Confinement : les dispositifs pour les victimes de violences conjugales

Pour éviter que le coronavirus ne se propage d’avantage, les habitants doivent se confiner chez eux. Sauf que comme alerte Marlène Schiappa sur les réseaux sociaux, “la période de crise et le confinement à domicile peuvent hélas générer un terreau propice aux violences conjugales.” Dans ce contexte, la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, rappelle les dispositifs en place pour aider les victimes de violences conjugales pendant le confinement.

Le numéro d’écoute du 3919 reste actif. Et en cas d’urgence, il faut toujours appeler le 17.

Marlène Schiappa souligne que durant cette période de confinement, “l’éviction du conjoint violent doit être la règle.” Elle demande également à tous les départements de surveiller la situation des centres d’hébergement d’urgence pour protéger et soutenir au mieux les femmes qui en sont victimes. Ils devraient ainsi vérifier si les mesures dites “barrières” sont bien appliquées et veiller à organiser “l’école à la maison” pour les enfants hébergés avec leurs mères.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

10
Poster un Commentaire

avatar
8 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
jeanSabrinaNoéBoloMoi Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Dominique
Invité
Dominique

pourquoi ne pas en profiter de mettre de l’hygiène partout (les transports communs, les déchets à la vue…) = que de l’hygiène

Dominique
Invité
Dominique

que pense et que fera le préfet pour le voyageur qui était prévu de prendre l’avion hier soir pour rentrer chez lui en France ? ET que malgré ses papiers fournis à la loi sur la route pour prouver son départ vers l’aéroport pour se rendre chez lui en France, la loi n’a pas accepté, jusqu’à ce que le voyageur rate son avion et que maintenant il ne peut pas voyager sans argent pour payer à nouveau un billet

jean
Invité
jean

Et que dire à celui ou à vous même, quand il aura été infecté par le coronavirus, et qui sera en réanimation, avec peu de chances de s’en sortir ?
Depuis des semaines qu’on vous demande d’arrêter de propager ce virus mortel, il faut les flics pour vous contraindre ?
A un moment, il n’y a que le bâton pour faire comprendre l’évidence à certains.

Dominique
Invité
Dominique

par contre le préfet trouve autant de polices… pour contrôler pendant la maladie corona-virus, mais pour un secours demandé par la population quand on appelle la loi, personne peut venir nous sauver

Moi
Invité
Moi

Distribuer un tazer de 3 000 000 volts à toutes les femmes !

Dominique
Invité
Dominique

les délinquants savent qu’il n’y a pas beaucoup de circulation, alors ils en profitent de faire des mauvais gestes (dégradé les commerces…)

Bolo
Invité
Bolo

En confinement avec son boureau … c con finement

Moi
Invité
Moi

“Pardonne à ceux/celles qui t’ont fait du mal dans le passé ; mais surtout, pardonne-toi pour les avoir laissés te blesser …” , à faire copier 100 000 fois comme punition !

Noé
Invité
Noé

Dans chaque femme il y a une petite fille qui, sans rien dire, demande sécurité, protection et une paire de bras robustes où s’endormir … n’est-ce pas ?

Sabrina
Invité
Sabrina

Non, quand le matin au réveil je vois sa gueule en colère et toute la journée l’entendre ruminer sa rage car il a peut pas me tabasser sinon c’est direct case prison et adieu le confort de ma maison, je regrette amèrement d’avoir eu un homme et lui faire 3 enfants, Noe va te faire f…