//

Concours d’éloquence : Et les meilleurs orateurs sont… Romain et Giulia !

5 min de lecture

Romain Louise-Payet du collège Aimé Césaire à l’Etang-Salé et Giulia Guitton, candidate libre : ce sont les lauréats 2022 du concours d’éloquence !

Seul au micro, face au public et au jury, sur la prestigieuse scène du Téat Champ Fleuri, chaque candidat au concours d’éloquence devait convaincre, gérer son stresse, faire un « sans faute » et partager son point de vue sur une thématique précise. Les 13 finalistes, sélectionnés parmi près de 70 candidats de plusieurs collèges de l’île, ont tous brillé par leur talent d’orateur et la pertinence de leurs propos respectifs. Pour preuve, les applaudissements nourris de l’assistance après chaque intervention. 

Crédits : Département de La Réunion

Organisé par l’association JAD (Jeunes Aujourd’hui pour Demain) au niveau des collèges pour la 3e année, cet événement était précédé des auditions lancées en début d’année dans chaque bassin académique. Les finalistes ont ensuite suivi une semaine de coaching, animée par des professionnels de l’art oratoire. 

A l’issue de la grande finale qui s’est tenue le 31 mai au Téat Champ Fleuri, le jury a désigné comme lauréats de l’édition 2022 : Romain Louise-Payet, élève du collège Aimé Césaire à l’Étang-Salé et Giulia Guitton, inscrite comme candidate libre. Prenant la parole après son sacre, Romain, atteint de la myopathie de Duchenne a déclaré : « Même en fauteuil roulant, on peut réaliser de bonnes choses ». Un geste qui a ému le public déjà conquis par son discours sur le thème de l’importance de l’éducation.

Crédits : Département de La Réunion

D’après les confidences de Sabrina Tionohoué, Conseillère départementale déléguée à l’Éducation, qui faisait partie du jury, « La délibération n’était pas aisée : il était difficile de départager les 13 finalistes qui ont tous donné d’excellentes prestations. J’étais très agréablement surprise par ces enfants de 14 ans qui ont une maturité et une aisance impressionnantes, malgré leur jeune âge. Ils maîtrisent parfaitement leurs sujets. Ils ont abordé des thèmes variés : ils ont parlé du monde, de sujets philosophies, de l’art… Il est essentiel que le Département accompagne ce genre d’initiatives : le langage structure la pensée, la communication évite la violence et nous pousse à aller plus loin ». On notera la participation du Conseil départemental des Jeunes (CDJ) à l’événement à travers sa présidente Émilie Dequelson qui était, elle aussi, membre du jury. 

Crédits : Département de La Réunion

Annick Vitry, présidente de l’association JAD, pour sa part, a rappelé que ce concours a pour but de « laisser la parole à la jeunesse réunionnaise afin qu’elle puisse défendre et incarner ses idées et ses convictions ». Mission accomplie, si l’on se réfère à la réussite de l’événement et aux joies des candidats, de leurs parents et proches, dont les applaudissement ont fait vibrer les murs du Téat Champ Fleuri.

Crédits : Département de La Réunion

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Elections à la CCIR : Bruno Cohen crie « à la fraude électorale » et dépose deux plaintes

Article suivant

Législatives dans la 5ème : entre Ratenon et Selly, c’est toujours « électrique » !

Free Dom