/

Collectif Sainte-Marie 2026 : Lettre Ouverte à Jean Louis Lagourgue

1 min de lecture
12

Monsieur Jean Louis Lagourgue, ex-sénateur, ex-maire,

Suite à vos récents propos sur les ondes d’une radio locale concernant la gestion de la commune de Sainte-Marie, il est impératif d’aborder avec franchise les problèmes de gestion que vous avez laissés en héritage. En tant qu’ancien maire, votre responsabilité dans les difficultés actuelles de la commune est indéniable, et votre tentative de détourner l’attention de vos propres échecs en vous réfugiant derrière des arguments fallacieux est décevante, pour ne pas dire burlesque.

Depuis votre première élection, les rapports de la Chambre Régionale des Comptes ont régulièrement épinglé la gestion de la commune pour ses manquements, pour vos manquements. Ces critiques ne reflètent pas simplement des erreurs isolées, mais une tendance de longue date à une gestion imprudente et une planification financière déficiente. Votre départ précipité pour le Sénat fin 2017 n’est perçu que comme une fuite devant les conséquences de vos actes, abandonnant la commune et ses habitants à une situation précaire que vous avez largement contribué à créer.

Il est inacceptable de rejeter la faute sur d’autres membres de l’équipe municipale ou sur des politiques étatiques quand le cœur du problème réside dans les décisions que vous avez prises et dans la culture de gestion que vous avez instaurée. De plus, des tentatives répétées de manipuler le personnel communal et de tenter de déstabiliser le conseil municipal sont des initiatives non bénéfiques pour Sainte-Marie. Ces actes de ‘push’ avortés ont sapé le moral du personnel et ont entravé leur capacité à fonctionner efficacement, exacerbant encore les difficultés de gestion.

Votre tentative de minimiser votre rôle dans ces échecs est un affront fait aux Sainte-Mariens, qui méritent transparence et respect.

Nous vous demandons de cesser de vous défiler et de reconnaître ouvertement vos erreurs de gestion. Il est temps de faire preuve de responsabilité et d’assumer pleinement le désastre que vous avez laissé derrière vous. La commune de Sainte-Marie mérite une chose venant de votre part : votre retrait de la vie politique réunionnaise.

Alors que notre commune est en train de se remettre de la gestion désastreuse dont elle a souffert sous votre administration, il est de votre devoir, non seulement en tant qu’ancien maire mais aussi en tant que sénateur, d’assumer et de cesser de jouer à l’agitateur du dimanche.

Cordialement,

Collectif Sainte-Marie 2026

12 Commentaires

  1. Un collectif qui ne dit que son nom qui brasse de l’air ne faisant le constat .

    Aller faire du terrain, le porte à porte avec un projet municipal, les Saintes Mariennes, Saints Mariens auront à coeur de choisir une équipe municipale digne de leurs représenter ….

    Mes amis, retenez bien ceci .
    Il n’y a ni mauvais herbes, ni mauvais hommes
    Il n’y a que de mauvais cultivateurs Victor Hugo

  2. On voit bien équipe du cabinet à l œuvre. C est vraiment pathétique. C est Jean Louis la saoule Nirlo pou li perde son permis? Nan Louis noré jamais nommé un BAFA DGS… parce que li connaît quoi y vaut. La loi y vient pou zot la, rigole bien…

  3. Quand ça y enquête un coup dessus déclassement terrain les Cafés la? Mi lé curieux savoir qui la gagne combien. Et bande travaux y donne l entreprise tonton un élu pou fait la… hein? Y sar peter tout ça, attache ceinture!

  4. IL EST DANS TOUS LES MAUVAIS COUPS CE LAGOURGUE CASSSE NOISETTES CAISSE D’EPARGNE AVEC 280 MILLIONS DISPARUS, MAIRIE DE SAINTE MARIE AVEC UN TROU DE 20 MILLIONS D’EUROS, LA REGION AVEC LA NRL ET LES EMPLOIS FICTIS ET CASSE NOISETTES EST MIS EN EXAMEN, MIS EN GARDE A VUE DANS DES NOMBREUSES AFFAIRES, 80000 EUROS DE FAUSSES FACTURES POUR DES ACHATS VIRTUELS DANS LA BOUTIQUE DE CHAUSSURES DE SA FEMME NADIA… NOUS NE VOULONS PLUS LE VOIR CET OISEAU DE MAUVAISE AUGURE DANS SAINTE MARIE.

    • Je ne sais pas si la somme de 280millions est juste, mais les faits mentionnés sont vrais. Mais les électeurs s’en foutent. La vie politique réunionnaise est largement empreinte de clientélisme ancien et récurrent.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

« La Réunion face à une urgence alimentaire » : Un cri d’alerte d’Oasis Réunion

Article suivant

Emmanuel Doulouma : « tout est bon pour se faire du fric à St-Pierre »

Free Dom