Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) : « c’est le moment d’agir pour un profond changement de fonctionnement… »

12 min de lecture
25

Parents d’élèves et certains professeurs tirent régulièrement la sonnette d’alarme sur le fonctionnement du CRR (Conservatoire à Rayonnement Régional) situé à Saint-Denis et placé sous la responsabilité de la Région Région. Parents d’élèves et professeurs en appellent à la nouvelle régionale. Voici ce qu’ils expliquent dans le courrier ci-dessous. Nous sommes évidemment preneurs également de l’avis de la direction de cet établissement.

« Dans le dernier article paru sur le CRR ,le courage des parents pour dénoncer la souffrance de leurs enfants a donné de la force à d’autres qui se sentent seuls et démunis face à une direction qui met la pression sur les uns et privilégie ses favoris sans aucun égard pour les compétences.

Voici donc un exposé du type de management dictatorial de Mr Thierry Boyer en collaboration avec l’équipe de direction , Mme Hélène Hucher, Mme Alexandra Vassiltchenko soutenu et protégé par Mr Patrice Bertil ( DGA Culture) et Mr Afzal Patel ( DRH).

Il convient de souligner que Mme Alexandra Vassiltchenko ( responsable de l’administration et des finances) qui avait jadis accompagné Mr Bertil pour le recrutement de Mr Thierry Boyer, a une manière bien à elle de s’ adresser aux professeurs qui ne font pas partie des favoris, avec une intonation agressive et méprisante. Ce comportement est-il dû au fait que c’est elle qui détient les cordons de la bourse du CRR et qu’elle semble considérer cet argent comme ses propres deniers. Sans oublier qu’elle est aux premières loges à chaque nouvelle direction pour dresser une liste qualificative sur chaque professeur selon ses propres opinions partiales influençant ainsi dès le départ le jugement du directeur.

Dès la rentrée du mois d’août , le directeur du CRR a nommé de nouveaux coordinateurs de département qu’il a pris soin de choisir pour la plupart parmi ses favoris contre toute compétence. Mais quels sont donc les avantages de certains d’entre eux?

  • Lorsque le professeur est seul dans sa discipline, depuis la création du CRR , il doit assurer l’enseignement des 4 centres, or chez les favoris , certains en sont exemptés.
  • Dans le département cordes, certains exercent d’importantes pressions sur les élèves et de surcroit la direction les soutient en les accablant davantage .
  • Certains professeurs ainsi qu’en formation musicale ont la permission de faire de la délation sur leurs collègues pour soutenir la direction dans sa démarche de harcèlement vis-à-vis des professeurs et administratifs. Et tout cela dans le but de nuire et de dévaloriser les personnes.
  • La direction est allée jusqu’à créer un poste de chef d’orchestre d’élèves insidieusement pour permettre à un professeur qui était en remplacement sur un poste de clarinette de rester au CRR.
  • Certains professeurs ont le droit de s’absenter sans justificatif valable tel qu’un arrêt de maladie ou une demande de report de cours, sans en être inquiétés.
  • Une professeur partant à la retraite sous peu et soutenue depuis des années par Mr Patrice Bertil ,masque chaque année son emploi du temps réel pour ne faire qu’une partie de ses heures en toute impunité. Et on ne compte plus les avantages obtenus depuis tout ce temps.
  • L’épouse d’un professeur de violoncelle qui est arrivé à la Réunion sans emploi finit par obtenir des cours d’enseignement de piano alors qu’elle est accompagnatrice de formation. Ce sont deux disciplines différentes avec des diplômes différents et le niveau d’exigence d’un CRR ne devrait pas le permettre. Un cas similaire est celui d’un musicien instrumentiste que le directeur a choisi pour donner des cours de chant aux élèves . A qui va-t-on faire croire qu’un instrumentiste a les compétences pour donner des cours de chant classique sans diplôme ?
  • Une personne venu de l’Education National est parvenu à accéder à un poste de PEA grâce à son amie , anciennement Responsable de département de Formation musicale .

Et encore, ce n’est qu’une partie des exemples. Toutes ces personnes agissent dans leur propre intérêt   que ce soit pour tricher dans leur emploi du temps , pour nuire à certains collègues ou encore pour obtenir des avantages . Tout ceci est fait en leur âme et conscience. A l’évidence chacun veut faire partie de la cour du roi à tout prix. « Au royaume des aveugles , les borgnes sont rois »

Cette manipulation de la direction est destinée à imposer ses volontés pédagogiques , artistiques , humaines et hiérarchiques.

Parallèlement, les professeurs intègres qui ont mené un travail de fond et de longue haleine dans leur pédagogie et qui aujourd’hui dénoncent les incohérences , les vides et les incompétences se voient mis à l’écart , isolés, voire effacés. Tout est mis en œuvre par ce groupe formé de la direction , de certains administratifs et professeurs pour pousser les opprimés à quitter leur poste d’eux-mêmes en exerçant de fortes pressions. Cette stratégie de harcèlement issue d’un management toxique vise à avoir du pouvoir sur les incompétents et les opportunistes pour mieux soumettre et museler les compétents honnêtes et sincères dans leur métier.

D’ailleurs, l’actualité du CRR avec la venue de Mme la Ministre de la Culture lundi dernier dans les locaux du Conservatoire de St Denis, a été une belle exposition de ce fonctionnement sournois. Alors qu’il était prévu dans le programme de Mme la Ministre un échange avec les élèves, la direction s’est empressée d’organiser un genre de concert itinérant pour mettre en valeur une partie de ses favoris et pour faire croire que les spécificités locales sont mises en valeur. Or la réalité est toute autre : Que ce soit Mr Patrice Bertil , Mr Afzal Patel, Mr Thierry Boyer ou Mme Hélène Hucher, ils exècrent les disciplines traditionnelles de la Réunion et œuvrent à les dénigrer et à les inférioriser par rapport aux disciplines classiques. Les photos de cette parodie mises en ligne sur le site du CRR montrant surtout les musiques et danses traditionnelles ne changent rien à la vérité.

Ce manque total de respect vis-à-vis de ces spécificités locales est profondément injuste car elles ont autant leurs lettres de noblesse que le classique.

C’est une présentation mensongère qui a été montrée devant Mme la Ministre car dans la réalité des trente années d’existence du CRR , les disciplines traditionnelles n’ont jamais été réellement respectées ni valorisées. La preuve en est que la majorité des statuts précaires ( vacations ,CDD ) se retrouvent dans ces disciplines. Pour certains , même après plus de dix ans de bons et loyaux services, aucune intégration n’a été envisagée !

Il faut également préciser que le CRR de la Réunion fonctionne comme ceux de métropole sans adaptation aucune du territoire. L’importance est donnée davantage aux disciplines classiques tout en leur opposant les disciplines locales.

Si les musiques et danses territoriales avaient été mises en priorité et au cœur des enseignements par les différentes politiques et directions , le CRR pourrait aujourd’hui se targuer d’un réel rayonnement imprégné de l’identité réunionnaise authentique.

Au lieu de cela , il sert de vitrine démagogique dans laquelle les disciplines traditionnelles sont assimilées à du folklore.  Cet établissement s’apparente davantage à un hôtel offrant un divertissement folklorique à des touristes.

A l’heure où Mme la Présidente de Région exprime lors des évènements et actions culturelles sa volonté de valoriser l’identité réunionnaise et où l’ouverture des états généraux du multilinguisme a été lancée, quand se préoccupera-t-on de ce magnifique outil d’enseignement de référence qu’est le CRR ? N’est ce pas le moment opportun d’agir pour un changement profond d’organisation et de fonctionnement de cet établissement dans l’intérêt de la jeunesse réunionnaise et de la transmission du patrimoine culturel ? »

 

 

 

 

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

25 Commentaires

    • Je suis outrée par la tournure que prennent les choses. Il ne faut pas s’en prendre qu’au « Grands Responsables »
      Je pense que au niveau administratif faudrait vraiment bouger les choses.
      Pour ma part beaucoup de point à revoir beaucoup d’incompétence aux niveaux de l’acceuil et du secrétariat.
      Pour ma part ma fille devais assister à un spectacle de danse  »obligatoire ».
      J’appelle le pôle de théâtre et de danse ont me répond  » Bein je sais pas appelé le a l’accueil en haut ? » j’appelle a l’accueil en haut qui en réalité est le pôle dédié à la musique ont me dit d’appeler au pôle de théâtre et de danse. J’appelle le pôle de danse et là ont ne me répond même plus. Pendant les dernières vacances je décide de passer voir sur le pôle de danse et de théâtre pour avoir les dates de spectacles de danse obligatoire à mon arrivée stupéfaction tt es fermé à clé avec le secrétariat a l’intérieur sur sont téléphone entrain de rigolé Je suis outrée par ce manque de professionnalisme.
      Je suis désolée de voir que normalement cette institution est dédié à l’art de la danse et la musique et d’en faire une machine a fric

      • Le CRR a quand même une certaine réputation et sur un CV + diplôme a fait la différence.

        Si vous n’êtes là que pour « polluer » l’espace commentaire passer votre chemin. Ça s’appelle être inutile

      • « JM iaf » et « Jean Marc » ce que vous ne comprenez pas c’est que le CRR est sensé être un lieu culturel et cela quelques soient le niveau de l’enfant, couleur de peau etc… il y a de la diffamation et de l’incohérence au niveau de l’administration et de la région réunion qui prône la culture mais qui ne va pas dans ce sens. C’est sûr qu’il n’y a pas que le Conservatoire à Rayonnement Régional. Mais il faudrait peut-être commencer par là, non ? Il y a un peu plus de 1300 élèves actuellement au CRR. Actuellement, il y’a combien d’élèves qui ont un niveau proche du professionnel ? On les comptes sur une seule main. Et encore.

  1. Le CRR crée des emploies mais pour leur collègues zoreil. Le réunionnais est là, simplement pour leur bonne conscience et pour l’image qu’il souhaite montrer car, ce lundi 25 octobre 2021, le directeur Thierry Boyer et Hélène Hucher, nous ont fait honte !

  2. Mesdames et messieurs du conseil Régional, la Martinique à lancé son projet : la création d’un conservatoire de musique et d’arts . La mise en oeuvre de ce projet est composé d’artistes, d’acteurs culturels martiniquais, pour ne citer que : Jocelyne BEROUAD , Ronald TULLE coordinateur du projet qui pour lui , c ‘est de créer un modèle unique qui s’inspire de notre histoire, de nos compositeurs de nos auteurs.

    Serge LETCHIMY président de la collectivité territoriale dit ceci: la culture est un vecteur majeur de reconnaissance du potentiel d’un peuple.

    Le crr de la Réunion à maintenant plus de 30 ans. Aujourd’hui, quel bilan peut-on faire ?! Alors qu’on n’arrête pas de se vanter de notre diversité, où est la place de notre musique traditionnelle dans ce conservatoire!

    Heureusement que BOUANA est disponible pour amuser la galerie comme on vient de le voir lors de la visite de la ministre de la culture au crr.

    Depuis toutes ces années, les allers et retours incessants vers la métropole pour recruter des professeurs pour quel résultats ! Où sont nos professeurs réunionnais de violon violoncelle et bien d’autres.

    Le Directeur Thierry BOYER, madame HUCHER continuent l ‘hécatombe copinages, magouilles. Ce sont des incompétents . Le DGA à la culture Patrice Bertil ne s’est jamais posé la question PARSKE LI PREFER GOUYAV DE FRANCE SAT La Reunion LE PIKE .

    Après 30 ans on peut patienter encore un peu proverbe créole i di : la patience i guéri la gale

  3. On peut dire que ce CRR fait couler l’encre depuis de nombreuses années et pour les mêmes raisons. Thierry Boyer, anciennement directeur au Conservatoire départemental de Normandie se voit attribuer des mérites qu’il ne mérite pas, d’autant plus qu’il n’était plus éligible à la direction de se même conservatoire pour les mêmes raisons citées plus haut :
    – Harcèlement sur élèves et professeurs.
    – Manipulation mentale sur élèves et professeurs.
    – Pression psychologique sur élèves et professeurs.

    A la Réunion, le raciste est présent depuis des décennies dans tous les secteurs d’activités, personne ne peut le nier. Privilégiez des métropolitains car CERTAINS professeurs du Conservatoire à Rayonnement Régional préfèrent leur amis de métropole. Car oui, la majorité des professeurs de ce Conservatoire sont métropolitains.

  4. Ancien directeur DÉPARTEMENTAL de Normandie (CRD)., Thierry Boyer à démissionner soudainement pour l’île de la réunion. Il était sur le point de se faire éjecter complètement de son poste de directeur. La source me direz-vous ? Les articles sur le journal en ligne « courrier cauchois » pour ne citer qu’eux. La Réunion a toujours été une île rassemblant tous les détraqués et frustrés de la métropole. Donc ce n’est sans surprise que nos chères élus, DGA et même Mme Bello prôneraient ces manigances alors que la culture, selon leur mandat, devrait être un des points cruciaux à l’île de la réunion.
    Faites quelques recherches, les articles n’attendent QUE d’être lu par nos chers parents du Conservatoire à Rayonnement Régional de la Réunion et peut-être même le personnel. S’ils ne manquent pas de jugement, bien sûr.

  5. Monsieur Montrouge, votre article sur le CRR est vrai pour partie et totalement faux sur de nombreux autres points. Cela fait plusieurs articles que je lis sur le sujet mais toujours pas un nom qui apparaît quand vous descendez les professeurs. Et pas un parent, si courageux à vos dires, dont vous donnez le nom.
    Connaissant très bien l’Institution je suis étonné que vous ne parliez pas de tous ces professeurs incompétents ou ayant lâché l’affaire depuis l’époque Dabadie et qui ont été nommés hors classe sous la précédente mandature. Peut être parce qu’ils sont créoles ?
    Pourquoi ne développez vous pas sur le département musique réunionnaise qui est le pire panier de crabes qui soit.
    Parce que vous n’avez qu’un seul mot en tête et qui plaît tant à vos lecteurs : »zoreils dehors »
    Le CRR est une grosse machine qui ne tourne pas rond sur de nombreux points, mais faites en une étude approfondie plutôt que de colporter les la dit la fait de personnes frustrées. Et posez vous la question des compétences avant de vouloir installer des créoles partout.
    Allez petit défi: combien de créoles susceptibles de prendre les postes au CRR en ayant les compétences ? Et donnez moi des noms.

    • En tant qu’ancien élève au CRR de l’île de la Réunion, les seules personnes qui ce sont donnés corps et âmes pour leurs élèves (qui d’ailleurs pour la plupart possèdent maintenant un DE et CA ) et qui possèdent les compétences pédagogiques sont les professeurs réunionnais. L’article est vaste et vous ne traitez qu’un seul point qui n’a pas lieu d’être. Connaitre l’institution ne veut certainement pas dire avoir du bon sens. Le monde irait beaucoup mieux si c’était le cas. Bref, la question n’est pas de savoir si ce sont des réunionnais ou des zoreils. Nous relatons simplement les faits, et si vous aviez du BON SENS, après d’innombrables réflexions sur le sujet, il y a un constat, et le constat est le suivant : les élèves qui ont un professeur venant de l’hexagone en 3eme cycle arrêtent le conservatoire car il y a un dénigrement psychologique volontaire pour la majorité de ces professeurs envers ces élèves. Regardez les chiffres. Pour l’instant nous ne parlons pas de politique mais bien de la vie au sein de ce CRR.

      Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ou peut-être par manque de « bon sens » justement…. Ce cher Yves garde l’anonymat des protagonistes. Voudriez-vous être sujet d’un article avec votre nom, prénom, discipline, ainsi que celui de vos enfants ? Si oui, à part « bon sens » je ne vois rien d’autre qui correspond à ce que vous avez demander. Vous devrez faire preuve d’exemplarité avant d’exiger ce genre de chose.

    • Je suis totalement outré par vos propos.

      Mettez vous une seule fois à la place des élèves, chose que vous n’aviez pas fait.
      Arrêtez de prendre les réunionnais pour des couillons qui n’ont pas les compétences requis à la pédagogie.

      Par ailleurs, ici, les « métropolitains »pensent être beaucoup plus compétant que les réunionnais pour enseigner un savoir faire culturel alors qu’ils sont eux-mêmes des frustrés de la musique. Comment pouvons nous avancer ?

      Merci de bien comprendre.

    • 《 O té créol’ pas besoin l’a peur, Dress’ la tête rouv’ ton zyeux.

      O té créol chemin l’est long’, Lu l’est long’ tu connais. Pas besoin l’a peur

      O té créol’ pas besoin l’a peur, Ton pied va plucher, ton zos va craquer, mais ton cœur va chanter, ton corps va sonner.

      O té créol’ pas besoin l’a peur!

      O té créol’ pas besoin l’a peur, Nou l’est noir nous l’est blanc, Nou l’est tout couleur, Et n’a viv’ ensemb’ encore plus meilleur

      Pa besoin l’a peur !

      O té créol’ pas besoin l’a peur, Donn’ ton main, donn’ la main mounoir.

      O té créol’, roulez roulez roulez mounoir, Na fait lèv’ soleil dan’ plein fénoir.

      O té créol’ pas besoin l’a peur! 》

      Monseigneur Gilbert Aubry

      Créol lé pa couillon, créol y courbe pas la tête devant do moun, CIMENDEF

  6. Je suis outré de lire ses propos.
    Certes, il y a des dysfonctionnements au sein du CRR. Je fais partie de ses personnes qui ne comprennent pas toutes les décisions de la Direction, mais de là à faire de la délation sur ses collègues. C’est bien minable !
    Quelle image zot la pou donné de zot institution ? Arrêtez de dire que tout est pour le zoreil. C’est mensonger !
    Donnez-nous des faits concrets de harcèlement !
    Les professeurs à l’origine de cet article devraient peut-être se concentrer un peu plus sur leur mission première : l’enseignement. Car c’est ceux-là même que tu vois traîner dans les couloirs pendant que leurs élèves bossent seuls en salle.
    Ou alors qui n’assurent pas leur quota horaire à plein temps. Et je pense spécialement à une personne, qui ne fait que critiquer ses collègues et manipulatrice (la déesse Kali). C’est plutôt sur vos cas que la Région devrait se pencher dessus. L’enseignement est un art qui n’est pas permis à tout le monde.

    • https://www.paris-normandie.fr/art/lillebonne/fausses-notes-au-conservatoire-caux-vallee-de-seine-EA11446525

      https://www.lecourriercauchois.fr/actualite-152423-caux-vallee-de-seine-le-conservatoire-traverse-une-crise

      L’enseignement est un art qui n’est pas permis à tout le monde, c’est vrai mais encore faut-il avoir des équipes administratifs compétentes pour assurer à ce niveau là. On en vient à BERTIL, DGA de la culture et son équipe, encore une fois. Apparement, la région réunion ne souhaite rien faire. Et bien, continuons dans ce sens.

      Concernant les harcèlements, vous devriez sans doute faire une demande auprès des personnes concernées. Demandez cela ici, n’avancera en rien selon moi. Preuve qu’il existe une partie élitisme qui ne veulent surtout pas bouger de leur beau poste.

    • L’enseignement est un art qui n’est pas permis à tout le monde c’est une réalité. Mais est-ce vraiment le principal problème de ce CRR ?

      – l’enseignement des professeurs
      ou
      – la politique administrative (Thierry Boyer, Helene Hucher, Bertil) ?

      On est d’accord sur le point suivant : on ne comprend pas forcément toutes les décisions de la Direction.

      Il n’est pas nécessaire de faire partie de ce Conservatoire pour comprendre qu’il y a un réel problème au niveau administratif et cela depuis l’arrivé de ce directeur, Thierry Boyer. Vous avez aussi des élèves qui ont arrêté car l’enseignement de certains professeurs dans le DEPARTEMENT CORDE n’était visiblement pas un enseignement mais plutôt un harcèlement psychologique et une trop grosse pression. N’avez vous jamais remarquer qu’il n’y avait aucun élèves dans le département corde qui allait au delà du simple 3eme cycle PROFESSIONNEL de la réunion ? Les professeurs sont-ils réellement compétents? Bertil n’est jamais présent au concert de la Région Réunion. Pourquoi ?

      Le lundi 25 octobre 2021, la ministre de la culture était bien au CRR de st denis, non ? Hmm, Bertil était-il présent ? Prennent-ils réellement la culture au sérieux sur cette l’ile ?

      Encore une fois, énormément de questions pour peu de réponse de la part de la Région. Je ne suis évidement pas le seul à me poser ce genre de questions. Thierry Boyer et Hélène Hucher qui crée un poste pour un certain professeur remplaçant. Ça aussi, c’et du grand n’importe quoi.

      Vous devriez apporter une vérification sur ce qu’est réellement l’enseignement. La Réunion n’est pas le centre du monde non plus, regardez en Chine, Allemagne, Cuba.

      La Réunion a toujours été un pays de déportation pour détraqué venant de la métropole GRACE a la Région.

  7. Ces commentaires montrent une vraie souffrance, le climat délétère qui règne dans ce conservatoire et cela depuis l’arrivée de Thierry Boyer, Hucher soutenus par le DGA Patrice BERTIL. Ce sont visiblement eux les responsables. En tout cas, ils ne font rien pour prouver le contraire. Cette institution a déjà sombré et un grand nettoyage est inéluctable . A l’heure où on célèbre les 100 ans du Maloya, veuillez s’il vous plait ne plus laisser Thierry Boyer diriger la musique réunionnaise on l’a bien vu ce fameux RATÉ lors de la carte blanche de Davy Sicard .

    Une vraie honte.

    • 100 de maloya, effectivement!!!!

      Plus de 100 ans que nous mettons notre culture et nos valeurs reunionnaise sur piédestal ! Et tout cela par tradition oral, se transmettant de génération en génération.

      Oté, à la veille de la Toussaint, Maxime Laope, Cimendef et tout nos grands artistes reunionais décédés doivent bien se retourner dans leurs tombe à l’heure actuelle.

  8. Franchement, ce CRR devrait laisser tomber son R de rayonnement pour un R de Rabaissement voire un R de racisme.
    En effet, la stratégie de l’administration Boyer passe par une exclusion des jeunes réunionnais de ses cursus… de ses jeunes réunionnais de couleur de surcroît…
    Comment la nouvelle équipe du Conseil Régional peut-elle laisser cette situation perdurer ? Elle qui s’est vantée être porteuse des valeurs de progrès alors que des comportements rétrogrades sont dénoncés depuis un certain moment contre la clique de Bertille, Boyer, Hucher…
    Garder un statu quo sera délétère pour tous les jeunes apprentis musicien, leurs parents qui pensent surtout à leur épanouissement et à l’administration publique en perte de sens…
    La gabegie Boyer ne peut mener qu’à la fermeture du Conservatoire par manque de vocations ou à sa privatisation au profit de certains nantis de l’île…

  9. Il faut espérer que les concernés se sentent visés et qu’une enquête interne soit menée par la région… Ne serait-ce que pour limiter les dépenses inutiles par de mauvais recrutements, des voyages inutiles…? Et tenter d’assainir cette institution qui ne devrait s’occuper que de culture et pas des ambitions personnelles du personnel…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le Petit Conservatoire de l’Est organise « le bus de Noël » : 9 concerts pour la bonne cause.

Article suivant

Que pensez-vous d’Halloween ? Une occasion de s’amuser, une fête malveillante ou commerciale?

Free Dom