Composition du nouveau gouvernement

4 min de lecture
7

Sur la proposition de la Première ministre, chargée de la Planification écologique et énergétique, le Président de la République a nommé :

  • M. Bruno LE MAIRE, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique ;
  • M. Gérald DARMANIN, ministre de l’Intérieur ;
  • Mme Catherine COLONNA, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères ;
  • M. Éric DUPOND-MORETTI, Garde des Sceaux, ministre de la Justice ;
  • Mme Amélie de MONTCHALIN, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires ;
  • M. Pap NDIAYE, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ;
  • M. Sébastien LECORNU, ministre des Armées ;
  • Mme Brigitte BOURGUIGNON, ministre de la Santé et de la Prévention ;
  • M. Olivier DUSSOPT, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion ;
  • M. Damien ABAD, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées ;
  • Mme Sylvie RETAILLEAU, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ;
  • M. Marc FESNEAU, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire ;
  • M. Stanislas GUERINI, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques ;
  • Mme Yaël BRAUN-PIVET, ministre des Outre-mer ;
  • Mme Rima ABDUL-MALAK, ministre de la Culture ;
  • Mme Agnès PANNIER-RUNACHER, ministre de la Transition énergétique ;
  • Mme Amélie OUDÉA-CASTÉRA, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Sont nommés ministres délégués :

Auprès de la Première ministre :

  • M. Olivier VÉRAN, chargé des Relations avec le Parlement et de la Vie démocratique ;
  • Mme Isabelle ROME, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances ;

Auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique :

  • M. Gabriel ATTAL, chargé des Comptes publics ;

Auprès du ministre de l’Intérieur et de la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :

  • M. Christophe BECHU, chargé des Collectivités territoriales ;

Auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères :

  • M. Franck RIESTER, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité ;
  • M. Clément BEAUNE, chargé de l’Europe.

Sont nommées secrétaires d’Etat :

Auprès de la Première ministre :

  • Mme Olivia GRÉGOIRE, porte-parole du Gouvernement ;
  • Mme Justine BENIN, chargée de la Mer ;
  • Mme Charlotte CAUBEL, chargée de l’Enfance ;

Auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères :

  • Mme Chrysoula ZACHAROPOULOU, chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux.

Le Président de la République réunira le Conseil des ministres, avec l’ensemble des membres du Gouvernement lundi 23 mai à 10h00.

Revoir l’annonce de la composition du Gouvernement :

7 Commentaires

  1. La besoin tout ça de moun pour diriger et regner comme un chef, commence à faire des économies dans tout ça après on nous demandera en faire, j adore tous ces titres de ministères, ça fait très jolies mais est ce utiles ??

  2. « Au début du mois d’avril, le professeur Hudson refaisait un point sur la situation :

    Il est maintenant clair que la nouvelle guerre froide a été planifiée il y a plus d’un an par les États-Unis, avec la stratégie de bloquer le Nord Stream 2 dans le cadre de son objectif d’empêcher l’Europe occidentale (« OTAN ») d’augmenter sa prospérité par le commerce et les investissements mutuels avec la Chine et la Russie. …

    Ainsi, les régions russophones de Donetsk et de Louhansk ont été bombardées avec une intensité croissante, et comme la Russie s’abstenait de répondre, des plans auraient été élaborés pour lancer une grande épreuve de force en février dernier, une attaque lourde de l’Ukraine occidentale organisée par des conseillers américains et armée par l’OTAN. …

    Avant la guerre des sanctions, le commerce et les investissements européens promettaient une prospérité mutuelle croissante grâce aux relations entre l’Allemagne, la France et d’autres pays de l’OTAN d’un côté et la Russie et de la Chine de l’autre.
    La Russie fournissait une énergie abondante à un prix compétitif, et cet approvisionnement énergétique devait faire un bond en avant avec Nord Stream 2.

    L’Europe devait gagner les devises étrangères nécessaires pour payer ce commerce d’importation croissant en exportant davantage de produits industriels vers la Russie et en investissant dans la reconstruction de l’économie russe, par exemple par des entreprises automobiles allemandes, des avions et des investissements financiers.

    Ce commerce et ces investissements bilatéraux sont désormais interrompus pour de très nombreuses années, étant donné la confiscation par l’OTAN des réserves étrangères de la Russie conservées en euros et en livres sterling.  »

    gouvernement de charlatans aux ordres US

  3. On devient pupille de la nation lorsqu un père se suicide ??? Je savais pas ! Après il est vrai que ç était un juif toutes données changent alors et ben !!!!

  4. On devient pupille de la nation lorsqu un père se suicide ??? Je savais pas ! Après il est vrai que ç était un juif toutes données changent alors et ben !!!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Dans la 1ère circonscription, Farid Mangrolia veut « faire renaître St-Denis… »

Article suivant

UKRAINE : situation au vendredi 20 mai 2022

Free Dom