerciés les donateurs qui ont contribué au succès de cette journée. Tous ces dons vont désormais être triés, étiquetés puis redistribués sous forme de colis alimentaires ou de repas gratuits dont bénéficient 90.000 réunionnais.

« Ces dons sont particulièrement importants alors que nous traversons cette crise sanitaire sans précédent. Pour répondre à l’urgence sociale et à l’augmentation de la demande lors de la crise, notre réseau a puisé dans ses stocks de produits secs, plus aisés à conditionner en colis préparés pour nos associations et CCAS partenaires », a expliqué Bruno Prochasson, Président de la BAM. « Bien entendu, nous remercions les bénévoles sans qui rien ne serait possible, et tous les donateurs, conscients de la précarité d’une partie de la population qui a besoin de ce soutien ».

Effectivement, en plus de l’augmentation des bénéficiaires, ces derniers mois ont vu également de nouveaux visages de la précarité : plus d’étudiants, des femmes isolées, des familles qui arrivaient jusqu’alors à joindre les deux bouts mais que la crise a fait basculer. « La hausse de nos dépenses énergétiques laisse également craindre une diminution des budgets liés à l’alimentation pour les familles les plus modestes », continue le Président inquiet. En plus d’apporter les denrées essentielles du quotidien, la collecte nationale est un apport de produits diversifiés et variés, fruit d’une contribution collective. Ces dons permettent de répondre concrètement aux besoins des personnes accueillies : pour 73 % d’entre elles, l’aide alimentaire permet d’avoir une alimentation équilibrée et pour 60 % de se sentir en meilleure santé. Ce point est essentiel à un moment où la qualité des denrées distribuées est critiquée. Tous les ans depuis 37 ans, la Collecte est un défi collectif relevé par toute l’équipe de la Banque Alimentaire. « Cette année encore, nous sommes heureux d’avoir accompli ce travail », conclue le Président.

Devenez bénévole à la Banque alimentaire en adressant un courriel à ba974banquealimentaire.org

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Mobilisation ce dimanche pour la journée des maladies rares

Article suivant

Salazie : circulation rétablie entre le secteur l’Evêque et Pisse en l’air

Free Dom