/

Conseil Municipal : St-Paul valide des affaires d’importance

8 min de lecture
1

Le Conseil Municipal de Saint-Paul valide des affaires majeures pour la vie de la cité ce mercredi 25 mai 2022.

La commune va renforcer les dispositifs liés à l’école numérique au sein de la commune. 47 d’entre elles sont déjà labellisées écoles numériques. Grâce au financement Européen sollicité (1,6M€), nous permettons de faciliter le passage de nos élèves à l’ère numérique.

Cette modernisation s’amplifiera sur tout le territoire pour améliorer les conditions de travail des enseignants et des enfants.

La Municipalité vise l’excellence éducative.

Une nouvelle fois, Saint-Paul, titrée Ville amie des enfants par l’UNICEF, innove pour garantir la réussite scolaire des 12 913 élèves des 66 écoles. C’est un enjeu capital.

Une autre affaire en matière d’éducation permettra d’améliorer le bien-être des enfants. Les élu·es valident le programme des travaux, le budget et le calendrier prévisionnels de la reconstruction de l’école de Grand Fond.

La capacité du nouveau groupe scolaire augmentera à 18 classes (contre 15 actuellement). Le nombre d’élèves sera porté à 450 contre 348 actuellement.

Cet ambitieux projet répond aux ambitions de la Municipalité dans le domaine éducatif. Car pour apprendre à lire, écrire, compter et cliquer, il faut offrir aux marmay des infrastructures à la hauteur de leurs besoins.

Par ailleurs, Saint-Paul, Ville d’Art et d’Histoire, retrouve son dynamisme en matière de culture et d’art. Ce rayonnement est perçu partout sur le territoire et au-delà. Depuis bientôt deux ans, ce nouvel essor culturel apparaît de plus en visible.

Notre commune redevient une cité majeure sur le plan culturel mais aussi sportif. Cet élan retrouvé se voit au travers des affaires adoptées à ce Conseil. Comme la délibération liée à l’organisation des Fêtes de Juillet.

La Ville va redonner à cette manifestation historique un caractère particulier. Il s’agit d’une fête emblématique. C’est aussi un véritable marqueur de l’identité Saint- Pauloise.

Ce dynamisme se perçoit également grâce au succès du festival Réunion Métis que nous accueillerons à nouveau. La dernière édition de décembre 2021 a rassemblé 25 000 festivaliers. Une centaine d’artistes ont participé à ce festival urbain déployé sur 40 000 M2 en plein cœur de la Ville, qui deviendra une biennale.

Notre ambition est d’ancrer ce festival sur le territoire. Le but est d’associer à Réunion Métis les acteurs associatifs et culturels Saint- Paulois.

Après trois ans d’absence, le Grand Boucan revient aussi. Ce 24e opus se tiendra le 26 juin à Saint-Gilles-les-Bains. Il rayonnera notamment sur le port de Saint-Gilles et sur le reste de la station balnéaire.

Les acteurs économiques de ce Bassin de vie bénéficieront des retombées engendrées par le Grand Boucan.

Une autre mesure en matière de ressources humaines confortera le rôle du Comité des Œuvres Sociales avec la signature d’une convention entre la Ville et le COS.

Une précédente délibération a déjà permis d’augmenter la subvention attribuée au COS, passant de 90 000 € à 200 000 €.

Ce Comité devient au fur et à mesure un outil essentiel pour accompagner au plus près le personnel communal. Tant au niveau d’offre de prestations sociales que d’accès aux loisirs. Le COS représente une réelle chance pour la collectivité.

Cette structure joue un rôle capital dans la vie municipale. C’est le sens de la délibération adoptée ce 25 mai. Cette ambition forte s’inscrit dans l’esprit de la convention cadre adoptée en novembre 2021. Cette démarche déjà engagée vise à améliorer les conditions de vie des agents communaux.

Dans la même logique, un autre engagement pris auprès du personnel communal se concrétise. La pratique d’une heure dédiée à la culture et au sport sur le temps de travail sera autorisée.

Cette innovation améliorera les conditions de travail et le bien-être des agents. Ces différents ateliers seront mis en place à titre gratuit.

Enfin, la Municipalité prend soin de ses 18 000 séniors de plus de 60 ans. C’est un enjeu prioritaire. Nous vivons plus longtemps. La moitié des bébés de 2030 seront centenaires.

Nous devons réfléchir à une durée de vie de 100 ans. Ça change tout ! Le défi fondamental est de passer d’une politique de la vieillesse à une politique de la longévité.

C’est une chance pour tous, une opportunité à saisir pour construire une société pour tous les âges. Il faut se demander comment on optimise les avantages de cette longévité.

C’est parce que nous sommes pleinement concernés par ce sujet de société que la Ville va adhérer au Réseau francophone des Villes amies des aînés créé en 2012. Cette association d’intérêt général est affiliée au Réseau mondial des Villes amies des aînés de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Saint-Paul rejoint ce prestigieux réseau international en validant cette délibération. La commune bénéficiera d’une expertise supplémentaire pour améliorer la qualité de vie des séniors.

Cela correspond à l’esprit de la mandature : accompagner la population, de la naissance jusqu’à la dernière demeure.

1 Commentaire

  1. Bien être au travail. I fai rire la bouche. Fo rouv un coup lo zié su la semto ou des employés so’t victime de racisme surtout si ou les zarab…. Sa va mal finir tout sa. Des imcompete’tes responsables qui sevient pou gaign lo point en discriminant les races inférieure

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Pont de l’Ascension mairie de St-Pierre

Article suivant

Salazie : les travaux de déploiement de la fibre optique se poursuivent

Free Dom