Confinement : 47% des jeunes réunionnais veulent changer quelque chose dans leur quotidien

Dans le cadre du projet Kozemen, regroupant des jeunes impliqués et représentants de différentes associations Jeunesse et Education Populaire, le CRAJEP, en partenariat avec le CRIJ et la CAF de La Réunion, a lancé une enquête anonyme auprès des jeunes âgés entre 13 et 30 ans et résidants à La Réunion. Sur un échantillon représentatif de 1 834 jeunes, ce sont 3 339 jeunes qui ont répondu, représentant ainsi la population des 217 417 personnes âgées de 13 à 30 ans à La Réunion. L’objectif était de recueillir leur sentiment sur les derniers événements liés à la crise sanitaire, notamment le confinement, et par la suite d’alimenter les échanges et différentes réflexions stratégiques et opérationnelles avec les différents acteurs du territoire afin de leur apporter des ressources et un accompagnement répondant au mieux à leurs attentes.

Les jeunes réunionnais ont bien accepté l’annonce du confinement

Les résultats de cette enquête montrent que globalement, les jeunes ont bien accepté l’annonce du confinement par le gouvernement, compréhensifs à hauteur de 71,8%. Cependant, le taux de personnes se disant déprimées est passé de 5,7% avant le confinement, à 21,8% en période de restriction. Concernant le mode de consommation, près d’un tiers des répondants (32,5%) affirment vouloir changer ses habitudes après la période de confinement, notamment en termes de dépenses, alors que près de la moitié d’entre eux (47,9%) disent vouloir changer quelque chose dans leur quotidien : faire plus de sport, accorder plus de temps à sa famille et ses proches, ou encore continuer les gestes barrières et appliquer les mesures d’hygiènes. Par ailleurs, 64,9% des jeunes réunionnais estiment qu’après la crise sanitaire quelque chose devait changer à La Réunion, notamment l’économie, la politique, le mode de consommation ou encore la baisse des prix de manière générale.

3 parents sur 10 ont eu du mal à faire l’école à la maison

Enfin, parmi les parents qui ont répondu au questionnaire, 64% d’entre eux ont dû faire l’école à la maison, dont 27,3% ont éprouvé des difficultés à le faire, soit près de 3 parents sur 10, liées au manque de concentration de l’enfant, à la difficulté pour le parent d’être pédagogue, au manque de temps ou encore à une mauvaise connexion à internet.

Concernant le matériel pour les cours à la maison, si 62,8% des parents affirment disposer d’un ordinateur, 10,3% d’entre eux déclarent ne pas être équipés informatiquement.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
BoloPierrotNoé de l'Arche Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noé de l'Arche
Invité
Noé de l'Arche

Pour garder la distance de sécurité , c’est la levrette qu’il faudra utiliser !

Pierrot
Invité
Pierrot

Trop tôt, on en reparle dans deux ou trois mois.

Bolo
Invité
Bolo

Oui ces jeunes veulent changer de portable comme d hab ou profiter de changer plus souvent de partenaire … on ne vit qu une fois … autant organiser des parthouse covid