Compte personnel de formation : faites les démarches avant le 30 juin

10 min de lecture
1

Jusqu’au 30 juin, date butoir, transférez vos heures acquises au titre du Droit individuel à la formation sur votre Compte personnel de formation (CPF). Si vous êtes salarié, vous devez basculer vous-mêmes vos anciennes heures de Droit individuel à la formation (Dif) non utilisées sur votre Compte personnel de formation (CPF). Si vous ne savez pas comment procéder, retrouvez ici toutes les explications.

Le Compte personnel de formation permet à chacun(e) de gérer soi-même son parcours de formation

Convertissez dès maintenant en euros vos heures de formation acquises au titre du Droit individuel à la formation (Dif). Cette formalité doit être réalisée via internet jusqu’au 30 juin, ce qui vous permet de reporter jusqu’à 1 800 euros sur votre CPF. S’il vous reste des heures de Dif et que vous ne les transférez pas, alors ce seront des euros de perdus.

CPF et Dif , qu’est-ce que c’est ?

Pour tous les salariés du secteur privé, depuis le 1er janvier 2015, le Compte personnel de Formation (CPF) a remplacé le droit individuel à la formation (Dif). Concernant les salariés du secteur public, c’est depuis janvier 2017.

Avec le Dif, les salariés détenaient des heures de droit à la formation. Le CPF a converti ces heures en euros, ce qui permet de disposer d’un solde à dépenser pour de la formation, utilisable « par tout salarié, tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, pour suivre une formation certifiante ou qualifiante », explique le site service-public.fr.

Pourquoi effectuer ce changement Dif vers CPF ?

Anciennement, avec le Dif, il était possible de cumuler jusqu’à 120h maximum de droits (jusqu’à 20h de formation par an sur une période de 6 ans). Depuis le 1er janvier 2019, ces heures, acquises au titre du Dif avant le 31 décembre 2014 (passage au CPF) ont été converties en euros, à hauteur de 15 euros par heure. Désormais, avec le CPF, ce sont donc des euros qui sont octroyés chaque année, 500 euros par an dans la limite de 5 000 euros et concernant les personnes non qualifiées, 800 euros par an, dans la limite de 8 000 euros.

Si vous possédiez un solde complet de 120 heures de Dif, non utilisé, vous aurez donc 1 800 euros à transférer sur votre CPF. Vous devez vous-même faire la démarche, car ce n’est pas automatique.

« Initialement fixée au 31 décembre 2020, la date limite pour effectuer cette opération est reportée au 30 juin 2021 », rappelle la Caisse des dépôts, gestionnaire du CPF.

Le CPF s’adresse à qui ?

Le CPF s’adresse à tous les salariés du secteur privé, membres d’une profession non salariée, d’une profession libérale, conjoints collaborateurs et demandeurs d’emploi. Le CPF s’applique à « toutes les personnes de 16 ans et plus par dérogation, les jeunes de 15 ans, ayant signé un contrat d’apprentissage », déclare le ministère du Travail sur son site. Il est valable depuis l’acquisition de ses droits jusqu’à la retraite.

Les contractuels et fonctionnaires du service public ne sont pas concernés. S’ils sont eux aussi passés au CPF, en janvier 2017, par ailleurs, leurs droits à la formation restent comptabilisés en heures et non en euros. Ils n’ont donc pas l’opération de conversion à effectuer.

Comment retrouver ses heures de Dif à transférer ?

Pour pouvoir convertir en euros vos heures de formation, il faut que vous ayez une attestation de Dif. Si vous ne l’avez pas, suivez ces explications.

Vous pouvez retrouver vos heures de Dif de plusieurs façons : 

  • Bulletin de salaire de janvier 2015 ou de décembre 2014
  • Certificat de travail remis par votre dernier employeur (datant d’avant décembre 2014)
  • Attestation des heures de Dif (transmise par l’employeur de l’époque)

Il vous faut obligatoirement l’un de ces trois documents, qui vaudra comme attestation et qui sera à joindre lors de la démarche vers le CPF, de manière dématérialisée.

Concernant les personnes qui travaillaient pour plusieurs entreprises à cette époque, il faut cumuler le solde de chaque attestation.

  • Si votre employeur n’est plus en mesure de vous fournir votre solde de Dif ou si vous ne le retrouvez pas grâce aux trois documents cités ci-haut, contactez alors le service de gestion des droits et formations de la Caisse des dépôts, à l’adresse suivante : mcf_gestion-des-droits-et [email protected]

La Caisse des dépôts sera en mesure de calculer vos droits. Elle vous informera par mail « dès que vos droits Dif seront crédités », explique-t-elle.

Comment transférer le Dif sur le CPF ?

Une fois en possession de l’attestation de Dif, signez et déposez « cette pièce dérogatoire qui se substitue à l’attestation employeur » exigée au moment de faire le transfert du Dif vers le CPF, explique la Caisse des dépôts.

Il vous suffit ensuite :

  • D’aller vous connecter via vos identifiants de sécurité sociale sur le site www.moncompteformation.gouv.fr ou sur l’application mobile Mon Compte Formation
  • D’accéder à votre compte formation ou d’en créer un
  • De cliquer sur la rubrique « Mes droits à la formation » puis « CPF privé + DIF »
  • De saisir le solde de ces heures jusqu’au 30 juin 2021
  • Il faut saisir un montant arrondi à l’unité supérieure
  • Ensuite, vous pouvez télécharger votre justificatif de Dif
  • Enfin, vous pouvez enregistrer votre solde qui sera automatiquement crédité sur votre compteur en euros, à hauteur de 15 euros par heure.

Ci-bas le tutoriel :

Comment dépenser vos euros de formation ?

Il vous suffit d’aller dans la rubrique « Recherche de formation » afin de dépenser vos euros de formation. Vous pouvez trouver la formation qui vous intéresse, y compris parmi les métiers qui recrutent. Inscrivez-vous directement, puis mobilisez votre solde en euros disponible. Vous pouvez régler le cas échéant, le reste à charge directement en ligne, ou voir avec votre employeur s’il peut contribuer.

Si la formation est suivie totalement en dehors du temps de travail, sachez qu’elle n’est pas soumise à l’accord de l’employeur. Si elle est suivie en tout ou partie, pendant le temps de travail, le salarié se doit de demander une autorisation d’absence à son employeur.

Sachez que le CPF peut être utilisé pour acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel), une création ou reprise d’entreprise, une validation des acquis de l’expérience (VAE), un bilan de compétences, et même pour financer le permis B.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Rendez-vous de la retraite : 340 entretiens pour répondre à toutes les questions

Article suivant

Heptathlon : la Saint-Joséphoise Esther Turpin championne de France

Free Dom