//

Comment faire pour obtenir un certificat de décès la nuit ou le week-end ? le Département se mobilise !

8 min de lecture
2

L’article que nous avons publié ce matin concernant la problématique du constat de décès par des médecins a beaucoup fait réagir. Nous vous relations en effet l’intervention du conseiller départemental Aurélien Centon, hier, lors de la session plénière. Mais il faut rendre à César ce qui appartient à César. D’autres élus travaillent sur ce dossier depuis plusieurs mois déjà, bien avant l’élection en juin dernier d’Aurélien Centon au Département.

Je citais par exemple ce matin le conseiller départemental René Sotaca qui, plus d’une fois, avait alerté l’institution sur ce problème. Il y a aussi Jean-Marie Virapoullé, vice-président du Département depuis 2015 et médecin de profession, qui travaille depuis longtemps sur ce dossier. Depuis juin dernier, Aurélien Centon s’est joint au comité de pilotage mis en place par Cyrille Melchior, président du Département. Il en est de même pour la nouvelle conseillère départementale de Saint-Paul, Adèle Odon. Sans oublier l’agent Barbara Chastagnac qui pilote toute la partie administrative de ce dossier très complexe. Il s’agit donc d’un véritable travail d’équipe, même si c’est Aurélien Centon qui, hier, lors de la session plénière, est intervenu sur ce problème que rencontrent les familles malheureusement confrontées lorsque survient un décès durant la nuit, le week-end ou les jours fériés. D’autres élus l’avaient fait avant lui avec tout autant de détermination.

Trouver un médecin pour déclarer officiellement le décès relève de la croix et de la bannière. Hier (mercredi 24 novembre 2021), profitant de la session plénière du Département, le jeune et nouveau conseiller départemental de Saint-Paul, qu’on ne présente plus dans l’île, a interpellé le président du Département, Cyrille Melchior, sur cette problématique ». Il demande la mise en place d’un numéro unique afin de pouvoir joindre un médecin en cas de besoin durant la nuit, le week-end ou jours fériés. Pour l’instant, rappelons que de nombreuses familles parviennent assez régulièrement à interpeler un médecin en passant par les ondes de Radio Free Dom. C’est ce que fait également assez souvent Aurélien Centon, notamment pour la bonne cause, c’est-à-dire pour ses actions caritatives et pour les évacuations sanitaires d’urgence. Voici ce qu’il a dit hier dans l’hémicycle afin de sensibiliser l’exécutif départemental et tous ses collègues :

« Comme je le dis souvent, la maladie et la mort ne préviennent pas, c’est pas le genre de choses qui vous appellent quelques mois avant en vous disant bonjour Mme, ou bonjour Mr, commencez à vous préparer on arrive. Non ! Et je voulais vous remercier, président, d’avoir permis la mise en place d’un groupe de travail sur cette problématique.

Nous travaillons notamment sur deux axes qui sont très importants et notamment sur celui de la mise en place de médecins d’astreinte pour les déclarations de décès. Nous interpellons et nous sommes prêts aujourd’hui à travailler avec  l’ensemble des partenaires afin de trouver une solution à ces situations problématique. 

Ce problème a trop duré ! En effet, aujourd’hui et plus précisément les soirs, les week-end et les jours fériés, nous sommes confrontés à cette problématique où lorsqu’il y a un décès, les familles ont du mal à trouver un médecin

 Il ne s’agit pas de tout inventer parce que les médecins de famille se déplacent, mais quand celui-ci n’est pas disponible, cela devient le parcours du combattant pour les familles endeuillées. Lorsque vous avez un décès dans votre famille, chaque minute, chaque seconde, vous allez les sentir passer. Sentir passer au sens propre et malheureusement, au sens figuré. Plus encore avec la température de notre île surtout en ce moment. Je rappelle que tant qu’un médecin n’a pas déclaré officiellement le décès, les pompes funèbres ne peuvent pas intervenir, ce qui rend le moment de la perte de leurs proches encore plus difficile. C’est vraiment désagréable et moralement insupportable pour les familles. 

Plusieurs réunions sont prévues et je rappelle que nous avons voulu travailler avec toutes les collectivités sur ce problème. Mais en attendant de trouver LA solution je vous demande à toutes et à tous votre soutien pour mettre en place une liste avec des médecins volontaires. L’idée est d’avoir un numéro unique pour ne pas déranger les médecins à tout bout de champs. Je veux aussi aujourd’hui vous alerter sur une pratique qui se fait malheureusement de plus en plus. Les gens, par désespoir, appellent le 15 et parfois ne disent pas que la personne est décédée, mais que la personne est en arrêt cardiaque ou autre, ce qui fait déplacer des services de secours pour une personne déjà décédée ».

L’Arbre de Noël des enfants malades à Paris organisé par l’antenne parisienne du Département

Au-delà de l’intervention faite par Aurélien Centon, hier, il faut savoir que le comité de pilotage mis en place par le Département s’occupe non seulement du constat de décès mais également du rapatriement d’urgence afin de venir en aide aux familles qui doivent accompagner un malade en métropole; Lesquelles familles devaient jusqu’ici organiser une cagnotte letchi pour financer leur voyage vers l’hexagone.

A noter encore que, comme chaque année depuis quelques temps déjà, un arbre de Noël est organisé pour les enfants malades de la Réunion hospitalisés à Paris et à Lyon. Cette opération est surtout organisée par les administratifs de l’antenne parisienne du Département. Elle aura lieu les 9 et 10 décembre. Là encore, il ne s’agit pas de l’initiative d’un ou des élus, mais celle du Département. Laquelle est concrétisée sur le terrain par les agents de l’antenne départementale à Paris.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

2 Commentaires

  1. On ne doit jamais partir dans l’Au-delà pour monter au ciel la nuit ou le week-end ! Cela dérange tout le monde comme les médecins qui ont droit à des jours de repos ! J’espère que ceux et celles qui veulent monter au ciel y réfléchissent bien !

  2. Je tiens à souligner le travail exemplaire et sans faille de madame Marie Zitte du pôle social à l’Antenne du conseil Départemental de La Réunion à Paris

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Joseph : « nous n’avons plus d’eau à Jacques Payet entre 16h et 7h du matin tous les jours »

Article suivant

« Zistoir en Vavang » : animations gratuites avec des auteurs et illustrateurs de La Réunion

Free Dom